Théâtre à l'école

Les enfants de nos écoles au théâtre

Ce programme a été élaboré par le Centre Culturel d’Ittre (le CLI) en collaboration avec les enseignants et les directions d’écoles, bien sûr, mais aussi en partenariat avec les Centres culturels de Tubize et de Braine-le-Comte pour cette saison 2014-2015 ainsi que du soutien de la Commune d’Ittre. Le Centre Culturel s’occupe de la sélection des spectacles, de l’organisation de la séance (ou de la réservation des places pour les spectacles extérieurs à Ittre) et du transport des enfants. Les enseignants bénéficient ainsi d’un service complet.  Au total, ce sont plusieurs centeianes d’enfants (presque tous les enfants des écoles de nos villages) qui assisteront (ou ont déjà assisté) aux 6 spectacles.

    


Petites histoires Grrrochonnes

Théâtre par le Théâtre des 4 mains
Espace Beau Bois (Braine-le-Château)
Maternelles
Jeudi 4 février et Vendredi 5 février


Au loin, une petite maison en brique. Il y a de la lumière. C’est la maison de Claude et Maggie. Elle est bien solide et même quand le vent souffle fort, on n’y a pas peur. Claude et Maggie accueillent les enfants chez eux et pour passer le temps en attendant la fin de la tempête, ils se mettent à leur raconter des histoires grrrochonnes. Sans les nommer clairement, le spectacle s’appuie sur des comptines et des historiettes que beaucoup de petits connaissent : la souris verte, le grand méchant loup, les trois petits cochons ou encore la formulette du petit cochon pendu au plafond. Un spectacle sans pudeur qui aborde de façon clownesque les peurs et le quotidien des tout petits.

Plus d’info : http://theatre4mains.be/spectacle-petites-histoires-grrrochonnes/#!
 
Dans la presse…

Ces Petites histoires grrrochonnes revisitent aussi bien l’histoire du grand méchant loup que les comptines de la Souris verte, tout en les assaisonnant d’inoffensives cochonneries. Normal, Maggie et Claude sont deux porcs, bien dodus par ailleurs. Logique qu’on finisse, chez eux, par manger des crottes de souris, qu’on suive le voyage, en théâtre d’ombres, d’une chandelle de morve, ou qu’une pause-pipi donne lieu à une partie de jambes géantes articulées en marionnettes.
Avec ces ressorts impudiques, le spectacle aurait pu être d’une vulgarité sans nom mais il est servi avec une telle inventivité et une telle décontraction qu’il en devient férocement ludique. L’humour est du niveau de la maternelle, certes, mais tellement assumé, et rehaussé d’un jeu clownesque d’une pétante générosité, qu’on craque inévitablement. Et puis surtout, on y laisse les enfants être des enfants, sans les encombrer avec nos angoisses de grands.

CATHERINE MAKEREEL – 19/08/2015 - Le Soir
 



Les derniers géants

Théâtre par la Cie Dérivation
Centre culturel de Braine-le-ComteCentre
3ème, 4ème, 5ème et 6ème Primaires
Mardi 1er  mars
    

Londres, 1888. Archibald Léopold Ruthmore est le dernier descendant des Ruthmore, illustre famille de scientifiques tous plus brillants et plus moustachus les uns que les autres. Sous le pression familiale, Archibald a beau chercher ce qui le rendra lui aussi célèbre, il ne trouve rien. Absolument rien. Jusqu’au jour où un mystérieux marin lui confie un objet étrange : une dent de Géant. Objet qui mènera Archibald bien plus loin qu’il ne l’aurait jamais pensé.

Plus d’infos : http://www.compagniederivation.be/les-derniers-geants-2/

Dans la presse…

Dans un intérieur british du siècle dernier, Archibald est bien en peine avec son objectif… La pression est maximale, ses illustres scientifiques d’ancêtres le lui rabâchent, accrochés là-haut, sur le mur : il lui faudra à son tour « découvrir » ! La réputation de la famille en dépend ! Assisté de sa fidèle Amélia, au ton très cake and cup of tea, il se démène, exerce sa rigueur mais comme le serine sa servante : « Le problème n’est pas qu’il cherche mais c’est qu’il ne trouve pas ! ». Un drôle de marin surgit de temps à autre, rend visite et raconte… C’est lui, et surtout une imposante dent trouvée près des docks, qui mèneront Archibald sur la voie du pays des Géants. Savoureux, fin et déroutant, le spectacle s’étire ensuite quelque peu le temps de la quête mais laisse au final un subtil parfum de découverte et de sagesse. Chercher pour quoi ? Pour briller ou pour partager ? Chercher quoi et pour qui ? En adaptant le très bel album illustré de François Place, la metteure en scène Sofia Betz ne manque guère d’inventivité, faisant appel à des projections d’images et au jeu singulier et cocasse de Sandrine Bastin, François Sauveur et Laurent Caron. La scénographie de Sarah de Battice fait la part belle à l’épure et au mystère.

Sarah Colasse – Le Ligueur



« La Ferme des animaux » de George Orwell

Théâtre par le Théâtre de la Valette
Théâtre de la Valette
5ème et 6ème Primaires
Mars 2016

    
La Ferme des animaux est un court roman de George Orwell publié en 1945, décrivant une ferme dans laquelle les animaux se révoltent puis prennent le pouvoir et chassent les hommes, à la suite de la négligence de ceux-ci à leur encontre.
Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : "Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer :
"Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres."»



Les Tympans pimpants

Spectacle musical par André Borbé
Ittre ou Virginal
Mardi 19 avril, mercredi 20 et jeudi 21 avril
  
André Borbé, ce n’est pas à proprement parler un chanteur pour enfants, mais un chanteur pour tous accessible aux enfants. Chez lui, pas de textes “gnangnan”, il aborde sans tabou tous les sujets en partant du principe que c’est surtout la manière dont on dit les choses qui importe. Chouchou des enfants, André Borbé se livre de manière touchante et poétique dans un concert intime que vos petiots ne sont pas prêts d’oublier. «Trois bons potes et trois iPad». C’est de cette manière qu’on pourrait résumer ce qui nous attend quand on découvre cet incroyable spectacle, où technologie rime avec musique innovante, douceur et poésie.  Après vingt ans de parcours dans le paysage de la chanson jeune public avec Hervé Borbé et Patrick Schouters, ses deux complices de toujours, André Borbé se lance le défi de chanter pour les plus petits. Il a affuté ses mélodies, ciselé ses textes et aiguisé son humour tendre, pour s’adresser au public le plus exigeant qui soit, celui des très jeunes enfants, dont les oreilles toute neuves méritent qu’on leur offre la qualité optimale. Voici donc le tour de chant idéal pour les tympans pimpants.

Infos : http://www.andreborbe.be/



Petit Penchant

Théâtre sans parole par la Compagnie Les Pieds dans le Vent
Centre culturel de Braine-le-Comte
Mardi 7 juin 2016 à 13h30
Maternelles


Olalaaaa mais qu’est-ce que c’est que ça? Ooouh mais ça gliiiissssse! Aaaah que c’est haut ! Mais Oooh qui voilà? Ils sont deux à se retrouver plantés là, au sommet d’une pente dangereusement glissante. Et étroite. Alors bon amusement! C’est parti pour une petite heure de joyeuses dégringolades, de ruses, de bagarres, de méfiance et de travaux d’approche pour tenir à deux, tant bien que mal sur ce territoire on ne peut plus inconfortable. Un spectacle sans paroles délicat, poétique et plein d’humour par deux comédiens aux mimiques irrésistibles.

Plus d’info : http://lespiedsdanslevent.be/2014/07/10/petit-penchant/#more-317
 


Dans la presse…

Petite tranche de rires vertigineuse sur un toit de paille, Petit Penchant rappelle qu’avec deux excellents comédiens, un jeu clownesque, quelques mimiques bien balancées et une mise en scène millimétrée, on peut créer un bijou. Dont la valeur repose sur une situation critique, le toit en pente, et sur l’interaction de deux êtres qui s’observent comme chien et chat.”

Laurence Bertels, La Libre Belgique

Dans cette pièce des Pieds dans le Vent, il suffit d’un étroit plan incliné pour faire pouffer de rire les petits. Eric Drabs, avec ses airs de Mr Bean, et Julie Antoine, avec ses allures de Gavroche, rivalisent d’astuce pour défendre leur pré carré (littéralement). Tout est dans les mimiques, le jeu d’ombres chinoises avec les mains ou la poétique manipulation d’une corde.

Catherine Makereel – Le Soir



 

Le Grand Rond

Spectacle sans paroles par La Berlue
Centre culturel de Tubize
Mercredi 15/06/2016Salle polyvalente de Virginal
Maternelles


Elle. Lui. Au sol, un grand rond. Chacun est seul. Se croit seul. Mais non !  Alors "Bonjour." - "Bonjour." Elle s'installe. Lui aussi. Ah bon ? Elle et Lui, et un espace à partager.

"Le grand rOnd", c'est un spectacle sans paroles qui explore l'espace, le corps, l'autre, le territoire. Comment je partage l'espace ? Quelle place je laisse à l'autre ? De façon ludique, dépouillée, pleine d'humour et symbolique, Elle et Lui vont se mesurer à l'espace, et l'un à l'autre. Chacun suit sa logique.  Il y a un homme, une femme, et un grand rond que tous deux veulent occuper. Comment vont-ils y arriver ?

Prix de la Ministre de l'Enseignement fondamental aux Rencontres de Huy 2013

Plus d’infos : http://www.laberlue.be/Public/fre/Le-grand-rOnd/

Dans la presse :

Au centre du plateau noir, un grand cercle blanc. Elle arrive, découvre le cercle, apprivoise l’espace en le mesurant : que d’étalons, des pas, des brasses, des roues, des pieds... Il arrive à son tour et les mesures ne sont pas les mêmes. Vient le temps de s’approprier le lieu, ce n’est guère facile quand on est deux et que chacun est sûr de son bon droit. Le tout traité avec justesse et sobriété. Quelques tissus, blancs pour l’une, rouges pour l’autre, très peu de mots, dans le rire ou l’émotion, c’est une magnifique parabole à laquelle nous assistons. De disputes en accords, ils iront jusqu’à s’apercevoir que l’espace est plus vaste qu’ils ne le croyaient et que d’autres lieux sont à découvrir. Un vrai parcours initiatique. Puissent être nombreux les enfants qui ouvriront des yeux ronds devant ce grand rOnd.

Le Ligueur – P.M.





Date de dernière mise à jour : 16/02/2016
Halte aux Thuyas - Du théâtre au Café Truc
Pour la dernière édition Café Truc de 2017, l’équipe vous propose une petite pièce de théâtre dans le confort de notre café. Le mercredi 20 décembre, rendez-vous dès 20h pour Halte aux Tuyas.
Edito
Aujourd'hui, en même temps que plusieurs autres lieux culturels, le Théâtre de La Valette, à Ittre, se trouve dans la tourmente. Son dossier de renouvellement de subvention pour les 5 prochaines années n’a pas été validé.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS