Brèves

Arthur Deghorain, entre petite enfance et aînés

Arthur Deghorain est, depuis quelques années maintenant, l’organisateur des voyages des aînés pour la Commune. Mais depuis les dernières élections, il est également Conseiller Communal dans la majorité. Une première expérience qu’il vit de manière très positive.

Arthur Deghorain a grandi et travaillé une bonne partie de sa vie à Clabecq. Bien que ce ne soit pas très éloigné d'Ittre, quand il s’installe à Virginal, cet ancien professeur a très peu de contacts dans le village. Mais de fil en aiguille, il va s’intéresser à la vie associative et culturelle ittroise, et y prendre part : professeur d’anglais lors des cours proposés dans les activités extrascolaires, organisateur des voyages des aînés, organisateur de la dictée Gustave Barbier dans les écoles, il plaisante beaucoup sur le fait que ses deux thématiques de prédilection soient deux extrêmes : les aînés et la petite enfance.

Toutes ces activités lui ont permis de connaître beaucoup de monde dans la commune : enfants, parents, grands-parents. Et petit à petit, il en est arrivé à un rôle de Conseiller Communal. "C’est très intéressant comme mandat, puisque notre rôle est aussi d’être au courant des très nombreuses activités prévues dans la commune et d’y prendre part. De plus, nous pouvons suivre l’évolution de tout ce qui est proposé par les autorités communales, comme le projet de crèche ou le Centre Sportif. Si on n’est pas présent lors des Conseils, il est très difficile de suivre tous ces dossiers, mais surtout, on ne peut pas apporter ses idées dans les débats."

Quand on lui demande quelles sont les aptitudes à avoir pour être un bon conseiller, sa réponse est sans équivoque : «Avoir du temps. Avoir l’esprit ouvert et critique. Ne pas avoir peur de s’exprimer. Développer ses idées.» Des qualités qu’il est heureux de pouvoir développer dans la majorité pour ce premier mandat. «Avant chaque Conseil, les réunions de majorité nous permettent de défricher ouvertement les points qui seront traités. A mon niveau, je considère ces réunions plus importantes que les Conseils Communaux, puisque nous y parlons de façon constructive et très amicalement. Je reconnais que l’opposition a plus de travail puisqu’elle doit faire ses recherches seule de A à Z.»

Arthur Deghorain se sent bien à Ittre, et compte bien profiter de la fin de son mandat pour améliorer encore un peu le beau cadre de vie de la commune, notamment en suivant de près l’évolution de la crèche à venir à Virginal, un dossier qui lui tient énormément à cœur. «Ittre est une commune où l’on vit bien. Il y a des tas de petits avantages par rapport aux communes avoisinantes, et tant que la commune a les moyens de les proposer, elle continuera. Ittre fait énormément pour ses concitoyens : chèques pouvoir d’achat, excursions, etc. et beaucoup pour les jeunes, également.»

Son poste de Conseiller Communal, Arthur Deghorain l’affectionne énormément. Même si ça prend du temps, puisque à côté du rôle de Conseiller, il y a des tas de commissions et réunions auxquelles il faut assister, il aime la proximité qu’implique un mandat local. «On connaît les gens qu’on représente au niveau de la commune. Ce n’est pas toujours vrai si l’on commence à gravir les échelons politiques. C’est ça qui nous permet d’essayer, dans la mesure du possible, de répondre aux attentes de nos concitoyens et de résoudre leurs problèmes quand c’est en notre pouvoir.»

Un Conseiller très disponible qui continuera quoi qu’il en soit à faire voyager nos aînés, et à nous partager, par les dictées dans les écoles ou les articles dans le Petit Tram, les pièges et richesses de la langue française.

Julie Duthy

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
IttrecultureS : Marka, Steve Houben, Zakouska, Lithos,....
Décidément, la dynamique de l’art de la scène est puissante à Ittre. Le mois de mars nous a proposé son flot de concerts  et d’événements. Soulignons le solde out du Duo Nathalie Muspratt et Anne Creuen au Heptone, une organisation de Musique Class’Ittre. Le spectacle Lithos et la valorisation de la pierre à la Chapelle de Verre à Fauquez, et le concert de Zakouska à l’Etable d’Hôtes.
Edito
Connaissez-vous La Médiocratie du philosophe Alain Deneault ? Dans ce livre, l’auteur critique la médiocrité d’un monde où tout n’est plus fait que pour satisfaire le marché. Il écrit notamment : « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout aucune « bonne idée », la déchiqueteuse en est pleine. Il faut penser mou et le montrer, parler de son ‘moi’ en le réduisant à peu de choses : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et L’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. »
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS