Brèves

Energ'Ittre une coopérative citoyenne pour soutenir la transition énergétique à Ittre

Le 12 septembre dernier, une quarantaine de personnes ont répondu présentes à l’invitation lancée par les porteurs du groupe de travail « Energ’Ittre », une dynamique lancée il y a 4 ans pour analyser les démarches de transition énergétique qu’il était possible de mettre en place à Ittre.
L’objectif de la soirée était double : d’abord présenter un résumé des résultats de la réflexion du groupe de travail et, suite à cela, inviter le public à participer à la création de la nouvelle coopérative citoyenne Energ’Ittre afin de mettre en œuvre le financement de projets de production d’énergie renouvelable sur le territoire d’Ittre et des alentours. L’ambition étant de permettre aux citoyens ittrois de réussir leur transition énergétique et d’atteindre l’autonomie énergétique en 2050.  



Pourquoi la nécessité d’une transition énergétique ?

Les orateurs ont rappelé que notre modèle énergétique est basé sur des ressources énergétiques limitées et génératrices de gaz à effet de serre. (NDLR : Le dernier rapport du GIEC a tout récemment encore tiré des carillons d’alarme (les sonnettes n’ayant eu aucun effet) concernant l’accélération du réchauffement climatique et les conséquences que cela allait engendrer ici et ailleurs dans un futur proche, si pas tout de suite.) Si nos régions tempérées nous protègent encore partiellement des effets extrêmes engendrés par l’utilisation de ces ressources, cela pourrait ne pas durer et, de toutes façons, ce n’est déjà plus le cas dans d’autres régions du globe.
 
Un changement de modèle énergétique est donc incontournable et, pour le groupe de travail, il est évident que, dès à présent, il faut agir à tous niveaux et, naturellement, aussi au niveau communal.

 Les projets proposés par la coopérative Energ’Ittre

Dans un premier temps, la coopérative se donne comme mission d’équiper les plus larges toitures appartenant à la commune de panneaux solaires photovoltaïques (écoles, centre sportif,…). Le risque technologique est faible et le plan financier facile à écrire. La coopérative participera également à des mesures de réduction de la consommation d’énergie notamment par une grande campagne d’isolation thermique des bâtiments.

Mais ce n’est pas tout. D’autres approches verront aussi le jour en parallèle ou dans un second temps : plan de financement de panneaux solaires photovoltaïques pour les particuliers, exploitation hydro-électrique de la Sennette, projets de biométhanisation en partenariat avec les agriculteurs locaux, exploitation de la biomasse,…

Mais qu’est-ce qu’une coopérative citoyenne ?

C’est une entité juridique au même titre qu’une ASBL ou une société anonyme mais qui obéit aux principes démocratiques suivants :

-    Pas de but spéculatif
-    Pas de recherche du profit personnel maximum
-    Réaffectation d’une part des bénéfices à des projets locaux
-    Toutes les décisions importantes sont prises en Assemblée Générale
-    Tous les coopérateurs ont la possibilité d’accéder au Conseil d’administration
-    Adhésion ouverte à tous
-    Pas de coopérateur dominant : pouvoir de vote limité à « une personne, une voix » quel que soit le nombre de part de coopérateur que cette personne possède
-    Indépendance par rapport aux sociétés privées.
L’objectif premier de la coopérative Energ’Ittre n’est pas d’enrichir ses coopérateurs mais de développer et financer des projets producteurs d’énergie renouvelable avec UN critère d’évaluation incontournable : être rentable.

Comment adhérer au projet ?

Une part coopérateur vaut 250€. Et chacun peut en prendre autant qu’il le souhaite à concurrence de 5000€ maximum. Pour devenir coopérateur, il vous suffit simplement de verser votre participation de coopérateur (x fois 250€) sur le compte TRIODOS de la coopérative en formation : BE27 5230 8100 4573 et de remplir un formulaire d’adhésion (disponible sur demande à contact@energittre.be) en y joignant une copie recto-verso de votre carte d’identité.

Pour obtenir des informations complémentaire sur la coopérative et ses projets, vous pouvez contacter : Xavier Van Wijck - energittre@gmail.com - 0475/98.77.17

ENERG’ITTRE : VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

NOUVELLE SÉANCE D’INFO LE 24 OCTOBRE 2018, 19H30, SALLE PLANCHETTE


Nouvelle réunion d'information sur les buts et moyens de cette SCRL Energ'Ittre, car nous n'allons pas attendre la constitution de la société pour avancer dans nos études et projets. Toute suggestion de la part des citoyens sera en outre sollicitée: c'est ça, un projet citoyen!

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS