Brèves

Virginal en fête : un nouveau comité débordant d'enthousisme !

Sens de l’accueil, sourire et bonne humeur ! Ce sont probablement les mots qui illustrent le mieux l’ambiance que j’ai découverte au sein du nouveau comité de Virginal en Fête.   Un comité qui non seulement déborde de bonne humeur mais aussi d’envie de se bouger un maximum pour faire vivre un village que tous adorent : Virginal.

Mais de qui s’agit-il ?
Il y a d’abord le « noyau dur » (comprenez ceux qui ont mouillé leur chemise en acceptant la charge d’administrateurs de l’asbl) : Jean-François Renard (le boucher de Virginal), Jacques Vanderlinden (passionné des chemins et coordinateur de l’association El Tournikèt), Thierry Wyns (conseiller communal et porteur de l’association L’ARC), David Bulto (entrepreneur) et David Ducochet (le fils de Marc et tenancier du dernier café de village de Virginal).
Mais, attention, ce noyau ne serait pas ce qu’il est si d’autres locomotives ne les soutenaient pas pour booster la machine : Marie Degroote (de la boutique Estelle et Gaston Moutarde, architecte d’intérieur de profession), Céline Renard, femme de Jean-François (capitaine du petit supermarché Au P’tit Vesnau), Didier Verboomen (professionnel du secteur culturel, vélocipédiste et coureur infatigable) et Olivier Bontet (actif dans le secteur de la construction et membre-moteur du club des supporters du Standard de Virginal)

 Leur force ?
Si les nouveaux membres de l’association sont prêts à assurer ce rôle de locomotive pour mener à bien leur tâche, aucun ne l’envisage comme une prise de pouvoir. Ils insistent sur ce point : leur intention est de travailler « main dans la main ». Sans hiérarchie. Comprenez par là que chaque bonne volonté est la bienvenue et même vivement souhaitée.  Avis donc aux amateurs ! On n’est jamais trop nombreux pour apporter de la vie à son village.

 Leur objectif prioritaire ?
Perpétuer encore et toujours la célébrissime Kermesse de Virginal. Cet événement qui envahit chaque fin d’été le centre de Virginal depuis déjà, le saviez-vous ?, 200 ans !
Si la fête présenta au cours de son existence des visages multiples, c’est toujours la rencontre, la convivialité et la détente qui présidèrent chaque année les séances, sans concurrence aucune (ou presque…)
A côté des baraques foraines, du concert de la Royale Harmonie de Virginal, de la sortie des Gilles et du brûlage de leurs bosses, des concerts et autres animations musicales et du feu d’artifice annuel, c’est en effet tout un village et les habitants des alentours qui se retrouvent le temps d’un week-end pour le simple plaisir de se divertir ensemble.
(intertitre) D’autres projets en préparation
Mais la fine équipe n’a pas l’intention de se cantonner à l’organisation d’un seul événement.
Comme première nouveauté, ils ont déjà programmé le 9 avril prochain, en même temps que la marche ADEPS organisée par l’ARC, une brocante ouverte à tous, qui s’installera sur le plateau du Tram. J’ai aussi entendu dire qu’une séance de théâtre en wallon était en préparation (date à confirmer) ainsi qu’une après-midi jeux pour les familles (. Et je ne doute pas que d’autres activités verront progressivement le jour au fur et à mesure que l’équipe établira ses marques.
Que vous souhaitiez les rejoindre pour donner un coup de main ou apporter vos idées, ou que vous soyez juste à la recherche d’informations sur leurs prochaines activités, ne craignez pas de les contacter. Je peux vous assurer que leur porte est grande ouverte. Il suffit de la franchir.

Nathalie Lourtie
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
La guerre des 6 jours à aujourd'hui. Une exposition de photographies
du 30 septembre au 15 octobre 2017 Espace Bauthier - Ittre

Le groupe PJPO Ittre actif depuis de nombreuses années à Ittre pour une paix juste au Proche-Orient souhaite organiser, à l'occasion des 50 ans de la Guerre des Six Jours, une exposition de photographes qui ont couvert avec engagement et une grande force d'expression cette guerre de 1967 et la manière dont, jusqu'aujourd'hui, elle a bouleversé la vie quotidienne des Palestiniens.


Edito
Les Centres Culturels contribuent avant tout à cimenter les communautés locales et offrent à tous un accès et la participation à la culture. Un Centre Culturel est une créature singulière et surprenante qui vous invite à rire, à réfléchir, à créer, à vous étonner, à agir… Et qui espère aussi vous pousser à l’engagement, au débat et à la critique.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS