Fête de la Saint Remy

Un week-end de fête villageoise et associative


Le dernier week-end du mois de septembre, la Place St Rémy est chaque année le théâtre d'une multitude d'animations. Cette fête villageoise et familiale veut valoriser les associations, proposer un maximum d'activités pour les enfants et créer une ambiance de rencontre et de détente.


Plus de 30 associations, et de multiples brocanteurs et artisans font revivre l'ancien centre géographique de la Belgique au rythme d'informations, spectacles de rue, animations et jeux pour enfants, de concerts, de jogging, de dégustations, de soirée dansante de repas et tavernes.

Depuis plusieurs années, la fête s’étend vers l’arrière du parking de l’administration communale, délimitant ainsi 3 espaces destinés aux associations : la Place Saint Remy et les 2 parkings à l’arrière de la poste. On retrouve également un espace dédié aux artisans (rue Basse) et aux brocanteurs (rue Neuve). Une multiplication des espaces, signe de l’engouement du public et de la bonne santé de cette fête, avant tout associative.





Prochaine édition de la Fête de la Saint Rémy :
Samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

Le programme complet de cette édition sera mis en ligne dans le courant du mois de septembre.


Pour être tenu au courant de la manifestation, inscrivez-vous à notre lettre d'information. Vous pouvez également nous contacter.


Date de dernière mise à jour : 13/12/2016
IttrecultureS : Marka, Steve Houben, Zakouska, Lithos,....
Décidément, la dynamique de l’art de la scène est puissante à Ittre. Le mois de mars nous a proposé son flot de concerts  et d’événements. Soulignons le solde out du Duo Nathalie Muspratt et Anne Creuen au Heptone, une organisation de Musique Class’Ittre. Le spectacle Lithos et la valorisation de la pierre à la Chapelle de Verre à Fauquez, et le concert de Zakouska à l’Etable d’Hôtes.
Edito
Connaissez-vous La Médiocratie du philosophe Alain Deneault ? Dans ce livre, l’auteur critique la médiocrité d’un monde où tout n’est plus fait que pour satisfaire le marché. Il écrit notamment : « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout aucune « bonne idée », la déchiqueteuse en est pleine. Il faut penser mou et le montrer, parler de son ‘moi’ en le réduisant à peu de choses : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et L’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. »
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS