Brèves

Un démarage "à chaud" pour la joëlette aux grands-feux... malgré le grand froid !

Deux Joëlettes, une sorte de fauteuil mono-roue tout terrain, étaient présentes à cette édition des Grands-Feux. Prêtées par l’association Chemins de Traverse, elles ont permis à plusieurs personnes de participer « de manière  différente » à cet événement festif et culturel.

Voici un petit aperçu de « l’expérience Joëlette » à travers le témoignage de deux personnes qui ont participées à l’aventure : Annie Cornil, qui était assise sur l’engin lui permettant de participer à la balade et Gilles Bastin qui poussait, tirait ou guidait la machine en compagnie d’autres bénévoles et de sa famille.

 

1) Qu’avez-vous apprécié dans cette édition des Grands-Feux ? Qu’avez-vous trouvé mieux ou moins bien que les années précédentes si vous aviez déjà participé ?

Annie : Je suis mal tombée vis à vis du temps ! Il faisait tellement froid que nous ne sommes pas restés longtemps pour assister aux animations le long du parcours. On a essayé de se réchauffer tant bien que mal à la charrette à pecket. La soupe nous a aussi fait beaucoup de bien. Sinon, les gens étaient très sympas et les animations que nous avons vues dans la grange étaient très bien.
Gilles : C’est toujours agréable de participer à un événement local. Les rencontres, les retrouvailles, mais aussi le côté « nature », avec la promenade, les grands feux … C’est une chance d’avoir de tels paysages encore préservés dans notre région ! Et c’est un plaisir de découvrir de nouveaux chemins, sentiers. J’ai apprécié les passages à travers champs, toutefois j’ai trouvé que cette année, la ballade était un peu trop « résidentielle ».

 (2) Comment avez-vous vécu cette aventure ? Était-ce intéressant d’avoir recours à la Joëlette pour ce type d’événement ?

Annie : De mon point de vue, je ne vois pas comment ne pas utiliser la Joëlette pour les grands feux ! C’est le seul moyen, pour moi, de pouvoir faire la ballade et d’assister aux animations le long du parcours…. Ou alors, il faudrait installer toutes les activités à proximité d’un chemin carrossable, facilement accessible.
Gilles : L’expérience de la Joëlette a apporté une dimension supplémentaire à la balade. Ça permet d’associer quelque chose de plus ouvert, de plus grand. Et ça m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, André, Annie,… des gens du coin. Ca créé des liens en dehors du cercle d’amis ! Et puis, c’était bien de le faire avec les enfants, il y avait un côté didactique en plus.

(3) Avez-vous pu faire de belles rencontres grâce à cette organisation ?

Annie : La rencontre avec les cadets de la marine était sympa. Ils sont venus me trouver avant même l’arrivée des Joëlettes pour discuter un peu. J’ai revu André qui est ami. Et puis, j’ai fait la rencontre de Gilles et de sa sympathique famille. C’était très chouette ! Ca faisait un peu oublier la froideur ! Par rapport au public, il n’y a pas eu beaucoup de réactions, de questions, à propos des Joëlettes.  Mais bon, j’étais déjà bien entouré par au moins cinq personnes en permanence. Et puis, il faisait froid… Peut-être que dans d’autres circonstances, les interactions auraient été plus nombreuses.
Gilles : Des gens nous ont aidés pour les montées, pour passer certains obstacles, pour nous diriger dans l’obscurité… A un moment, on a coupé à travers champs et avec l’aide de certains, on a même soulevé la Joëlette au dessus d’un fil de fer barbelé ! Je pense que les gens apprécient de participer à ce genre de soutien. Et puis, ça créé des occasions pour discuter, se rencontrer…

 (4) Voyez-vous d’autres activités ou vous pensez qu’il serait intéressant de proposer la Joëlette ?

Annie : Ce serait sympa d’en disposer pour la procession du 15 aout… Pour les balades ornithologiques, ce serait super aussi. Sinon, les Joëlettes seront déjà présentes ce 21 avril, au complexe sportif de Virginal, pour la Journée sportive paralympique !
Gilles : J’ai trouvé assez chouette de faire la balade en Joëlette avec les enfants. Peut-être serait-il intéressant de faire quelque chose avec les écoles ?
Encore un grand merci à tous les bénévoles, à Chemin de Traverse, à La Sapinière, au Corps Royal des Cadets de Marine d’Ittre, à L’Appuie-tête, à la ferme de Bie, qui ont permis la réalisation de ce  beau projet !
Karim Sarton
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Enragez-vous... et puis votons !
« Dans le cadre de la campagne Enragez-vous! Et puis votons, auquel participe le Centre Culturel, nous vous invitons à donner vos merveilles (ce dont vous êtes fier) ainsi que vos défis (les améliorations à apporter) pour notre commune ! … Ceux-ci seront transmis aux candidats pour les prochaines élections communales d’octobre 2018. »

Voici le lien vers le site « d’Enragez-vous… Et puis votez », qui permet, tout comme les cartes postales, de partager ses « défis » et « merveilles » pour Ittre : https://framaforms.org/enragez-vous-et-puis-votons-ittre-1521640156
Enragez -vous ! Quand participation citoyenne rime avec animations quotidiennes !
Les désormais traditionnels « Grands Feux d’Ittre » constituaient un événement de choix pour une première action du mouvement « Enragez-vous… et puis votez ». Une dynamique issue de la Coordination Education permanente, animée par le Centre culturel du Brabant wallon, qui vise à renforcer l’implication des habitants dans leur démocratie locale.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS