Brèves

Les Grands Feux ont réussi à chasser l'hiver !

L’édition 2018 des Grands feux était restée dans toutes les mémoires : vent glacial, envahissement de fumée opaque… pas un très bon souvenir donc ! Il était temps que les Grands Feux reviennent, pour balayer tous ces mauvais souvenirs, et ceux de l’année écoulée.  Et ce fut le cas.  Malgré un public moins nombreux (la météo des jours précédents et la mauvaise expérience de 2018, peut-être ?), le temps était de la partie.  Comme si l’hiver avait senti que son heure avait sonné.  Quelques heures avant l’allumage des feux, la pluie avait cessé et les températures radoucies… tous les ingrédients étaient réunis pour une belle édition.

Une fois la sentence prononcée (voir ci-contre), le feu a embrasé le ciel, chassant à jamais l’hiver dans le bucher ! Et depuis, notre ciel n’est que soleil et les bourgeons fleurissent dans nos jardins.
De la charrette à peket aux haltes contées, en passant par les feux et les brulots, la féérie opère pour tous.  On est transporté dans un univers d’histoires et de légendes, de feux et de ténèbres.
La liste est trop longue pour les citer tous, mais merci à ceux (ils étaient près de 130 bénévoles et artistes) qui ont rendu cette soirée magique.  Rendez-vous le samedi 24 mars 2020 pour la prochaine édition.

Ludovic Devriendt
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS