Brèves

Chères ouailles

Depuis quelques années, j'ai pris l'habitude de discourir à l'occasion de ma Fête annuelle et, incidemment, à l'occasion de la Fête des associations de notre beau village ...
Et une habitude, ça peut devenir chronique…  C'est pourquoi je reprends  la plume céans...


Je puis, en toute modestie, me targuer d'un certain recul, mon statut de sainteté me donnant forcément de la hauteur...  Et la distance prise me permet d'observer un temps de paix remarquable pour notre cher vieux continent dont le parcours belliqueux a marqué lourdement l'histoire de nos populations à travers les siècles !

Cette période de paix se prolonge depuis près de 75 ans ! Et elle doit sa pérennité à la construction d'une Union Européenne qui se voit remise en question par un mouvement décomplexé de nationalistes de tous bords !

Ces "représentants du peuple", sous prétexte de défense de la souveraineté des états, sèment la peur de l'autre et force le repli identitaire !  Ces "euro-sceptiques" se sont immiscés dans les rouages de l'Institution pour mieux la combattre !

Alors, on peut effectivement reprocher à l'Europe de n'être que trop économique et pas assez sociale ! C'est cette justice sociale et fiscale qui donnera tout son sens à ce rassemblement unique de forces vives !

Je vous enjoins donc à vous rendre aux urnes le 26 mai prochain !
Et à choisir des candidats pour qui la solidarité, la juste répartition des richesses, l'équilibre environnemental et l'éveil à la connaissance, à la culture et à l'esprit critique, sont des priorités !

Il en va de notre avenir !

Oh, vous avez bien le bonjour de St Nicolas que je viens de croiser au détour d'un cumulo-nimbus, fort occupé en cette période, vous savez pourquoi ...

A une prochaine !
Saint Rémy
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS