Pascal Courcelles, Francois Huon et Pierre Martens : Peintures, Sculptures autrement

Le Centre Culturel et l’Echevinat de la Culture d’Ittre, se veulent passeurs, passeurs d’art à travers les expositions qu’ils organisent à l’Espace Bauthier.

Pour la prochaine exposition, nous accueillons trois passeurs de lumière(s). À leur façon, avec leurs techniques, leurs formes, leurs sensibilités, ces trois artistes participent à la propagation d’un art élitaire pour tous.

 

« La lumière est diffuse. Elle est fugace, changeante, capricieuse. Elle a toutes les ruses. Jamais tu ne seras satisfait de ton ouvrage, si beau soit il. Jamais tu n'auras assez de couleurs dans tes casiers pour donner vie à un vitrail comme tu le souhaites. Jamais tu n'auras la certitude de colorer juste comme on chante juste. Qu’importe ! » (Rosal de Sainte-Croix au jeune Nivard de Chassepierre dans ‘Le passeur de lumière’ de Bernard Tirtiaux).

La lumière passe et se régénère dans le bouillonnement des couleurs des tableaux de Pascal Courcelles, dans le miroir des sculptures de François Huon, dans la brillance des œuvres de Pierre Martens. Mais on pourrait transposer ces mots et échanger les qualificatifs pour les uns et les autres, tant leur désir de création est large et par les médiums utilisés.

Il y a du jeu chez ces artistes. Le processus de création est pensé comme un plaisir, comme une expérience qui met en relation la réalité intérieure et la vie extérieure. Observer leurs œuvres, voir s’y développer l’activité créatrice et donc voir évoluer la quête de soi permet, sans aucun doute, au visiteur de développer sa propre personnalité.



Le CLI et l’Echevinat de la Culture, passeurs d’art, invitent des passeurs. Par leurs œuvres. Par l’enseignement, que Pierre et François fréquentent quotidiennement. Par le partage, Pascal ouvrant son atelier à ses amis artistes plus souvent que de coutume, Pierre partageant sa maison pour la découverte et l’expérimentation d’autres artistes, François maniant son atelier à l’école des Arts de Braine-l’Alleud avec une ouverture d’esprit qui ne recherche pas la maîtrise de plusieurs disciplines, mais l’ouverture de toutes les disciplines à ce qui les traverse et les dépasse.

Des artistes qui ont la volonté commune d’avoir une recherche exigeante, sévère, parfois opiniâtre mais qui sont ouverts au monde et qui veulent partager leurs recherches et les étapes de celles-ci. Des artistes, donc, qui s’inscrivent parfaitement dans l’envie d’exigence et d’ouverture du CLI au niveau des Arts Plastiques.

Des visites guidées seront organisées les dimanches 8, 15 et 22 septembre à 16H. L’exposition est ouverte du 7 au 29 septembre, les samedis et dimanche de 14 à 18H, ou sur rendez-vous en semaine.
Espace Bauthier, 36 rue de la Montagne à 1460 Ittre. Infos 067/64.73.23 www.ittreculture.be.


Date de dernière mise à jour : 27/08/2013
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS