Brèves

La famille Caravaku menacée d'expulsion

La famille Caravaku habite rue de la Montagne à Ittre. Il s'agit d'une famille Kosovar qui a fuit le Kosovo en 2011 sous les menaces de mort formulées à l'égard du papa Feti dont le père a dans le passé travaillé pour les services secrets Serbes. Aujourd'hui l'organisation albanaise SHIK fait régner un climat de terreur à l'encontre des "  traîtres du passé ". Plus de 1.000 personnes ont été tuées dans ce contexte.


Les Caravaku sont originaires de Gjilan, une ville de 100.000 habitants au Kosovo. Feti est peintre en bâtiment, Lindita mère au foyer. Ils ont quitté le Kosovo en désespoir de cause. Un voyage de 3 jours en camion les a amenés à Bruxelles. Ils ont dû débourser 7.000€. Après 15 jours au commissariat aux réfugiés, ils ont passé 4 mois dans un hôtel à Koekelberg avant d'arriver à Ittre.    

Aujourd'hui ils sont arrivés au bout des différentes procédures possibles en tant que réfugiés mais ils n'arrivent pas à prouver avec des documents à l'appui les menaces de mort qu'ils subissent, le SHIK étant une organisation secrète.     Feti, le papa, Lindita, la maman, Aurela (14 ans) et Eldion (12 ans) sont heureux à Ittre. Ils se sentent très bien accueillis et soutenus.  Les enfants sont bien intégrés dans leurs écoles respectives : Riva Bella à Braine l'Alleud et l’école communale à Ittre. Aurela est une fan de musique, elle jouait du piano, de l’accordéon, de la flute traversière au Kosovo.    

De leur côté, les parents suivent des cours de français à Braine l’Alleud (SAN).  Tous ont reçu l’appui des camarades de classes et des enseignants des 2 écoles ; le soutien de l’école SAN à Braine l’Alleud et d’une dizaine de voisins. Tous attestent la bonne intégration, la gentillesse et la bonne volonté de la famille Caravaku.     " Nous voulons rester en Belgique et à Ittre en particulier. Là bas, au Kosovo, notre maison a été détruite, nous risquons notre vie tous les jours. Retourner là bas, ce n’est pas possible. C’est l’enfer pour notre famille. De plus ma femme, Lindita, est dépressive et reçoit un traitement médical qui n’existe pas au Kosovo "     Que faire ?    

Ecrire un mot d’encouragement, prêter un instrument de musique,....  Famille Caravaku, 22 rue de la Montagne à 1460 Ittre    

Propos recueillis par Luc Schoukens.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Zik - Zak : Un an de musique "live" à Virginal
 Zik Zak c’est quoi?

A la base, c’est la réunion de quelques passionnés et d’une école de musique à Genappe qui se sont mis en tête l’idée de créer une salle de concert dans le Brabant wallon. En 2016, la salle ouvre ses portes à Virginal. Depuis septembre 2017, l’équipe a connu quelques changements et l’école de musique s’est retirée du projet... Mais la passion, elle, est toujours là! La salle, qui bénéficie d’une infrastructure de qualité professionnelle, est avant tout associée à la musique Pop/Rock. Mais cela pourrait, peut-être, évoluer dans le temps.


Concert de gala de la Royale Harmonie Communale de Virgial
Groove and Swing à la salle polyvalente de Virginal lors du traditionnel concert de gala de la RHCV : du Jazz, de la Soul Music, du Gospel et plus encore…  La première partie nous a fait découvrir la "Royale Fanfare Saint Albert" de Lombise (Soignies) dirigée par Jean-Claude Broes, qui a commencé par "Just a closer walk with thee" (arr. Don Gillis) et terminé par "My Way » en passant par Pavane in blue (Ted Huggens).  Le public est donc chaud lorsqu'en deuxième partie la RHCV lance la Brabançonne  suivie de la "Relève de la garde " (JP.Haeck). Le ton monte avec la musique de James Bond "Live and Let Die" de Paul et Linda Mac Cartney.  L'excellent chef d'orchestre, Philippe Lambert, met aussi à l'honneur ses saxophonistes avec "Saxophone Jubille" de Harm Evers. Le gala se termine par la RHCV Marche de Mr Marcel Tordeurs.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS