Brèves

Edito

Je vous souhaite une excellente année 2017. Que vos rêves les plus fous se réalisent (enfin si vous le voulez évidemment, et si vous en avez, mais on en a tous…).
Que cette année soit joyeuse et drôle.

Et si elle ne l'est pas, venez aux activités culturelles du CLI voir les comédiens, ils vous feront rire aux larmes, les conteurs, ils vous feront vous émouvoir, les artistes, ils vous feront réfléchir au sens de la vie (façon Monty Python), les conférenciers, ils vous feront réfléchir au sens de la vie (façon ‘c’est la vie’), les chanteurs, ils vous emporteront….
Enfin, ils essayeront, tous. Car c’est un des buts de la culture, apprendre en s’amusant…
Et dès janvier, une flopée de rendez-vous culturels époustouflants : L’anniversaire de la Maison du Conte, Le ciné soupe (rendez-vous dans un cadre douillet autour d’un grand film et avec de belles personnes), une exposition remue-méninges, de la musique pour tous les goûts,… et puisqu’on parle musique, pourquoi ne pas profiter de cette nouvelle année pour aller à la découverte du nouveau lieu culturel d’Ittre, la nouvelle salle de concert de Virginal, Zik-Zak. Groupes de covers (par exemple le 11/02 Brussels Affair joue du Rolling Stones) ou groupes de composition, débutants ou confirmés, Zik-Zak ouvre ses portes à la ‘Good Music’ ! Et comme, on le sait tous, ‘Good Music Makes Good People’…
Et pour conclure, car il n’y a pas de bon édito sans touche politique, en cette année de présidentielle française, sachez que « La politique est un métier respectable. Certains politiciens ne sont pas respectables, c'est autre chose... »
Que du bonheur pour tous.

Fabrice Gardin
Président du Centre culturel
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS