Brèves

Edito

Aujourd'hui, en même temps que plusieurs autres lieux culturels, le Théâtre de La Valette, à Ittre, se trouve dans la tourmente. Son dossier de renouvellement de subvention pour les 5 prochaines années n’a pas été validé.

En fonction de quels critères ? Au moment d'écrire ces lignes, les informations qui nous sont parvenues sont encore peu explicites. Je ne me permettrai donc pas d'en faire ici le commentaire. A une exception près: C’est que le Théâtre de La Valette et Pierre Pigeolet, son nouveau directeur, peuvent compter sur le complet soutien du Centre culturel et de son équipe pour tenter de trouver une solution positive à cette triste situation.

Parallèlement à cela, il faut aussi relever l'élan assez ébouriffant qui est né suite à l’annonce de la mise en « phasing out » de La Valette. Rarement, de mémoire d’animateurs culturels, nous avons entendu autant de monde prêt à défendre avec autant d’énergie la Culture. Responsables politiques, commerçants, citoyens, tout le monde se mobilise.

 C’est extrêmement réconfortant… et rassurant.

N’est-ce pas, en effet, l’affirmation par tous d’une réelle volonté de préserver une politique culturelle dynamique au sein de notre commune ? Une bonne nouvelle pour le Centre culturel, dont la moindre diminution de subventionnement pourrait aussi mettre en péril l’existence. Mais surtout, une excellente nouvelle pour  le respect et le maintien de nos droits culturels et, indirectement, des « droits humains ».
Car il est admis que c’est le maintien des droits culturels (c.-à-d. la possibilité d’accéder aux savoirs, , de créer et s’exprimer librement, de vivre une vie culturelle variée, de participer à la prise de décisions en matière culturelle, etc.) qui permet à chaque personne de mieux comprendre et exercer ses droits humains universels (droit à la vie, à la santé, de vote, au travail, à la libre circulation,…).
 
Que vive donc la Culture !

Mais, attention, il s’agit de ne pas s’endormir. Continuons à nous mobiliser. Car comme le constate malheureusement aujourd’hui à ses dépens le Théâtre de La Valette, rien n’est jamais définitivement acquis.
Nous avons la chance de vivre dans un village où l'offre culturelle et associative est importante. Le meilleur moyen de revendiquer le respect de vos droits culturels c'est d’aller à sa rencontre.
Sortez ! Participez ! Profitez de toutes les occasions pour venir découvrir le magnifique travail des artistes, comédiens, musiciens, conteurs, animateurs qui nous entourent !
Et surtout, ne vous endormez pas.  

Nathalie Lourtie

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Festival en l'air 2018
Du vendredi 9 novembre au dimanche 11 novembre 2018 de 14h à 18h
Centre culturel du Brabant wallon

Festival EN L’AIR 2018
Des vendanges solidaires pour la Palestine
Depuis 2 ans, le groupe PJPO (Paix Juste au Proche-Orient) d’Ittre, accompagné d’autres groupes du Brabant wallon, soutient une coopérative de vignerons palestiniens dans la région d’Hébron, en Palestine.  Une région fortement colonisée par les Israéliens. Le but : ‘cultiver pour résister’, comme nous l’expliquent Marc Abramowicz et Eric de Moffarts : « Les viticulteurs palestiniens, qui produisent un raisin de table de très bonne qualité, n’arrivent pas à le vendre à cause de la présence militaire israélienne importante dans la région.  Les camions restent bloqués aux checkpoint et le raisin pourri avant d’atteindre sa destination.  A cause de cela, beaucoup de vignerons ont abandonné leur terre ».
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS