Brèves

Marka se dévoile, se raconte et enthousiasme

Marka n’est pas inconnu pour le public ittrois.  Il nous revenait pour la 3ème fois en une dizaine d’années.  Il est vrai que sa carrière a connu des hauts et des bas, et nous en avons eu toutes les explications ce vendredi 29 janvier. De manière succulente et sensible, son spectacle « Marka se reprend » nous a raconté les coulisses du « show biz », mais aussi de sa vie.

Marka, alias Serge Van Laeken est né à Molenbeek « ce village » bruxellois ou tu « deviens flic ou voyou » et que « tu es supporter du RWDM de par ta naissance à Molenbeek ». Un petit noyau de supporters écharpe au cou était d’ailleurs dans la salle pour en témoigner.

Ce spectacle est aussi un éloge aux valeurs, aux qualités des personnes et aux familles « ordinaires » .  Une attention aux autres, aux enfants, à la vie du quartier, aux amis…

Quelques morceaux qui ont marqué ces longues années de vie  artistique. Allant du groupe Allez, Allez  et Forest national où l’aventure cubaine en passant par quelques succès comme Elisabeth, accouplés, la poupée barbu,….
Fin de soirée très animée avec quelques morceaux du nouveau CD « Days of wine and roses » de notre Marka national.  

Le public a apprécié. Il y a eu vraiment une adhésion, un échange. Le nombre de CD et de livres s’étant vendus comme des petits pains, en témoignent largement.  Chouette soirée musicale, tranche de vie bruxelloise.  Merci Marka, le public et l’Etable d’Hôtes.

Luc Schoukens
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Virginal en fête : un nouveau comité débordant d'enthousisme !
Sens de l’accueil, sourire et bonne humeur ! Ce sont probablement les mots qui illustrent le mieux l’ambiance que j’ai découverte au sein du nouveau comité de Virginal en Fête.   Un comité qui non seulement déborde de bonne humeur mais aussi d’envie de se bouger un maximum pour faire vivre un village que tous adorent : Virginal.
Les Grands Feux d'Ittre battent un nouveau record
L’hiver a vraiment eu peur.  Alors que la semaine s’annonçait pluvieuse, les Grands Feux ont amené le grand beau temps, avec des températures qui ont donné l’envie à 1500 participants de se joindre à la manifestation.   Un record. Il est vrai que le bonhomme hiver n’avait pas été épargné, dès les premières minutes de la soirée.  L’atelier théâtral de l’Art qui show avait organisé le procès du bonhomme hiver.  A charge et à décharge, en compagnie du procureur (Gus de l’Etable d’Hôtes), des bourreaux (Attention jongleurs), des avocats (Art qui show) et des jurés (le public tout entier), le Bonhomme hiver a finalement été condamné à être brûlé sur le bucher préparé l’équipe de Grégory Van Driessche, au rythme de la Fanfare d’Ittre.
Et ce n’était que le début !
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS