Brèves

Surfer sans danger Nos enfants face à internet et aux réseaux sociaux

Jusqu’où, parents et enfants, sont conscients des risques d’internet ?  Comment surfer sans danger ?  Comment informer et protéger nos enfants tout en leur ouvrant les portes des nouvelles technologies ? C’était l’objet d’une conférence organisée par l’Association des Parents de l’Ecole communale d'Ittre, qui avait invité Christophe Butstraen, médiateur scolaire spécialisé dans la prévention des risques liés aux nouvelles technologies.  Il est également l’auteur du livre « Internet, mes parents, mes profs et moi » (Editions De Boeck – 12  EUR – disponible sur internet), un guide pratique permettant aux parents, enfants et enseignants de se retrouver dans les dédales d’internet.


De manière simple, imagée et pratique, Christophe Butstraen a passé en revue les domaines d’internet auxquels nous sommes tous confrontés : les moteurs de recherche, surfer, réseaux sociaux, téléchargement, jeux vidéo, etc.  Chaque fois en distillant trucs et astuces bien utiles.
Dans les années 80, on imaginait le futur avec des fusées et des voitures volantes.  Pourtant, la plus grande révolution technologique apparue depuis est dans notre poche : le smartphone !  Contrairement à ce qui se passait avant, les jeunes générations ont acquis un savoir-faire supérieur à celui de leurs parents dans ce domaine.  Mais ce n’est pas parce qu’ils maitrisent le savoir-faire, qu’ils maitrisent le savoir-être.  Et cela, c’est aux parents de leur apprendre comment se comporter face à ces nouveaux outils.  Aujourd’hui, la question n’est plus de protéger sa privée, mais de gérer sa vie publique : la cyber réputation.

Rechercher sur internet

Une recherche sur un moteur de recherche (Google p. e.) n’est jamais anodine.  Dans la masse d’information disponible, comment connaître les bonnes infos, qui sont pertinentes ? Qui a écrit cette information ? De quand date-t-elle ?  Voilà une série de questions à se poser pour éviter les pièges dans lesquels on peut facilement tomber.  Par exemple, connaissez-vous l’option de recherche avancée de Google ?  Elle vous permet d’être plus précis dans l’information qu’on veut trouver.
D’autres options de Google permettent d’éviter du contenu inadapté : Safesearch permet de bloquer les images, textes et vidéos choquants lorsque l’on effectue une recherche.  Les options de langues, permettent de sélectionner les langues dans lesquelles on veut des résultats de recherche, et éviter ainsi des langues étrangères, parfois davantage susceptibles de mener à des contenus pour adultes.

Hector Protector

Comment éviter que nos enfants tombent sur du contenu choquant ?  Hector Protector (http://hectorsworld.netsafe.org.nz/) peut être un début de solution.  Cette application, une fois installée, permet à l’enfant qui tombe sur du contenu choquant, de cliquer sur un petit dauphin qui l’invitera à appeler un adulte.  L’avantage de ce système, c’est que lorsque l’enfant est confronté à quelque chose d’inapproprié, il le signale et l’écran doit être déverrouillé par un adulte.  Outre le fait que le contenu n’apparait plus à l’écran, une fois l’adulte présent, il peut voir ce que l’enfant a vu et qui l’a choqué.  Et donc en discuter avec lui.

D’autres moteurs de recherche

BabyGo est un moteur de recherche qui n’affiche que des résultats de pages qui ont été contrôlées par des humains.  On évite ainsi de tomber sur n’importe quoi.  Qwant est un moteur de recherche qui respecte votre vie privée, tout comme Ixquick, un moteur de recherche qui utilise Google mais ne le laisse pas accéder à votre profil et enregistrer vos recherches.

Mais la mesure la plus efficace reste certainement de placer l’ordinateur dans une pièce de vie commune, pour éviter que l’enfant ou le jeune ne soit seul devant son écran. «  La chambre doit rester un lieu de repos » explique Christophe Butstraen.  
Autre piège à éviter sur le net : donner trop facilement des informations sur soi-même : « Etes-vous prêt  à donner votre numéro de téléphone, nom, adresse, date de naissance , etc. à un inconnu dans la rue ? » demande le conférencier. « Et bien, c’est ce que nous faisons pourtant tous sur internet ».  
Log Protect est un logiciel libre et gratuit qui empêche votre enfant de transmettre des informations sur Internet.  Hoaxbuster et Hoaxkiller permettent d’identifier les messages qui sont des canulars (hoax).  Anonymat.org montre les traces laissées sur internet.  En effet, on n’est jamais complètement anonyme sur le net : la géolocalisation et les adresse IP (un numéro attribué à chaque ordinateur) permettent de vérifier d’où on se connecte.

Les réseaux sociaux

Facebook est le réseau social le plus important, avec 1,6 milliards d’utilisateurs.  Mais qui a déjà lu ses conditions d’utilisation en s’inscrivant ?  Saviez-vous que les photos que vous mettez sur Facebook lui appartiennent, et qu’il peut les utiliser sans votre accord ? Saviez-vous que si vous installez l’application Facebook sur votre téléphone, Facebook a accès à la liste de vos contacts, peut déclencher l’appareil photo, envoyer des SMS ou écouter vos conversations ?  Saviez-vous que quand vous mettez une info sur Facebook, elle devient publique, et pour toujours ?  Saviez-vous que quand quelqu’un publie une info sur votre profil, c’est vous qui êtes responsable du contenu, car vous êtes considéré comme éditeur responsable ?
D’où l’importance de paramétrer la confidentialité de votre profil et de veiller à masquer les commentaires diffamatoires qui apparaissent sur votre profil.  La liberté d’expression a ses limites et des lois peuvent sanctionner des propos haineux ou racistes.  Attention également aux faux profils, et donc ne pas accepter des demandes d’amis de gens qu’on ne connait pas « dans la vraie vie ».  Ne pas non plus régler ses problèmes sur les réseaux sociaux, car cela peut prendre des proportions qu’on ne maitrise plus.  
Snapchat est aussi un réseau social, qui fait apparaitre une photo pendant quelques secondes quand on l’ouvre, avant de l’effacer.  Mais sur internet, rien ne s’efface complètement.  Une simple capture d’écran permet de faire une copie de la photo qui se trouve sur le net à jamais.

Les jeux vidéos

Les jeux vidéos sont un monde fascinant, et peuvent aussi être avantageux pour développer certaines capacités, mais quelques règles doivent être observées pour que cela se passe bien : Jouez avec vos enfants, cela vous permettra de découvrir les règles du jeu, de fixer, avec l’enfant, des règles d’utilisation de la console.  Informez-vous sur le contenu des jeux et respectez les classes d’âges reprises sur les jaquettes.  Louez un jeu avant de l’acheter, cela permet de le tester.  Utilisez les contrôles parentaux des consoles, qui permettent de définir des plages horaires ou des classes d’âges pour l’utilisation de la console.  Evitez de laisser la console dans la chambre, mais plutôt dans une pièce de vie commune.  Fixez un temps limite de jeu.  Proposez d’autres activités à vos enfants.  Et enfin n’oubliez pas que ce sont les parents qui ont toujours le dernier mot.

Quelques ressources :

Je surfe responsable (sur Facebook) : informations et outils pour prévenir et gérer les dérives d’internet
http://backgroundchecks.org/justdeleteme/fr.html : annuaire des sites où vous êtes inscrit et comment se désincrire
https://www.deseat.me/ : pour supprimer les comptes où on est inscrit
https://pipl.com/ : permet de voir les sites où l’on est référencé

Ludovic Devriendt

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
La guerre des 6 jours à aujourd'hui. Une exposition de photographies
du 30 septembre au 15 octobre 2017 Espace Bauthier - Ittre

Le groupe PJPO Ittre actif depuis de nombreuses années à Ittre pour une paix juste au Proche-Orient souhaite organiser, à l'occasion des 50 ans de la Guerre des Six Jours, une exposition de photographes qui ont couvert avec engagement et une grande force d'expression cette guerre de 1967 et la manière dont, jusqu'aujourd'hui, elle a bouleversé la vie quotidienne des Palestiniens.


Edito
Les Centres Culturels contribuent avant tout à cimenter les communautés locales et offrent à tous un accès et la participation à la culture. Un Centre Culturel est une créature singulière et surprenante qui vous invite à rire, à réfléchir, à créer, à vous étonner, à agir… Et qui espère aussi vous pousser à l’engagement, au débat et à la critique.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS