Expo : Je suis Humain.e

Du vendredi 4 au dimanche 20 octobre
Exposition
Espace Bauthier
plan d'accès

21,3 millions, c’est le nombre actuel de réfugiés à travers le monde. Parmi eux, 1,2 millions de réfugiés vulnérables ont besoin d’aide. 86% des réfugiés sont accueillis par des pays en développement. En Belgique, 23.443 personnes ont introduit une demande de protection internationale en 2018. Derrière ces chiffres, des hommes, des femmes, des enfants et autant de parcours de vie différents.

Les flux réguliers de migrants à travers le monde nous poussent souvent dans nos retranchements, et provoquent, de manière systématique, de profondes divisions au sein de l'opinion. Ce phénomène représente un enjeu humanitaire majeur pour les prochaines décennies. Pourtant, notre perception de la migration et des migrants est souvent tronquée (rappelez-vous, pour ceux qui y étaient, de l’intervention d’Abdeslam Marfouk à la soirée « Ne nous trompons pas de combat ! »). Et les réactions, de peurs et de rejet, sont, pour la plupart, inadaptées (en témoigne le succès, partout en Europe, des partis populistes, d’extrême droite, qui tiennent un discours « fort » sur la migration).

Or, nos réactions face au phénomène migratoire dépendent pour beaucoup de notre (mé) connaissance du phénomène (nous l’avons vu avec l’exposition du CIRé  « Les émigrants belges d’hier, un miroir pour aujourd’hui »).  Mais aussi et peut-être surtout, de la manière dont nous percevons « l’autre », « l’étranger ».
 
C’est pourquoi le Centre Culturel d’Ittre est heureux d’accueillir, du 01 au 28 octobre, l’exposition #JeSuisHumain. Ce travail du collectif belge Huma de photographes qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience des migrants bouleverse notre perception des migrants en les présentant non pas comme des victimes, mais comme des acteurs de leur propre vie. L’exposition, mais aussi les activités qui devraient se développer autour, ne manqueront pas, du moins nous l’espérons, de créer des ponts entre le public belge et ces hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui vivent “chez nous”

Parallèlement et toujours dans cette optique de connaissance, d’ouverture et d’empathie envers ceux qu’on appelle « les migrants », nous vous invitons à participer avec nous à la soirée ‘Elévation de conscience, organisée le vendredi 11 octobre à l’Etable d’Hôtes. Vous y découvrirez le film Je n'aime plus la mer", d'Idriss Gabel, qui raconte le quotidien et les récits d’enfants venus d'Afghanistan, d'Erythrée, d'Irak ou de Syrie, qui sont enfermés au centre d'accueil "Le relais du monde" de Natoye et qui ont un point commun : ils ont fui la guerre, la persécution ou des situations d'extrême pauvreté.




Ouvert les samedis et dimanches de 13h à 17h
Et sur rendez-vous la semaine.

Renseignements et réservations au Centre Culturel d'Ittre (067/64.73.23) ou par courriel.


Avec le soutien du Ministère de la Communauté française, de la Province du Brabant wallon, de la Commune d'Ittre et des Tournées Art et Vie

   





Date de dernière mise à jour : 03/10/2019
Formation a destination des associations LE RGPD
Les initiales « RGPD » vous disent vaguement quelque chose ? Si pas, il serait temps de vous y intéresser car ces nouvelles obligations sur la protection des données vous concernent ! En effet, depuis mai 2018, tout dirigeant d’entreprise/ASBL ou personne traitant des « données à caractère personnel » doit se conformer au nouveau règlement général sur la protection des données (ce fameux « RGPD »).
Un nouveau logo pour le Centre Culturel d'Ittre... et bientôt un nouveau site internet
L’avez-vous remarqué ? Depuis l’édition de septembre du Petit Tram, un élément essentiel de celui-ci a changé : le macaron du logo du Centre culturel qui s’installe chaque mois dans le coin supérieur droit de la première page de votre mensuel préféré.
Pas de grandes révolutions dans ce changement. Disons plutôt un petit rajeunissement par le biais d’une police de caractère un peu plus « dans l’air du temps ». Et aussi, la déclinaison en variantes adaptées aux différents usages que nous pourrions en faire, tant en version « papier » qu’en version « électronique ».  
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS