Fête de la Saint Remy

Un week-end de fête villageoise et associative



Les 29 et 30 septembre 2018, la Place Saint Remy sera le théâtre d’une multitude d’animations. Cette fête villageoise et familiale veut valoriser les associations, proposer un maximum d’activités pour les enfants et créer une ambiance de rencontre et de détente. Près de 40 associations, et de multiples brocanteurs et artisans feront vivre l’ancien centre géographique de la Belgique au rythme d’expositions, informations, spectacles de rue, animations et jeux pour enfants, de concerts, de dégustations, d’artisanat, de repas et tavernes.

 




Un marché des vieux métiers ...

Chevilleurs, bourrelier, charron, cosson, puisatier, rémouleur. Voici une liste de métiers, parmi d’autres, qui n’évoquent probablement plus grand-chose dans l’esprit de la plupart de nos contemporains. Et pourtant, ces métiers étaient courants, et répandus, dans nos contrées il n’y a pas si longtemps.

En dehors de ces professions oubliées, d’autres corps de métiers ont traversé les âges sans pour autant disparaître. Les pratiques, techniques et productions liées à ces derniers peuvent avoir radicalement changées ou au contraire montrer une étonnante régularité  Aussi, si certains métiers ont pu être délaissés ou remplacés par d’autres, chez nous, il n’en est pas moins possible qu’ils soient toujours usités ailleurs... Enfin, que ce soit à cause de la prise de conscience de notre impact sur l’environnement, de la montée du prix du carburant, de la nécessité de créer des emplois, par simple nostalgie ou pour toute autre raison, certains anciens métiers ou vieilles pratiques, tombées en désuétudes, réapparaissent de-ci de-là ces dernières années.

C’est toute cette histoire, toutes ces techniques, toute cette diversité, liée à la pratique des métiers anciens, que nous voulons faire connaître et valoriser lors des festivités de la Saint-Rémy cette année !
Pour répondre à cette ambition, un « marché des vieux métiers », où le public pourra aller à la rencontre d’artisans passionnés et découvrir le travail, les outils et les techniques du débardage, de la maréchalerie, du tissage, du fauchage, du filage, du brassage, de la boulangerie, (…) sera installé au cœur même du village, là où la fête bat son plein !

Un espace de jeux...

La Saint Remy est une fête familiale. L’espace jeu devrait ravir les petits et les plus grands : un espace de jeu dédié aux familles, avec des trampolines et un bac à sable.  Mais aussi des jeux en bois et un jeu de massacre animés par les Patros d’Ittre et de Virginal.

Un flashmob

Un Flashmob est organisé samedi et dimanche après-midi par l’école de danse Pas à Pas.  Une répétition est prévue le jeudi 27/09 à 17h dans les locaux de Pas à Pas. Bienvenue à tous !







Date de dernière mise à jour : 11/09/2018
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS