Brèves

Des grands feux sous zéro...

Il fallait bien du courage pour venir aux Grands Feux d’Ittre cette année.  Une vague de froid sans précédent s’était abattue sur une partie de l’Europe (apparemment, nous n’avions plus eu si froid un 17 mars depuis 1909 !).  Si les températures avoisinaient les -3°c en soirée, il fallait aussi compter sur un vent puissant qui descendait la température ressentie aux environs des -10°c !


C’est probablement une des raisons qui ont fait que le bonhomme hiver a, à nouveau et sans aucune hésitation, été condamné au bucher par les participants.

Un parcours particulièrement difficile donc, avec des brulots soufflés et des abris qui sont emportés par le vent, des pompes à bière et des arrivées d’eau qui gèlent, des animations annulées ou déplacées à cause des intempéries, des difficultés d’allumage de certains feux… Malgré cela, près de 700 promeneurs ont participé à l’événement.  Un public courageux que nous tenons à remercier pour sa fidélité.

Mais la beauté de l’édition 2018 des Grands Feux réside particulièrement dans ses 170 artistes et bénévoles qui ont bravé le froid et le vent pendant plusieurs heures (ou plusieurs jours pour ceux qui ont monté et démonté).  Bravo et merci à eux pour avoir résisté et trouvé des solutions aux nombreuses complications qui se sont ajoutées à l’organisation.  Enfin, merci à la centaine d’enfants de la Chorale des Grands Feux qui ont dû affronter les éléments, et dont la fumée a écourté prématurément le concert.  Afin de les mettre en valeur, une vidéo de leur concert sera enregistrée et diffusée.

Rendez-vous le samedi 16 mars 2019 pour la prochaine édition.  Elle sera chaleureuse et ensoleillée.  Promis !

Ludovic Devriendt

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Portrait : Je suis Tamoul, je vis à Ittre !
Le mois passé, nous découvrions le contexte violent du Sri Lanka. Des voisins en ont échappé et demandent l’asile en Belgique. Ici, « les gens sont comme çà ! », dit-il le pouce levé.
Chères ouailles
Depuis quelques années, j'ai pris l'habitude de discourir à l'occasion de ma Fête annuelle et, incidemment, à l'occasion de la Fête des associations de notre beau village ...
Et une habitude, ça peut devenir chronique…  C'est pourquoi je reprends  la plume céans...

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS