Brèves

Construction d'histoire ? Pour que faire?

D’abord une ou deux questions ;
Pourquoi certaines personnes peuvent-elles nous raconter à peu près n’importe quoi sans jamais nous lasser alors que d’autres, au contraire, nous fatiguent tout passionnant que soit leur propos ?

Est-il d’une quelconque utilité de pouvoir prendre la parole, en public, sans avoir à chercher ses mots, ses tournures, sans être obligé de placer un « euh ? » toutes les trois secondes ?

Faut-il absolument passer par l’image ou par le texte pour raconter quelque chose qui soit vivant, quelque chose qui soit porteur d’émotions, quelque chose  « qui laisse un souvenir » ? Que l’on s’adresse à un enfant . . . ou à un adulte ?

Enfin, est-il possible de prendre du plaisir en pratiquant la critique (ou louange) de ce que nous disons, de ce que l’ «autre» nous raconte ?

A l’atelier « pourparlers » nous nous coltinons avec tous ces questionnements. Et même si celles et ceux qui nous rejoignent sont pleins de doutes, au fil du temps le chemin s’éclaircit, la confiance s’installe : il suffit de lâcher prise et peu à peu nos peurs font place au plaisir du récit.

Bientôt vous pouvez transformer vos paroles en images, ceux qui vous écoutent ne vous lâcheront pas de sitôt, c’est à vous de voir, à votre tour de parler.

Comme vous pouvez le constater, il n’y a aucune image pour « illustrer » cet article, et c’est voulu ; les images c’est à vous de les faire surgir. Avec vos mots.

L’atelier « pourparlers » a repris il y a peu.
Voici quelques dates à venir ; jeudi(s)07/02-21/02-nous sommes un petit groupe de 5, il reste donc 3 ou 4 places.
Pourparlers a lieu en principe le jeudi soir de 19h45 à 21h30.
Vous voulez plus d’information, téléphonez-moi au 0477/968753.
Lieu ; Centre Culturel d’Ittre, 36 rue de la Montagne à 1460 Ittre

Philippe Casterman

Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS