Brèves

"Pari réussi pour Paris ! " Impressions sur le voyage culturel organisé par la plateforme PULSART, dans la Ville lumière, le 25 novembre

Nous étions quelques ittrois (et sympathisants), parmi les 91 participants inscrits pour le voyage PULSART à se retrouver, de grand matin et sous un ciel plutôt maussade, au parking de délestage pour embarquer à destination de Paris pour une journée culturelle bien remplie. Voyez plutôt…

08h00-11h30 : « En voiture ! »

Ou plutôt en car… 3h30 de trajet (ponctué d’une petite pause) durant lesquelles les visiteurs du jour ont pu parcourir à leur aise le carnet de visite reçu à leur arrivée et écouter, avec attention, les présentations des artistes et expositions qu’ils allaient bientôt découvrir. Pas de souci sur la route malgré certaines actions, menées en ce jour, par le mouvement des « gilets jaunes ».
11h30 : « La Fondation Louis Vuitton : Egon Schiele (1890-1918) et Jean-Michel Basquiat (1960-1988)
La Fondation Louis Vuitton nous propose deux expositions majeures, dédiées à deux météorites, deux créateurs, deux artistes subversifs à la rage déterminée et au coup de crayon fougueux et décisif dans l’histoire de l’art. « La nudité crue des corps de Schiele », « la fulgurance de Basquiat »,… : Le langage inédit de deux  génies qui, chacun à leur époque, ont provoqué le conservatisme et se sont libérés de l’académisme ambiant pour redéfinir et repousser les frontières de l’art ! Outre les tableaux des deux maîtres, le visiteur a pu admirer l’écrin de verre et d’acier, qu’est le splendide bâtiment, dessiné par Frank Gerhy et érigé en 2014 pour la fondation. Notamment pendant le relativement long temps d’attente qu’il nous a fallu patienter avant d’entrer en raison de l’affluence remarquable et des contrôles de sécurité drastiques !

14h00 : « Paris, ville des merveilles »

Pendant l’heure du repas et durant les temps libres, variables selon les groupes, libre cours était donné à chacun d’apprécier les majestueux bâtiments des beaux quartiers du centre et de profiter de l’ambiance particulière de la ville : tour Eiffel, champs de Mars, Hausman, Champs-Elysées, mais aussi terrasses aux nappes blanches et gastronomie. Bien souvent au prix du ‘’Tout-Paris’’ malheureusement !
15h15 : « La cité de l’architecture : galerie d’architecture moderne et contemporaine »
Ceux qui avaient pris le « passe gourmand » ont pu visiter une partie de la cité de l’architecture. Le génie des bâtisseurs (français) des XIXe, XXe et XXIe siècles était ici exposé et expliqué au néophyte de manière très claire via de nombreuses maquettes, des dessins et des ouvrages, enrichis de photographies et de films historiques qui s’attelaient à présenter l’architecture et la ville sous l’angle du bâti autant que du vécu. On retiendra tout particulièrement la transcription à échelle un d’un appartement type de l’unité d’habitation de Marseille (Le Corbusier, 1945-1952) qui permet au visiteur de se rendre compte de la matérialité, de l’échelle et de la spatialité d’un édifice emblématique d’un courant de pensée architecturale majeur du XXe siècle : le fonctionnalisme
.
16h45 : « Palais de Tokyo : ON AIR, carte blanche à Tomas Saraceno »

Pour clôturer cette belle journée, nous sommes partis à la découverte, poétique, de la pensée systémique de Tomas Saraceno. Un artiste pluridisciplinaire, sorte de ‘’Léonard de Vinci du XXIe siècle’’, qui propose une réflexion novatrice sur le monde et les défis climatiques via les araignées, la poussière, les mouvements de l’air, les ondes, etc. Une visite passionnante guidée par une médiatrice culturelle… passionnée !

18h30 : « Retour au bercail »

Des souvenirs plein la tête (et des fourmis dans les jambes pour certains), c’est le sourire aux lèvres que nos participants ont regagné leurs pénates après cette intense journée riche en émotions, découvertes et plaisirs.

On vous donne rendez-vous au prochain voyage ! Restez attentifs, les infos ne tarderont pas à arriver ! … Et surtout, soyez réactifs, les places sont comptées !

Au plaisir de vous y voir.
Karim Sarton
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS