Brèves

Soirée conte à Virginal

C’est à Virginal, dans le cadre des mots des Mois en brrr de la Maison du Conte,  qu’a été organisée la soirée du conte du 24 novembre, « Frère Lapin se déchaîne » par le duo « La truite à fourrure », composé de deux Alsaciens, Fred Duvaud (conteur) et Julien Rambaud (musicien). Fred, un ancien bibliothécaire, est conteur professionnel depuis 2010 et se produit en duo avec Julien depuis 2012. Basés dans leur Alsace natale, ils assurent de nombreux spectacles dans différentes régions de France (Lorraine, Ardennes, Paris…), mais aussi en Belgique, tant en Wallonie qu’en Flandre, et des contacts sont établis avec l’Allemagne. C’est ainsi qu’après leur représentation à Virginal, ils se sont rendus à Paris, pour un nouveau spectacle.
 

La représentation à Virginal a été très appréciée par le public. Si les talents de conteur de Fred y sont pour beaucoup, il y a aussi et surtout cette heureuse interaction réussie entre le conteur Fred et le musicien Julien. En effet, le rôle de Julien ne se limite pas à accompagner à la guitare ou à l’harmonica son compère-conteur, il participe activement au spectacle. A Virginal, il a ainsi pu déployer ses talents d’imitateur d’animaux divers, choisis au hasard par le  public présent.  
Une fois de plus, voilà une soirée réussie, qui a rassemblé des habitants d’Ittre et environs dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Lisette Hermans

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
IttrecultureS : Marka, Steve Houben, Zakouska, Lithos,....
Décidément, la dynamique de l’art de la scène est puissante à Ittre. Le mois de mars nous a proposé son flot de concerts  et d’événements. Soulignons le solde out du Duo Nathalie Muspratt et Anne Creuen au Heptone, une organisation de Musique Class’Ittre. Le spectacle Lithos et la valorisation de la pierre à la Chapelle de Verre à Fauquez, et le concert de Zakouska à l’Etable d’Hôtes.
Edito
Connaissez-vous La Médiocratie du philosophe Alain Deneault ? Dans ce livre, l’auteur critique la médiocrité d’un monde où tout n’est plus fait que pour satisfaire le marché. Il écrit notamment : « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout aucune « bonne idée », la déchiqueteuse en est pleine. Il faut penser mou et le montrer, parler de son ‘moi’ en le réduisant à peu de choses : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et L’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. »
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS