Brèves

Porte ouverte à Corta-Jaca

Le 15 septembre dernier se tenait la porte ouverte au club de danse de salon "Corta Jaca", à Haut-Ittre. Depuis plus de 20 ans, "Corta Jaca" donne des cours de danse en couple dans un esprit familial et amusant.
Cette année, le cours de danse organisé par l'association "Corta Jaca" change énormément, nouvelle présidence, nouveau professeur, nouveau dynamisme. Pour la porte-ouverte, organisée le 15 septembre, une vingtaine de couples s'étaient réunis à la salle communale de Haut-Ittre pour découvrir ou redécouvrir les danses de salon à deux.


Sous les airs de Mika ou Sia, les participants semblaient sous le charme de la nouvelle professeure, Maurane Dehantschutter, formée par Gilberte, la précédente professeur. Dans la bonne humeur et avec beaucoup d'humour, chacun à son rythme, les couples ont dansé et se sont amusé aux rythmes des pas et des vitesses de danse, sur un Rock à quatre temps ou un Quickstep.
"La danse, ça enlève la timidité", raconte Omer, l'ancien président, qui a laissé sa place cette année à Guillaume Maudoux. "C'est un peu stressant mais c'est un chouette challenge", déclare-t-il. Les cours se tiennent le lundi sans professeur et le jeudi avec professeur et sont divisés entre débutants et plus expérimentés. A l'occasion de la porte-ouverte ces derniers n'ont pas hésité à aider ceux qui en avaient besoin.

Adeline Schmitz

Interview de Guillaume Maudoux, nouveau président

Depuis combien de temps faites-vous de la danse?
J'ai commencé avec ma compagne avant de faire des études supérieures, puis nous avons arrêté pendant celles-ci, et j’ai repris quand nous avons eu terminé, donc, je dirais 5 ans.

Qu'est-ce qui vous plaît dans la danse?

Ici, il y a une véritable ambiance familiale et on peut apprendre à notre rythme. C'est bon enfant, on s'amuse. La danse, c'est aussi comme une thérapie de couple, on peut apprendre des danses de mariages… Nous avons appris la nôtre ici.

Quel est votre danse préférée?

La valse lente.

Comment décrirez-vous le groupe de "Corta Jaca" Haut-Ittre?

Familial, convivial et intergénérationnel.

Quel est votre souhait pour le groupe?

Que chacun trouve sa place, que l'ambiance reste bonne et le groupe soit soudé.

D'où viennent les participants?

Malheureusement, peu viennent de Ittre. La plupart sont de Rixensart, Nivelles ou Braine-l'alleud. On aimerait que les ittrois soient plus nombreux.

Pouvez-vous nous parler de Maurane, la nouvelle professeure?

Maurane a été formée par Gilberte, qui donnait les cours ici avant. Elle danse depuis 8 ans, a débuté avec son papa et elle correspond vraiment à ce que nous cherchions : jeune, dynamique et compétente.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Virginal en fête : un nouveau comité débordant d'enthousisme !
Sens de l’accueil, sourire et bonne humeur ! Ce sont probablement les mots qui illustrent le mieux l’ambiance que j’ai découverte au sein du nouveau comité de Virginal en Fête.   Un comité qui non seulement déborde de bonne humeur mais aussi d’envie de se bouger un maximum pour faire vivre un village que tous adorent : Virginal.
Les Grands Feux d'Ittre battent un nouveau record
L’hiver a vraiment eu peur.  Alors que la semaine s’annonçait pluvieuse, les Grands Feux ont amené le grand beau temps, avec des températures qui ont donné l’envie à 1500 participants de se joindre à la manifestation.   Un record. Il est vrai que le bonhomme hiver n’avait pas été épargné, dès les premières minutes de la soirée.  L’atelier théâtral de l’Art qui show avait organisé le procès du bonhomme hiver.  A charge et à décharge, en compagnie du procureur (Gus de l’Etable d’Hôtes), des bourreaux (Attention jongleurs), des avocats (Art qui show) et des jurés (le public tout entier), le Bonhomme hiver a finalement été condamné à être brûlé sur le bucher préparé l’équipe de Grégory Van Driessche, au rythme de la Fanfare d’Ittre.
Et ce n’était que le début !
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS