Brèves

Edito

Je vous souhaite une excellente année 2017. Que vos rêves les plus fous se réalisent (enfin si vous le voulez évidemment, et si vous en avez, mais on en a tous…).
Que cette année soit joyeuse et drôle.

Et si elle ne l'est pas, venez aux activités culturelles du CLI voir les comédiens, ils vous feront rire aux larmes, les conteurs, ils vous feront vous émouvoir, les artistes, ils vous feront réfléchir au sens de la vie (façon Monty Python), les conférenciers, ils vous feront réfléchir au sens de la vie (façon ‘c’est la vie’), les chanteurs, ils vous emporteront….
Enfin, ils essayeront, tous. Car c’est un des buts de la culture, apprendre en s’amusant…
Et dès janvier, une flopée de rendez-vous culturels époustouflants : L’anniversaire de la Maison du Conte, Le ciné soupe (rendez-vous dans un cadre douillet autour d’un grand film et avec de belles personnes), une exposition remue-méninges, de la musique pour tous les goûts,… et puisqu’on parle musique, pourquoi ne pas profiter de cette nouvelle année pour aller à la découverte du nouveau lieu culturel d’Ittre, la nouvelle salle de concert de Virginal, Zik-Zak. Groupes de covers (par exemple le 11/02 Brussels Affair joue du Rolling Stones) ou groupes de composition, débutants ou confirmés, Zik-Zak ouvre ses portes à la ‘Good Music’ ! Et comme, on le sait tous, ‘Good Music Makes Good People’…
Et pour conclure, car il n’y a pas de bon édito sans touche politique, en cette année de présidentielle française, sachez que « La politique est un métier respectable. Certains politiciens ne sont pas respectables, c'est autre chose... »
Que du bonheur pour tous.

Fabrice Gardin
Président du Centre culturel
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Festival en l'air 2018
Du vendredi 9 novembre au dimanche 11 novembre 2018 de 14h à 18h
Centre culturel du Brabant wallon

Festival EN L’AIR 2018
Des vendanges solidaires pour la Palestine
Depuis 2 ans, le groupe PJPO (Paix Juste au Proche-Orient) d’Ittre, accompagné d’autres groupes du Brabant wallon, soutient une coopérative de vignerons palestiniens dans la région d’Hébron, en Palestine.  Une région fortement colonisée par les Israéliens. Le but : ‘cultiver pour résister’, comme nous l’expliquent Marc Abramowicz et Eric de Moffarts : « Les viticulteurs palestiniens, qui produisent un raisin de table de très bonne qualité, n’arrivent pas à le vendre à cause de la présence militaire israélienne importante dans la région.  Les camions restent bloqués aux checkpoint et le raisin pourri avant d’atteindre sa destination.  A cause de cela, beaucoup de vignerons ont abandonné leur terre ».
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS