Brèves

La famille Caravaku menacée d'expulsion

La famille Caravaku habite rue de la Montagne à Ittre. Il s'agit d'une famille Kosovar qui a fuit le Kosovo en 2011 sous les menaces de mort formulées à l'égard du papa Feti dont le père a dans le passé travaillé pour les services secrets Serbes. Aujourd'hui l'organisation albanaise SHIK fait régner un climat de terreur à l'encontre des "  traîtres du passé ". Plus de 1.000 personnes ont été tuées dans ce contexte.


Les Caravaku sont originaires de Gjilan, une ville de 100.000 habitants au Kosovo. Feti est peintre en bâtiment, Lindita mère au foyer. Ils ont quitté le Kosovo en désespoir de cause. Un voyage de 3 jours en camion les a amenés à Bruxelles. Ils ont dû débourser 7.000€. Après 15 jours au commissariat aux réfugiés, ils ont passé 4 mois dans un hôtel à Koekelberg avant d'arriver à Ittre.    

Aujourd'hui ils sont arrivés au bout des différentes procédures possibles en tant que réfugiés mais ils n'arrivent pas à prouver avec des documents à l'appui les menaces de mort qu'ils subissent, le SHIK étant une organisation secrète.     Feti, le papa, Lindita, la maman, Aurela (14 ans) et Eldion (12 ans) sont heureux à Ittre. Ils se sentent très bien accueillis et soutenus.  Les enfants sont bien intégrés dans leurs écoles respectives : Riva Bella à Braine l'Alleud et l’école communale à Ittre. Aurela est une fan de musique, elle jouait du piano, de l’accordéon, de la flute traversière au Kosovo.    

De leur côté, les parents suivent des cours de français à Braine l’Alleud (SAN).  Tous ont reçu l’appui des camarades de classes et des enseignants des 2 écoles ; le soutien de l’école SAN à Braine l’Alleud et d’une dizaine de voisins. Tous attestent la bonne intégration, la gentillesse et la bonne volonté de la famille Caravaku.     " Nous voulons rester en Belgique et à Ittre en particulier. Là bas, au Kosovo, notre maison a été détruite, nous risquons notre vie tous les jours. Retourner là bas, ce n’est pas possible. C’est l’enfer pour notre famille. De plus ma femme, Lindita, est dépressive et reçoit un traitement médical qui n’existe pas au Kosovo "     Que faire ?    

Ecrire un mot d’encouragement, prêter un instrument de musique,....  Famille Caravaku, 22 rue de la Montagne à 1460 Ittre    

Propos recueillis par Luc Schoukens.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Festival en l'air 2018
Du vendredi 9 novembre au dimanche 11 novembre 2018 de 14h à 18h
Centre culturel du Brabant wallon

Festival EN L’AIR 2018
Des vendanges solidaires pour la Palestine
Depuis 2 ans, le groupe PJPO (Paix Juste au Proche-Orient) d’Ittre, accompagné d’autres groupes du Brabant wallon, soutient une coopérative de vignerons palestiniens dans la région d’Hébron, en Palestine.  Une région fortement colonisée par les Israéliens. Le but : ‘cultiver pour résister’, comme nous l’expliquent Marc Abramowicz et Eric de Moffarts : « Les viticulteurs palestiniens, qui produisent un raisin de table de très bonne qualité, n’arrivent pas à le vendre à cause de la présence militaire israélienne importante dans la région.  Les camions restent bloqués aux checkpoint et le raisin pourri avant d’atteindre sa destination.  A cause de cela, beaucoup de vignerons ont abandonné leur terre ».
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS