Brèves

Ittre, Je raconte

Cet atelier s’adresse à toutes celles et ceux qui pensent que se raconter des histoires (au sens noble) c’est important, que ça peut faire avancer les choses, interpeller, questionner, ou tout simplement émouvoir, à tous ceux-là nous disons : la porte est grande ouverte !

Depuis plusieurs années, la maison du Conte et de la Littérature en Brabant wallon anime des ateliers, programme du Récit, intervient à différents niveaux dans le secteur professionnel des arts de la parole.

Cet atelier se veut un cocon où, au fil des séances, vont se tisser des histoires qu'ensemble nous peaufinerons, grâce à la dynamique du groupe et à l’écoute de chacun, sans jugement aucun.

La spécificité de cet atelier est qu’il va nous donner l’occasion de présenter nos récits lors de différents événements, cf : les Grands Feux ou encore, notre série de soirées chez l’habitant ; les mots des mois en Brrr. Voilà ce que vous risquez donc (et c’est la peine capitale) raconter en public !

Pratiquement...

Récurrence

un mardi sur deux de 19h45' à 21h30'

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
IttrecultureS : Marka, Steve Houben, Zakouska, Lithos,....
Décidément, la dynamique de l’art de la scène est puissante à Ittre. Le mois de mars nous a proposé son flot de concerts  et d’événements. Soulignons le solde out du Duo Nathalie Muspratt et Anne Creuen au Heptone, une organisation de Musique Class’Ittre. Le spectacle Lithos et la valorisation de la pierre à la Chapelle de Verre à Fauquez, et le concert de Zakouska à l’Etable d’Hôtes.
Edito
Connaissez-vous La Médiocratie du philosophe Alain Deneault ? Dans ce livre, l’auteur critique la médiocrité d’un monde où tout n’est plus fait que pour satisfaire le marché. Il écrit notamment : « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout aucune « bonne idée », la déchiqueteuse en est pleine. Il faut penser mou et le montrer, parler de son ‘moi’ en le réduisant à peu de choses : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et L’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. »
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS