Brèves

Edito : Parce qu'il est question de climat

Peut-être avez-vous participé aux manifestations pour le Climat. Peut-être pas.
Peut-être vous sentez-vous concerné et préoccupé par cet enjeu. Peut-être pas.

Une chose est certaine, c’est que le sujet est et restera encore longtemps dans le feu de l’actualité. Or, « un Centre culturel est un lieu de réflexion, (…), et d’émancipation.» qu’il soit question d’une démarche artistique ou d’un enjeu de société.
Un de nos rôles est donc, à chaque fois qu’une opportunité se présente, de vous inviter à ouvrir de nouvelles portes de pensées, à emprunter de nouvelles pistes de réflexion. A comparer, confronter, questionner. A vous faire votre propre idée, librement.

A propos du climat, il n’est pas nécessaire de courir bien loin pour découvrir des réflexions, ou actions simples mises en place par les habitants de notre commune. A titre d’exemple, la dynamique de « Rue en Transition », initiée en ce début d’année et qui commence à faire des émules dans notre village. Trois premiers groupes de 5 ou 6 familles se sont déjà spontanément constitués afin de s’épauler pour analyser la situation dans leur maison et mettre en place une série de gestes en faveur du climat. D’autres se tâtent encore, mais y entrevoient progressivement une piste intéressante pour faire « leur part du travail ».

Pour ne rien vous cacher, l’équipe du Centre culturel mouillera son maillot dès ce mois de février en intégrant l’expérience. Le compte-rendu de l’évolution de nos démarches vous sera régulièrement communiqué dans le Petit-Tram.

Et si le projet vous intéresse, faites-nous signe et/ou consultez http://www.ruesentransition.be/.
Un point de départ parmi d’autres pour trouver des conseils simples et des idées d’actions concrètes.

Nathalie Lourtie
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS