LePetitTram_Janvier2020

139 vues
0 Aime
0 0

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Use permanent link to share in social media

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

15. 15 Petit Tram 488 janvier 2020 Tous travaux de toiture et zinguerie Ossature ­ Bois ETS LAMBERT Y ET FILS SPRL Rue Basse Hollande 37 1460 Ittre Fixe : 067/64 62 28 Fixe : 067/64 66 24 Fax : 067/54 94 54 etslambertyetfils@hotmail.be DEPUIS 1932 4 ème génération Tél. 067/21 22 46 ORGANISATION COMPLÈTE DE FUNÉRAILLES TOUTES RÉGIONS  SERVICE DE GARDE 24H/24 Salle de réception ­ Monuments ­ Articles funéraires ­ Grand parking ­ Déposez vos condoléances sur www.lesfunerailles.be ENTRETIEN ­ RÉPARATION ­ ACHAT ­ VENTE VÉHICULES TOUTES MARQUES 067/21 92 89 Vincent Verstraeten Rue les Hauts du Ry Ternel 32 ­ 1461 HAUT­ITTRE CAR FITTING Nivellement Empierrement Égouttage Station d'épuration Fondations bâtiment Transport matériaux Service containers Location Bobcat et minipelle MATÉRIAUX ET TERRASSEMENT CLAES - 067/64 80 96 - 067/64 65 22 0479/99 45 15 - VIRGINAL

7. 7 Petit Tram 488 janvier 2020 E coles Le mardi 17 décembre 2019, les élèves des classes maternelles de notre école sont partis en excursion au musée Bozar de Bruxelles pour visiter l’exposition « Keith Haring ». Construire sa pensée, élargir sa perspective, s’ouvrir au monde sont des objectifs atten- dus définis dans les nouveaux programmes. Découvrir l’art et développer des aptitudes artistiques sont également au cœur des compétences à acquérir en maternelle. Alors notre équipe des maternelles a voulu éveiller nos jeunes élèves à percevoir et diffé- rencier les formes, à identifier et nommer les couleurs, à percevoir le langage plastique en différenciant le point, la ligne et la forme et tout cela grâce à une exposition d’un artiste connu internationalement, Keith Haring. Depuis son enfance, Keith Haring dessine sans cesse, rapidement, comme on danse, sur tous les supports, sans faire de croquis, sans jamais gommer. Il compare ses dessins à des poèmes, avec des images à la place des mots. Malgré une vie courte et tumultueuse, son œuvre est connue de tous grâce à cer- tains dessins qui ont fait le tour du monde. Son travail avec les enfants, ses œuvres im- médiatement reconnaissables et son inves- tissement dans une fondation au service des enfants malades en feront un artiste légen- daire. C’est donc avec la tête pleine de formes et de couleurs que nos élèves sont re- venus enchantés de cette exposition. Finalement, comme le dit l’actrice et chan- teuse américaine, Phylicia Rashad : « Avant qu’un enfant parle, il chante. Avant qu’ils écrivent, ils dessinent. Dès qu’ils tiennent debout, ils dansent. L’ART est la base de l’expression humaine. » Nathalie Guillaume, directrice Ecole libre de Virginal, acvités de novembre et décembre 2019 Venue de Saint-Nicolas pour les petits et les grands le vendredi 6 décembre. Animation donnée par l’ASBL «Crazy circus» pour les classes de 2ème et 3ème maternelle. Le mardi 10 décembre, toute l’école s’est rendue au cinéma. Les grands de 5ème et 6ème primaire sont allés voir le film « Maléfique ». Les enfants d’accueil jusqu’à la 4ème primaire sont allés voir le dessin animé « L’abominable ». Un superbe moment passé tous ensemble ! Les enfants d’accueil et première maternelle ont in- vité les grands parents à l’école les mercredis 13 et 27 novembre. Les élèves de maternelle de l’école libre d’Ire visitent l’expo Keith Haring DU VENDREDI 7 FÉVRIER AU DIMANCHE 8 MARS CENTRE CULTUREL D’ITTRE ESPACE BAUTHIER EXPOSITION : GEORGES LEMAITRE, LE MAÎTRE DU BIG BANG ● Vendredi 7 février à partir de 18h : Vernissage (rencontre avec les conservateurs des archives Georges Lemaitre, repas sous les étoiles et observation du ciel ) ● Dimanche 1 mars à 14h30 : Projection du film « La fièvre des particules » : Animé et commenté par des experts de la physique.

6. Si nos animaux domestiques ont, par définition (domus = la maison), peu de soucis à se faire quant à l’ar- rivée du gel hivernal, il n’en va pas de même pour la faune sauvage lo- cale. Autant le lapin domestique peut se targuer de dépasser les dix années d’une vie au confort ther- mique et alimentaire assurés ; au- tant son homologue sauvage ne dépasse guère plus de trois années. Entre raréfaction des denrées ali- mentaires, baisse de la luminosité et passage de l’eau d’un état li- quide à solide, l’hiver est un réel obstacle à franchir avant d’arriver à l’année suivante. Pour éviter de finir comme la Cigale de Jean de la Fontaine, oisive et peu prévoyante ; nombre d’ani- maux se préparent activement à af- fronter la disette hivernale. Hiberner, hiverner ou s’adapter physiquement, telles sont les op- tions mises à leur disposition. Commençons par le goupil. Rusé comme il se doit de l’être, le renard roux est capable d’adapter son ré- gime alimentaire à chaque saison. La proportion de petits mammi- fères, de fruits, de graines et d’in- sectes variera donc en fonction de leur disponibilité. Il veillera égale- ment à atteindre son poids maxi- mal en hiver et s’offrira une fourrure des plus denses afin de limiter ses déperditions calorifiques. Cette plasticité comportementale parti- cipe sans aucun doute à son statut de nuisible. L’hirondelle rustique quant à elle ne compte pas changer son régime alimentaire. Les insectes volants qui le composent faisant défaut dans nos campagnes, contraignent le petit volatile à hiverner. Ce petit passereau d’à peine vingt grammes va dès lors risquer sa vie et survoler la Méditerranée jusqu’au sable brû- lant du Sahara, où foisonnent les in- sectes ailés dont elle est si friande. Incapable d’entreprendre une telle migration malgré la raréfaction de ses proies, le hérisson commun ac- compli également un exploit, mais d’un autre ordre. À la fin de l’au- tomne, ce petit mammifère va en- trer dans un état de profonde léthargie, allant jusqu’à abaisser sa température corporelle de 36°C à 5°C. Cette prouesse physiologique n’est possible que si le hérisson par- vient à prendre suffisamment de poids avant l’hibernation. Mission malheureusement impossible pour les jeunes nés tardivement dans l’année. Vous l’aurez compris, il ne faut sur- tout pas réveiller ces animaux au métabolisme ralenti, sous peine d’engendrer une perte d’énergie qui pourrait leur être fatale. N’hési- tez également pas à apporter une nourriture riche pour les oiseaux qui passent l’hiver parmi nous. Enfin, ne vous étonnez plus main- tenant, si votre taux de cholestérol est le plus élevé à cette période de l’année. La nature est ainsi faite, nous n’y échappons pas ; Il ne vous reste plus qu’à hiberner ! Dr Bruno Veldeman C Godi 6 Petit Tram 488 janvier 2020 R uralité Le mot du Véto Message de l’Année 2020 A l’occasion des fêtes de fin d’année, nous vous adressons nos meilleurs vœux pour la nouvelle année, que vous puissiez l’accueillir avec plein de bonheur, de joie et d’énergie telle que l’année qui s’est écoulée. Un grand remerciement pour votre très grande participation aux différentes activités pastorales et à toutes nos initiatives proposées durant l’année. Nous venons de passer depuis quelques jours Noël, pour la plupart d’entre vous cela est synonyme de fêtes familiales, de réveillons avec des êtres chers, d’échanges de ca- deaux et de contacts avec vos amis. Dans cette période festive, on ouvre notre cœur aux autres, des gestes de solidarité, un sentiment d’ouverture avec l’inconnu dans la rue. On se dé- couvre meilleur et sous un autre as- pect de façon naturelle. Notre plus grand souhait est que vous puissiez porter cette attitude tout au long de cette année 2020. Nos équipes avec nos prêtres sont prêts pour vous ac- cueillir dans cette optique de chemi- nement spirituel. 11 février : journée mondiale des malades La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches : pour nous en- courager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Saint Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes. Cette journée mondiale vise à nous encourager à donner de notre temps, à soutenir les malades, à être attentifs à leurs besoins. Nous sommes invités lors des célébrations du week-end des 8 et 9 février, en communautés d'Eglise, à marquer d'abord notre communion avec les membres absents de la commu- nauté à cause de la maladie, du han- dicap ou du grand âge. Nous aurons aussi l’occasion pour remercier et en- courager les personnes qui pren- nent de leur temps et de leur énergie afin de soigner leur proche malade, handicapé, vieillissant. Un remerciement aussi aux personnes de notre paroisse qui visitent, ac- compagnent et portent la commu- nion. Nous profitons aussi de l’occasion pour inviter celles et ceux qui désirent offrir de leur temps au service des personnes malades, han- dicapées et âgées. Il est également possible à l’occasion de la journée des malades de recevoir le sacre- ment des malades Remerciements pour les gestes de solidarité Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé via un don de soli- darité à l’initiative « Noël en prison » en faveur des détenus de la prison d’Ittre. Encore une fois, vous n’avez pas manqué à l’appel. Merci de tout cœur de votre sensibilité sans avoir porté de jugement. Ce moment d’entraide montre la fragilité de l’être humain et le besoin de réconfort de l’autre que Jésus nous a enseigné. @Paroisse Ittre Devenez nos « amis » et venez-nous découvrir sur « Pa- roisse Ittre ». Le site est géré par de jeunes mariés, Sabrina et Davide Pin- tani en coordination avec le Doyen Père Jan L’équipe de communication de l'Unité Pastorale, Sabrina et Davide Pintani, fbparoisseittre@gmail.com, Facebook « Paroisse Ittre » www.unitepastoraleittre.be Plus de 10 cours collectifs, chaque semaine, à Ittre, pour adultes, ados et enfants. Je propose également des séances individuelles. La séance est alors dessinée pour vous, après un temps d’écoute afin de la préparer en fonction de vos besoins selon l’approche Viniyoga (le yoga s’adapte à la personne et non l’inverse) : postures, respira- tion, relaxation, méditation, ré- flexions personnelles à partir de la philosophie du yoga. Chacun a sa porte d’entrée. Pratiquer le yoga nous éclaire sur le fonctionnement de notre mental (pensées, sensations, émotions & sentiments) et nous aide à tisser de véritables connexions avec nous- mêmes et avec les enfants. Atterrir dans le moment présent et vivre l’instant, pleinement. Prendre le temps de vraiment se poser, de cul- tiver le lien avec soi et les autres et le cultiver jour après jour. Quant aux enfants, cette pratique attentionnelle est favorable à l’an- crage et au centrage dans un envi- ronnement sans arrêt en mouvement et qui les sollicite tous azimuts. Bien dans leurs baskets, et non « à côté de leurs pompes », ils déploient leurs ailes et osent être qui ils sont, profondément, sacré- ment. Infos : Inspire : 0478/27.70.98 Catherine Blondiau enseignante en yoga membre de l’ABEPY, formatrice et auteur de livres sur le yoga. Site internet : http://catherineblondiau.be et blog « Yoga, c’est la Vie !» Membre Passerelles asbl Unité Pastorale: Ire, Haut­Ire, Fauquez et Virginal A telier Rentrée YOGA & PILATES à ITTRE Enfants, Ados et Adultes Envie de poser les jalons d’une année sereine et nourrissante pour vous et votre entourage ? Le Yoga offre l’opportunité de prendre soin de soi, tout en se mettant dans une perspective d’évolution person- nelle et relationnelle. Cela commence par une pratique régulière dans laquelle j’ai la joie de vous accompagner. Les séances sont adaptées à chacun : il n’y a aucun pré-requis. AIDA Conférence : « Mieux comprendre le cancer du sein » Cette conférence est organisée en partenariat avec le Centre Culturel de Nivelles et avec le soutien de la Ville de Nivelles et de L’Annonce Brabançonne. Elle se tiendra le lundi 27 janvier 2020 à 14h30 à la salle du Waux- Hall, place Albert Ier à Nivelles. Cette conférence sera donnée par Monsieur Christos SOTIROU, doc- teur en médecine, oncologue, maî- tre de recherches FNRS, Institut Jules Bordet (ULB) et s’intitule : « Mieux comprendre le cancer du sein ». Les cancers du sein sont multiples, leur pronostic aussi. Ces dernières années, les avancées en génomique ont permis la classifica- tion des cancers du sein en fonc- tion de leur risque. Le défi actuel est d’arriver à une méthode per- sonnalisée afin d’offrir le traitement le mieux adapté pour chaque type de cancer du sein. Tel est, en quelques mots, le sujet de cette conférence qui sera suivie d’un échange de questions-réponses avec le public. Prix : 6€ (tarif plein) réductions étudiants et deman- deurs d’emploi Possibilité d’abonnement Info : 0476/290017 Médecins de garde Lieu : Hôpital de Tubize (CHTN) au n°8 de l'Avenue de Scandiano. Ouvert : les samedi, di- manche et jours fériés de 8h à 21h. Durant les heures d'ouver- ture, deux médecins y assu- reront la garde : le premier assurera les consultations au poste, tandis que le se- cond assurera les visites à domicile au chevet des pa- tients incapables de se dé- placer ou de se faire véhiculer au poste de garde pour raison de santé. L'appel au médecin volant se fera via le 1733. Les nuits des vendredis, sa- medis, dimanches et jours fériés (de 21h à 8h), un seul médecin par zone assurera les visites à domicile à ca- ractère urgent, toujours via le 1733

1. Durant 1 mois, vous aurez l’occa- sion de venir découvrir cet homme assez exceptionnel (dont la nièce habite à Ittre) à travers une exposi- tion qui nous a été prêtée par les Archives Georges Lemaitre de l’Université Catholique de Louvain- La-Neuve et qui sera installée à l’Es- pace Bauthier. Inauguration lors d’une soirée placée sous le signe des étoiles Pour inaugurer cette exposition, le Centre culturel vous propose une soirée thématique « Sous les étoiles » durant laquelle vous pourrez, non seulement, rencontrer les conser- vateurs des Archives Georges Le- maître, mais aussi, participer à une observation du ciel étoilé animé par BW Astronomie, un club d'as- tronomie amateur qui a pour but de donner accès à l'astronomie sous toutes ses formes aux débu- tants et aux astronomes amateurs de tout âge. Une conteuse illustrera la réalité scientifique des astro- nomes par des récits imaginaires. Un repas sous le firmament pour ceux qui le souhaitent Afin de ne pas vivre ces expé- riences le ventre vide, il vous sera aussi possible de prendre un repas sous les étoiles (habillez-vous chau- dement !) avant de partir à la dé- couverte du ciel étoilé qui nous surplombe. « La fièvre des particules », pro- jection-conférence Pour terminer le mois en beauté, un dernier rdv vous est proposé le dimanche 1er mars avec la projec- tion commentée du film « La fièvre des particules », en présence d’ex- perts en physique, dont des mem- bres de la Collaboration CMS au CERN. PROGRAMME Vendredi 7 février : Soirée sous les étoiles (Vernissage, repas et observation des étoiles) 18h00 : Présentation de l’exposi- tion et rencontre avec les conserva- teurs des archives Georges Lemaître 19h00 : Repas sous les étoiles (PAF : 9€/personne. Réservation obliga- toire via le Centre Culturel avant le 03/02/2020) 20h30 : Observation des étoiles avec les membres du club BW As- tronomie et une animatrice de la maison du Conte du Brabant wal- lon pour un échange poético- scientifique. Dimanche 1 mars : Projection ci- néma et conférence 14h30 : projection du film "La fiè- vre des particules", entrecoupée d'interactions avec le public. Accès à l’exposition : les samedis et dimanches de 13h à 17h (du 8 février au 8 mars 2020) Infos et réservation du repas : Centre culturel d’Ittre 067/ 64 73 23 ou info@ittreculture.be e 488 Janvier 2020 LE MENSUEL CULTUREL ET ASSOCIATIF DES HABITANTS DE HAUTITTRE, ITTRE ET VIRGINAL  UNE EDITION DU CENTRE CULTUREL D’ITTRE DÉFI « ZERO DECHET SAUVAGE » : consultez les arcles en p.2 BULLETIN COMMUNAL AU CENTRE DE CE NUMÉRO NOUVEAUTÉ : ATELIERS  HOME ORGANI SING . Infos en en p.3 CONFÉRENCE : LE CYBER HARCÈLEMENT. Voir en p.3 CINÉSOUPE :  GRÂCE À DIEU . Infos en p.5 RETROUVEZ  LE MOT DU VÉTO  en p.6 ITTRE CULTURE S RETROUVEZ LA PROGRAMMATION CULTURELLE DES OPÉRATEURS ITTROIS, DANS VOS BOITES AUX LETTRES MIJANVIER Du vendredi 7 février au dimanche 8 mars Centre Culturel d’Ittre (Espace Bauthier) Georges Lemaître, le maître du BIG BANG (Exposition et conférence) Centre Culturel d’Ittre (Salle Planchette) Remue- méninges à Ittre DERNIER JOUR 18 JANVIER ➩ Détails en page 4 Programmaon Janvier en pages 4 et 5 Georges Lemaître, père de la cosmologie moderne et surnommé « le fameux scientifique belge » par les américains, était une person- nalité hors du commun et haute en couleurs. Physicien, mathémati- cien et prêtre, il fût le premier, dès 1927, à ébaucher une théorie de l’origine de l’Univers : la théorie de l’atome primitif, connue au- jourd’hui sous le nom de Big Bang.

3. 3 Petit Tram 488 janvier 2020 Edito A travers un cycle de 5 ateliers d’ini- tiation, le Centre Culturel d'Ittre vous propose de passer quelques mo- ments en compagnie des Soeurs Poppins. Elles vous transmettront une méthode efficace et immédiate pour créer l’intérieur de vos rêves, sans travaux. Et pour approfondir la thématique, en plus du Home Orga- nising (3 premiers ateliers), elles dé- velopperont 2 autres thèmes en lien avec le désencombrement, à savoir, la décoration et les couleurs dans l’intérieur. ATELIER 1 : HOME ORGANISING Je me libère l'esprit de mes posses- sions. « Retourner à l'essentiel pour vivre mieux, avec moins » : Tout un art qui nous permet de chasser le su- perflu, pour ensuite mieux réorgani- ser le tout. Venez comprendre les causes de l’encombrement d’une maison et apprendre LA méthode qui vous permettra de passer à l’ac- tion très rapidement et d'aller jusqu’au bout! Désencombrer pour ne plus jamais ranger! Car le désor- dre ne se range pas, il s’élimine. - Date soirée : jeudi 6/2/2020 de 18h00 à 21h00 ou -Date journée : Samedi 15/2/2020 de 9h30 à 12h30 ATELIER 2 : HOME MANAGEMENT Je me libère l'esprit des tâches mé- nagères. Organiser la circulation de la maison pour une réelle fluidité des déplacements. Apprendre à gérer son habitation, les tâches ména- gères et la gestion des « stocks », comme une véritable petite entre- prise. Le Home Management (ou or- ganisation familiale) est l’atelier qui vous fera gagner du temps au quo- tidien. - Date soirée : jeudi 20/2/2020 de 18h00 à 21h00 ou - Date journée : Samedi 29/2/2020 de 9h30 à 12h30 ATELIER 3 : OFFICE ORGANISING Je me libère l'esprit des documents et papiers. Apprenez à maîtriser la gestion efficace des papiers sans y passer un temps fou. Gérer et trier ses papiers permet de se libérer l'es- prit au quotidien. Le cycle des pa- piers : Gérer les rappels, les listes et les factures à payer... simplement! Pour les archiver correctement. - Date soirée : jeudi 5/3/2020 de 18h00 à 21h00 ou - Date journée : Samedi 14/3/2020 de 9h30 à 12h30 ATELIER 4 : DÉCORATION Je fais le choix d’un intérieur qui me ressemble. Apprenez les bases de la décoration selon quelques règles de proportion et d’harmonisation de l’espace. Les trucs qui marchent à coup sûr et qui renforceront votre sentiment de confort dans votre in- térieur. Cet atelier pourrait s’appeler « La déco pour les nuls » ou com- ment s’arranger avec l’essentiel. - Date soirée : jeudi 19/3/2020 de 18h00 à 21h00 ou - Date journée : Samedi 28/3/2020 de 9h30 à 12h30 ATELIER 5 : COULEURS Je choisis la couleur en équilibre avec ma décoration et ma personnalité. Apprenez à maîtriser la couleur : sa théorie, ses techniques et ses règles de modification de l'espace. Cet ate- lier vous permettra de faire un choix mesuré, en fonction de votre intérieur et de votre personnalité, en respec- tant les associations et l'harmonisa- tion afin d'obtenir la maison de vos rêves: belle et sereine. Un atelier cer- tifié anti-morosité. - Date soirée : jeudi 2/4/2020 de 18h00 à 21h00 ou - Date journée : Samedi 4/4/2020 de 9h30 à 12h30 Tous les ateliers auront lieu au Centre Culturel d’Ittre (Espace Bauthier, Rue de la Montagne, 36). Le prix par atelier est de 25€/per- sonne ou 40€/couple (6 per- sonnes minimum et 12 personnes maximum). Les personnes inté- ressées peuvent suivre un seul ou plusieurs ateliers, dans l’ordre de leur choix. Infos & réservations : Centre Culturel d’Ittre 067/64 73 23 info@ittreculturel.be www.ittreculture.be A l’aube de cette nouvelle année qui s’annonce dès la première se- maine sous des auspices vraiment préoccupants : incendies incon- trôlables, changement climatique, montée des extrémismes, ... (d’aucun prédisait même ce matin une 3ème guerre mondiale)..., je suis convaincue que la meilleure manière de réagir est de compter d’abord sur nous. C’est-à-dire sur nos droits et notre capacité indivi- duelle (parfois insoupçonnée, c’est vrai) à rebondir et amorcer un changement. C’est en tous cas ce que je voudrais vous souhaiter pour 2020. Pour ce faire, il n’y a pas une mais mille manières. Voici celles que proposait déjà Jacques Brel le 1er janvier 1968 sur Europe 1 : « Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réa- liser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’ou- blier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous sou- haite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlise- ment, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque, Je vous vous souhaite enfin de ne jamais re- noncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de rai- sonnable ne doit y renoncer sans li- vrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être fier de vous, fier de l’être et heureux, car le bon- heur est notre véritable destin. » Excellente année 2020...envers et contre tout ! Nathalie Lourtie C onférence SELON LES ENQUÊTES LES PLUS RÉCENTES : ● 1 enfant sur 10 serait victime de harcèlement à l’école, ● 1 enfant sur 16 serait victime de harcèlement sévère, ● 1 jeune Belge sur 3 (34,3 % ) se dit victime de cyber harcèlement 76 % des 12-18 ans ont été les témoins d’une situation de cyber harcèle- ment 22 % des victimes n’en par- lent jamais à personne. Une conférence pour informer, ras- surer et répondre à vos questions. Quand le harcèlement se pour- suit jusqu’à la maison... Si le phénomène de harcèlement à l’école est connu de longue date, le cyber harcèlement explose ces der- nières années avec l’avènement des réseaux sociaux et il prend une tout autre ampleur pour la victime. Avec Facebook, Instagram entre autres Snapchat, le harcèlement ne se limite plus au cadre scolaire mais suit l’élève jusqu’à son domicile, ne lui laissant plus aucun répit et pou- vant conduire jusqu'à des actes ex- trêmes. Le harcèlement, autrefois plus dis- cret et plus difficilement repérable, laisse aujourd’hui des traces écrites qui font prendre conscience de la réalité du phénomène et des ex- trêmes qu’il peut parfois atteindre. Le harcèlement et le cyber harcè- lement > Ce que c’est et ce que ce n’est pas, > Qui sont les auteurs, qui sont les victimes ? > Les caractéristiques propres au cyber harcèlement, > Le harcèlement, une relation à trois (ou à bien plus quand Internet s’en mêle), > Les conséquences pour la victime et pour l’auteur, > A propos de la liberté d’expression, > Comment prévenir le cyber har- cèlement ? > Comment le traiter ? > A qui en parler ? Infos et réservations Gratuit Réservations souhaitées Lieu : Centre Culturel de Tubize Boulevard Georges Deryck 124, 1480 Tubize Mardi 11 février de 19h30 à 21h30 Organisation : Centre de Planning Familial Plu- raliste - Tubize ASBL et la Zone de Police Ouest Brabant wallon. Conférence : Le Cyber harcèlement Le mardi 11 février à 19h30 Plus de quinze partenaires s’associent pour organiser cette conférence associée à un questions-réponses et une rencontre directe avec les plateformes qui peuvent vous informer, vous conseiller et vous aider au sujet des problématiques de harcèlement liées aux réseaux sociaux. Cette initiative s’adresse aux jeunes, aux parents, aux professionnels de l’enseignement et de l’associatif et à toutes les personnes qui se sentent concernées. Les partenaires seront présents sur place pour répondre aux questions et partager leurs informations. A telier Ateliers « HOME ORGANISING » Au Centre Culturel d’Ire par les Sœurs Poppins A l’heure du Zéro déchet et de la réc’up, il était important que le métier de la construction et de la rénovation propose lui aussi une solution « consommer moins, mais mieux ». C’est dans cette optique que le Home Orga- nising est né. Ce nouveau métier en provenance du Japon et du Canada, est apparu en 2010 en France. Il ap- porte une alternative innovante, par sa simplicité, aux traditionnels « travaux de rénovation ».

14. 14 Petit Tram 488 janvier 2020 CHAUFFAGE - SANITAIRE CHAUFFAGE - SANITAIRE TORDEURS TORDEURS Patrick Sprl Tél. & Fax : 067/64 72 82 Rue de Fauquez 21 A -1460 ITTRE Installation - Entretien Dépannage À VOTRE SERVICE PETITES INSTALLATIONS ET DÉPANNAGES PLOMBERIE ­ ELECTRICITÉ ET AUTRES TRAVAUX DANS LA MAISON : AUGRANGE sprl Charles de Le Hoye­Pussemier 067 21 91 79 ou 0476 23 40 78 Ateliers et siège social Rue de Tubize 12 1460 Ittre - VIRGINAL Tél. 067/64 79 00 Fax. 067/64 73 03 Gascard G.S.C. sa Constructions métalliques Ferronneries contemporaines Pour vos publictés Le Pet Tram 067 64 73 23 www.ireculture.be Théâtre La Valette Hélène de Schoutheete (I.C.) demande où en est le dossier de rénovation du Théâtre. Christian Fayt (EPI) explique qu’il y a eu des changements de projet au niveau de l’InBW. Le Président a été reçu il y a un mois à la Commune et cela a été évoqué. Le théâ- tre sera rénové en l’état, il y a un projet pour deux appartements ou bureaux à l’étage. Investissement durable Pol Perniaux (Pacte) d emande où est l’in- vestissement communal dans le durable ? Christian Fayt (EPI) répond qu’il est dura- ble. Zéro plastique Alizée Olivier (MR) r appelle son projet qui avait été accepté à l’unanimité en début de législature pour tendre vers le zéro plas- tique à la commune. Elle souligne la déci- sion du Gouvernement wallon de rehausser les subsides pour les communes zéro dé- chet. Elle aimerait savoir ce qui a été fait au sujet de sa motion. Fabienne Mollaert (EPI) explique que tous les services ont été contactés pour demander de supprimer le plastique à usage unique. Les stocks sont en train d’être vidés. Il a été annoncé par la mi- nistre qu’une deuxième vague de subsides sera mise en place pour les communes qui voudraient adhérer « aux communes zéro déchets » Comme Ittre est passée au tri or- ganique, il y a la possibilité d’y prétendre, et le Collège restera donc attentif. En atten- dant, 250 gourdes ont été obtenues via l’InBW. Des conférences sur le compostage et le zéro déchet vont être organisées avec les écoles. Enfin, l’échevine assure rester at- tentive à ce qui est proposé. Ligne Haute Tension Daniel Vankerkove (I.C.) rappelle que l’an- cien conseil communal avait rejoint un groupe de commune qui demandait d’en- terrer la ligne d’électricité qui traverse la commune. Le groupe Elia aurait décidé d’in- terrompre son recours, mais quelle est l’al- ternative proposée ? Christian Fayt (EPI) avoue qu’ils ont très peu d’informations à ce sujet. Ils n’ont pas annoncé quand ils retire- raient les pylônes. La Commune reste atten- tive à ce dossier. Gobelets à la féér’Ittre Luc Schoukens (Pacte) remarque que l’in- tention est bien présente pour le zéro dé- chet, même si la pratique n’est pas toujours là. Il regrette que la féér’Ittre n’ait pas utilisé de gobelets réutilisables et trouve que ça devrait être obligatoire pour toutes les ma- nifestations sur la commune. Fabienne Mollaert (EPI) précise que les gobelets je- tables utilisés étaient plus adaptés aux bois- sons chaudes et qu’ils sont recyclables et allaient donc dans les sacs PMC. Le conseil se poursuit à huis-clos. Julie Duthy PROCHAIN CONSEIL COMMUNAL 21 JANVIER 2020 Mardi 28 janvier à 20h Centre Culturel d’Ittre ­ Théâtre de la Valette

12. 12 Petit Tram 488 janvier 2020 Electricité Marchal sprl Mise en Conformité Travaux et dépannages en tous genres. Vidéoparlophonie. Chauffage électrique. Domotique BTICINO et HAGER Surveillance par caméras. Contrôle d’accès en tous genres. Electrification de portail ou porte de garage. 067/64 61 13 - 0475/479 346 info@marchalsprl.com www.marchalsprl.com A votre service depuis 1980 Au Bazar D ÉCORATION - ATMOSPHÈRE - EVÉNEMENTS RUDI HANNON Heures d’ouvertures le lundi et mardi sur RDV - le mercredi de 14h00 à 18h30 le jeudi et vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 le samedi de 9h30 à 14h00 rue de la Station 28 Braine-le-Château 02/366 37 46 - 0475/46 24 39 www.aubazar.be PATRICE FOUCART 33 Rue Emile Nils 1460 Ittre Abattage ­ Elagage Taille de haies Bois de chauffage ­ Travaux forestiers 067/56 17 54 ou 0476/82 46 37 RENO CORNER Rue du Bure, 19 Bte 5 1460 Ittre 0478/ 72 82 08 Rénovation ● Dépannage Toiture ● Zinguerie ● Plomberie Carrelage ● S.D.B. .... 02/367 94 40 Agence Ittre et Braîne­le­Château rue Latérale 1A 1440 Braine­le­Château budget, et elle le regrette. Pol Perniaux (Pacte) se demande où est l’investissement durable. Certes, il faut gérer la commune en bon père de famille, il faut faire face aux épreuves financières et maintenir les services. Mais pourquoi ne pas investir dans le durable ? Pourquoi ne pas montrer l’exemple en tant que commune ? Comment demander aux gens de faire l’ef- fort si la commune n’ose pas en faire une priorité ? On ne voit rien dans ce budget qui va dans ce sens. Pourquoi ne pas oser, par exemple, une réflexion sur l’éolien ? Pour- quoi ne pas emprunter pour investir dans le durable ? Cela peut rapporter. Pacte ne comprend pas cette peur, et le groupe a des propositions financières. Hélène de Schoutheete (I.C.) relève que les recettes qui augmentent de 48 000 EUR et les dépenses qui diminuent de 58 000 EUR, cela correspond finalement au mon- tant des classes de neige qui interviennent un an sur deux. Ce n’est donc pas révélateur, selon elle. Elle constate aussi que le boni est de 205 000 EUR. Or, avant la hausse de pourcen- tage communal de l’IPP, celui-ci s’élevait déjà à 204 000 EUR. Concernant le pré- compte immobilier, il ne baisse que de 266 000 EUR alors qu’on perd 400 000 EUR de participation NLMK et 400 000 EUR pour les papeteries. Les mesures prises par les entre- prises n’ont donc pas un impact aussi signi- fiant qu’on aurait pu le penser au niveau des taxes communales. De plus, le prélève- ment vers l’extraordinaire est de 600 000 EUR pour ce budget, alors qu’il était de 100 000 EUR en 2019. Certes, des efforts importants ont été faits dans les dépenses pour l’extraordinaire et les provisions. En apparence, le budget semble sain et équilibré. Mais il n’y a pas beaucoup d’analyse de la manière dont les dépenses sont faites, pas de défis identifiés, pas de solutions proposées, pas de vision. Elle est aussi étonnée du manque de consis- tance de l’avis de l’échevine. Celle-ci y parle de rigueur, mais selon la conseillère, cela ne se traduit pas dans les chiffres. On annonce 40 000 EUR en moins pour le poste personnel, or on parle de la suppres- sion d’un chef pour le service travaux (60 000 EUR en moins), de points APE optimisés (40 000 EUR), etc. pour près de 200 000 EUR selon ses calculs. Pourquoi donc unique- ment 40 000 EUR de baisse de ces dépenses ? A contrario, l’engagement d’un conseiller énergie a été souvent souhaité, cela per- mettrait de faire des économies, mais il n’est mentionné nulle part. Les frais de fonctionnement baissent de 124 000 EUR, auxquels il faut enlever la grosse part des classes de neige. La conseillère note toutefois un gros effort pour le service travaux qui se dirige lentement vers un budget vérité, ce qui est bien. Toutefois, dans les comptes 2018, 35 % du budget n’avaient pas été dépensés, et on rabote ici de 5% seulement. Il y a donc encore une marge. La conseillère se réjouit de voir mise en place une sonnette d’alarme à 70 %. Elle avait préconisé lors de la législature précé- dente d’inscrire des crédits budgétaires moindres et de travailler ensuite en modifi- cations budgétaires en cas de dépasse- ment. Ici, légalement, la dépense est due. C’est un choix politique à faire, et la mé- thode préconisée précédemment aurait été plus rigoureuse et efficace. Il faudra voir ce que cette méthode de sonnette donne avec les comptes 2019. Selon elle, le constat est donc décevant. Face à cela, la hausse de l’IPP ne semblait pas indispensable. Le réel impact des me- sures de taxation se ressentira à partir de 2021. Toutefois, elle rappelle qu’il est connu que l’IPP augmente chaque année grâce à l’augmentation de l’assiette taxable, sans avoir besoin de toucher à la taxation. Au regard de cela, le prélèvement de 600 000 EUR de prélèvement vers l’extraordi- naire peuvent paraître une somme impor- tante en période de vaches maigres où l’on a estimé bon d’augmenter les taxes. Enfin, la conseillère constate que 918 000 EUR du budget n’avaient pas été utilisés en 2018. Les dépenses pourraient donc être réduites si le Collège acceptait l’exercice du budget vérité. Tendre vers un budget vérité, cela aurait permis de reculer la décision d’aug- menter les impôts, voire de ne pas la pren- dre. La réserve NLMK est importante, mais elle se demande s’il ne serait pas bon d’en constituer le risque industriel à venir. Elle conclut en rappelant que le Collège avait présenté la hausse des taxes comme étant inévitable, et qu’il ne l’avait pas fait de gaieté de cœur. Pour le groupe I.C., c’était le choix de la facilité, un choix trop rapide. En quatre ans, 2 000 000 EUR seront puisés di- rectement dans la poche du travailleur parce que le Collège refuse les recomman- dations du CRAC de tendre à un budget vé- rité. Claude Debrulle (Pacte) estime que le Col- lège a fait un bel effort de pédagogie dans ses explications du budget – dans l’éditorial et un article du bulletin communal. Toute- fois, le conseiller regrette que des pratiques anciennes n’aient pas été reprises, comme la présentation du cluster Belfius, qui re- prend Ittre et d’autres communes similaires, et l’invitation d’un représentant de Belfius pour commenter ce cluster. Christian Fayt (EPI) explique qu’il a été demandé de venir présenter, et que cela a été refusé. Le conseiller Debrulle (Pacte) conteste ce refus. Il reprend son exposé en annonçant qu’il trouve le tableau du budget 2020 re- marquable : 205 000 EUR de boni à l’exer- cice propre, 824 000 EUR de boni global, 657 000 EUR de transferts à la réserve extra- ordinaire et 167 000 EUR de boni de fin d’exercice. Cela semble assez exceptionnel et plutôt encourageant face aux risques que sont les difficultés financières de la commune et l’urgence climatique. Mais quelle est la légitimité des remèdes appli- quées pour atteindre ces beaux résultats ? Concernant le défi financier, le conseiller re- joint Hélène de Schoutheete. La première piste aurait dû être de vérifier la baisse des dépenses avec un budget vérité. Quand on regarde les comptes 2019, il n’y a pas loin de 1 000 000 EUR de crédits non utilisés. De plus, le conseiller note que pour tout projet, le coût d’investissement devrait être accompagné des frais de fonctionnement, d’entretien, de personnel, etc. Cela fausse les chiffres, et la tentation est grande de se lancer dans des projets, sans savoir ce que cela coûtera réellement finalement. Il rejoint également la conseillère de Schou- theete lorsqu’elle propose de recourir à une inscription de 70 % des crédits et de travail- ler ensuite en modifications budgétaires. C’est également l’avis de la Directrice Finan- cière, et c’est pratiqué avec succès dans d’autres communes. Il se permet de faire l’inventaire des sacri- fices déjà demandés à la population : la suppression des chèques pouvoir d’achat (60 000 EUR), les r éserves pour le deuxième pilier (40 000 EUR), les primes inondations (25 000 EUR), les sacs poubelles en baisse (22 000 EUR). Quant à la La hausse du pourcen- tage communal de l’IPP de 6,5 à 7,9 % de- vrait rapporter 200 000 EUR en 2020, 500 000 EUR dès 2021. Est-ce que cette hausse était nécessaire pour arriver au résultat po- sitif présenté ? Selon lui et chiffres à l’appui, il n’y avait pas besoin de faire cette hausse. En effet, le montant de la taxe IPP fixée dans le projet de budget 2020 n’incorpore pas cette augmentation ! Il comprend que le Collège ne reviendra pas en arrière. Comme cela a été conseillé dans l’avis de la Direc- trice Financière, il les exhorte donc à mettre en provisions pour « risques industriels » le fruit de cette hausse afin d’être prêt si le plan d’entreprise NLMK était un échec à la fin de la législature. Christian Fayt (EPI) i nterrompt le conseil- ler. Il trouve que le conseiller aurait dû com- mencer son intervention par la fin. Le plan d’entreprise de NLMK est prévu pour trois ans. Les mesures prises permettraient alors d’avoir les reins solides si le pire devait arri- ver. Il relève toutefois qu’une majorité n’a jamais mis autant de côté en une année, à savoir 900 000 EUR. Il assure que le Collège est attentif à tout, ils seront attentifs en juin lors de la présentation des comptes 2019. Toutefois, le Bourgmestre regrette que l’op- position n’évoque pas les projets et les sub- sides dans ses remarques. Le Collège s’est battu pour obtenir des subsides importants, malgré l’absence de gouvernement depuis presqu’un an. En 2020, cela permettra de refaire le perron de l’Eglise de Virginal, les combles de la salle d’Haut-Ittre, le parcours seniors, les garderies, un marché à Virginal, la sécurisa- tion de voiries, la ZIT de Gaesbecq, le plan de mobilité communal, le cimetière d’Haut- Ittre, le centre administratif, etc. Ce sont des projets conséquents. En 21 années d’expé- rience, le Bourgmestre dit ne jamais avoir vu autant de projets en une année. Il y a un travail phénoménal pour étudier chaque piste. Mais il sait que le rôle de l’opposition est de dire que rien ne va. Hélène de Schoutheete (I.C.) et Claude Debrulle (Pacte) assurent que personne n’a jamais dit que rien n’allait. Claude Debrulle (Pacte) reprend son ex- posé général. Il maintient que la décision de la hausse du pourcentage communal de l’IPP était prématurée. Cette hausse de re- cettes ne doit pas être laissée à la discrétion du Collège communal mais faire l’objet d’une provision affectée exclusivement aux risques industriels auxquels la Commune est susceptible d’être confrontée. Il en pro- fite pour ajouter une nouvelle proposition d’action. Depuis un arrêté royal du 10 octo- bre 1979, il y a une obligation qu’un expert indicateur réalise une évaluation et une cor- rection cadastrale de chaque immeuble. Beaucoup de communes recourent à cette technique, sans avoir besoin de toucher aux taxes. On vérifie au cas par cas si l’immeuble correspond bien à son évaluation cadas- trale. Il souhaite terminer son intervention en re- venant sur le défi climatique. Dans les pro- jets proposés, treize sont directement tirés du PST, et chacun est justifié en l’état. Mais est-ce qu’ils répondent au défi climatique. Il y en avait d’autres avec un impact climato- logique évident. Et de citer l’engagement d’un agent coordinateur du plan PAEDC. Pourquoi ne pas profiter des bons chiffres pour engager un conseiller énergie ? Luc Schoukens (Pacte) souhaite retenir des différentes interventions que la situation est relativement positive. Cela permet une série d’actions et d’investissements. Selon lui, il faut sortir de la frilosité et continuer à provisionner d’un côté, certes, mais aussi faire preuve de réalisme en investissant dans des dépenses qui peuvent rapporter.

9. 9 Petit Tram 488 janvier 2020 Présents : Christian Fayt (EPI), Françoise Peeterbroeck (EPI), Fabienne Mollaert (EPI), Jacques Wautier (EPI), Pascal Henry (MR), Lindsay Gorez (MR), Paul Pierson (EPI), Richard Flandroy (EPI), Alizée Oli- vier (MR), Ferdinand Jolly (I.C.), Daniel Vankerkove (I.C.), Hélène de Schoutheete (I.C.), Pascale Carton (I.C.) Pol Perniaux (Pacte), Luc Schoukens (Pacte), Claude Debrulle (Pacte). Excusés : Chantal Vanvarembergh (I.C.) 1. INFRASTRUCTURES SPORTIVES – RCA SPORT’ITTRE – PLAN D’ENTREPRISE 2020-2022 C’est un collaborateur du fiduciaire Tri- non et Baudinet qui présente le plan d’en- treprise. Le budget 2020 a été établi, ainsi qu’une projection pour les années sui- vantes. Ce plan a été établi en suivant deux axes : la prudence et la stabilité. Pour 2019 et 2020, l’intervention commu- nale s’élève à 205 000 EUR HTVA, soit 217 300 EUR TVAC. De cela, il faut retirer le canon qui équivaut au loyer annuel, soit 96 519 EUR. L’intervention communale nette est donc de 120 781 EUR. Le chiffre d’affaires ne varie que peu entre 2019 et 2020, cela confirme la volonté de stabilité. En revanche, il faut noter une hausse par rapport à 2018. Pour les charges, le fiduciaire note « les ré- munérations » qui sont évaluées à 71 000 EUR pour 2020. Cela s’explique par l’enga- gement d’un gestionnaire dont la rémuné- ration suit un barème. 7 000 EUR supplémentaires sont à noter pour du per- sonnel mis à disposition par la commune. Pour le poste « services et charges di- verses», il faut noter le canon – 96 519 EUR qui représente 50 % du poste. Le poste « entretiens et réparations » baisse en 2020 en vue d’une meilleure gestion des coûts. Les frais d’animation sont eux estimés à 3000 EUR pour l’organisations d’événe- ments en 2020. Enfin, il y a le poste « amor- tissements » qui augmente entre 2019 et 2020. La RCA compte en effet mettre en place une série d’investissements : 35 000 EUR pour les douches de la JSI (30 000 EUR de subsides demandés à la Province), 100 000 EUR pour un terrain de padel (subside demandé aussi à la Province) et 10 000 EUR pour doter les terrains de tennis de portes permettant un système de réservation à distance. Le budget 2020 est en équilibre. La projec- tion du compte de résultat montre la stabi- lité. A partir de 2021, le centre sportif disposera de la reconnaissance sportive lo- cale, ce qui devrait permettre une baisse de 30 000 EUR de l’intervention communale ainsi que la prise en charge du gestionnaire. Lindsay Gorez (MR) remercie le collabora- teur pour sa présentation. Ce plan d’entre- prise reflète, selon elle, la vision d’avenir pour la RCA, à savoir : proposer une offre sportive plus large (padel), répondre aux at- tentes des usagers (rénovation à la JSI et tennis). Certains points peuvent susciter l’intérêt. Elle annonce que des réflexions vont être amorcées en CA – notamment concernant la consommation d’énergie (remplacement des lampes au foot et au centre sportif ), la téléphonie. Des pistes sont en cours de réflexion, mais toutes ne sont pas encore chiffrées dans le budget par prudence. Certaines sont déjà inscrites, comme la baisse du poste « entretien et tonte à la JSI », parce que la piste imaginée est déjà assurée. On a pointé le fait que les charges salariales étaient en baisse pour expliquer l’équilibre, mais elle souhaite également pointer l’aug- mentation de 15 000 EUR de rentrées pour l’occupation. Sport’Ittre ne doit pas être un service rentable, mais un juste tarif doit être appliqué pour tous, et le CA continuera de réfléchir à cela. Enfin, elle remercie le per- sonnel de la régie pour son travail remar- quable. Pascale Carton (I.C.) demande si la hausse du chiffre d’affaires est en partie liée au subside lié au prix et donc à l’intervention communale ? Le collaborateur du fiduciaire confirme. Luc Schoukens (Pacte) note que les ques- tions du coût énergétique et de la télépho- nie sont déjà pointées et il entend qu’il est prévu de s’y atteler. Energ’Ittre projette d’installer des panneaux photovoltaïques sur le centre sportif, si ses informations sont exactes. Mais selon lui, les montants sont quand même importants. Il se demande si on sait à quoi cela est dû ? Lindsay Gorez (MR) estime qu’il s’agit surtout des frais d’éclairage des terrains de hockey et de la JSI, qui ne sont pas LED. Luc Schoukens (Pacte) demande alors où en sont les démarches liées à la TVA. Le col- laborateur du fiduciaire annonce que la fac- ture du transfert des infrastructures a été réalisée ce trimestre. Cela rentrera donc dans le calcul TVA réalisé en janvier, et de- vrait ensuite prendre quelques mois. Hé- lène de Schoutheete (I.C.) demande ce qu’il est en est du subside. Le collaborateur du fiduciaire annonce que l’équipe travaille pour éviter qu’il y ait cette récupération. Le subside a été rentré TVAC et doit donc être pris en compte de la sorte. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) annonce que les dossiers sont rentrés. Si le calcul nous re- vient hors-TVA, tout sera fait pour changer cela, parce que ce n’est pas ce qui a été pro- mis. Pol Perniaux (Pacte) note que l’objectif premier reste le même : favoriser la pratique du sport par le plus grand nombre et de la façon la plus démocratique possible. La question de la rentabilité est bien présente – le sportif est au bout de la chaîne. Est-ce que la hausse des prix ne se fera pas pour lui ? Il note également que tous les pro- blèmes viennent actuellement de la RCA, alors que la régie était censée apporter les solutions. Lindsay Gorez (MR) partage les craintes du conseiller. La volonté n’est évi- demment pas de creuser le déficit ou de maintenir une intervention communale aussi haute. Il faut du sport pour tous et pour toutes les bourses. Comment ? En aug- mentant l’offre sportive, par de nouveaux investissements, par des cours collectifs, par des stages. Le but n’est pas d’être rentable mais il faut une juste répartition des droits d’entrée. Cela doit faire partie d’une ré- flexion approfondie (par rapport à ce qui se fait aux alentours également). Booster l’of- fre est la première solution, en tentant d’ob- tenir un maximum de subsides pour ce faire. Claude Debrulle (Pacte) souhaite interve- nir sur cette volonté de booster l’offre, avec une question qui dépasse peut-être la RCA. Quel est le pourcentage de femmes impli- quées dans la pratique sportive de la com- mune ? Quels efforts pourraient être envisa- gés pour l’augmenter ? Il note qu’un sport comme la course à pied touche tous les âges et ne demande pas de grands investis- sements. Cela pourrait constituer une piste intéressante. Lindsay Gorez (MR) estime que booster la dynamique sportive, ça passe en effet par le fait d’ouvrir l’offre à des sports, peu importe qu’ils soient financière- ment intéressants. Pour que les gens aient envie de pratiquer, ce n’est pas juste une question de droit d’entrée. Ce message sera passé à la nouvelle direction. Hélène de Schoutheete (I.C.) estime que les chiffres sont encourageants. Elle re- grette toutefois que ce budget pluriannuel soit figé sur cette année. Il y a une volonté d’ouverture pas explicitée dans les chiffres. Une note aurait aidé à faire passer le mes- sage de la vision. Lindsay Gorez (MR) es- time qu’elle n’avait pas le recul suffisant lorsque ce plan d’entreprise a été réalisé, puisqu’elle disposait alors de trois cas- quettes qui l’impliquaient directement (Echevine des Sports, Présidente de la RCA et Directrice ad interim). Mais elle espère pouvoir répondre à cette demande l’année prochaine. Daniel Vankerkove (I.C.) trouve que le dé- veloppement est assez bon. Chacun y trouve à peu près sa place. Il demande tou- tefois que la RCA travaille à maintenir ce qui a été fait et qui existe déjà. Il pense notam- ment au parcours santé de Huleu qui de- vrait, selon lui, être plus entretenu et remis en état. C’est un endroit agréable où se pro- mener et faire son jogging. Christian Fayt (EPI) lui signale que cela n’est pas géré par la RCA mais par la commune. De plus, une fiche du PST reprend cette volonté. Enfin, il précise que l’entretien est fait, notamment avec la soirée des sorcières pour Halloween. Daniel Vankerkove (I.C.) estime que ce n’est pas suffisant. Il demande que ce soit remis en état rapidement, et pas unique- ment « destiné à des jeux de sorcières, mais qu’on revienne au but de sa création ». Ferdinand Jolly (I.C.) souhaite revenir sur la vision d’avenir et la diversification. Il est très heureux du projet de salle de terrain de padel. Il se rappelle qu’un projet de piscine avait été évoqué sur un site de Virginal. Une ASBL la gérerait (pas de profit) et elle serait ouverte aux écoles et aux leçons de nata- tion. Est-ce que la RCA a été recontactée par les gens qui avaient proposé ce projet ? Lindsay Gorez (MR) en a en effet entendu parler mais ces personnes n’ont pas sollicité la commune depuis qu’elle est échevine. Il y a plein de projets pour ce terrain, il ne faut pas s’enfermer dans quelque chose où il y aura un bail emphytéotique, selon elle. Une réflexion aura lieu pour savoir que faire de ce terrain. Christian Fayt (EPI) remercie Lindsay Gorez pour son investissement au cours de cette année, ainsi que Paul Pierson qui a aidé à redresser la barre. Il remercie l’ensemble des collaborateurs de la RCA. Vote : Oui (9 - EPI et MR) – Abstention (7 – Pacte et I.C.) 2. MB2/2019 CPAS Françoise Peeterbroeck (EPI) présente cette MB qui porte le budget 2019 à 3 069 512 EUR. La dotation communale n’aug- mente toutefois pas. Pour le poste aide sociale, les dépenses augmentent de 10 %. Les recettes augmen- tent également, mais dans une moindre mesure. Cela s’explique par le fait qu’il est toujours très difficile de prévoir le type et le nombre de demandes qui seront intro- duites. Le service réinsertion, avec les arti- cles 60, voit ses dépenses augmenter de 16 %, mais les recettes augmentent égale- ment. Cela veut dire que ce service est utile à la population. L’estimation budgétaire était pourtant déjà optimiste. 15 000 EUR sont à compter en moins dans les dépenses assurances, suite à l’adhésion du CPAS au marché public des assurances. La Présidente du CPAS souligne un souci dans les contrats de téléphonie, qui aug- mentent régulièrement. Elle note la néces- sité d’intégrer un marché public. Concernant la réforme de l’accueil de la Pe- tite Enfance, la procédure de transforma- tion de la MCAE en crèche (version actuelle) sera lancée et prendra cours le 1er janvier 2020. Le budget extraordinaire est aussi modifié à la suite de deux subsides de la Province reçus : l’un pour l’aménagement des jardins à la MCAE et à la crèche, et l’autre pour l’achat de matériel informatique. On peut noter pour les recettes 11 587 EUR de subventions ONE pour les trimestres 3 et 4 de 2018 de la crèche, 23 230 EUR de points APE pour la crèche et 10 000 EUR de produits prestation pour la MCAE. Dans les dépenses, il y a un prélèvement vers l’ordi- naire, un solde de la cotisation 2018, des dépenses de personnel supplémentaires pour le remplacement de personnel absent, l’aide sociale et les frais inhérents au véhi- cule ILA. Vote : Oui (12 – EPI, MR et Pacte) – Absten- tion (4 – I.C.) 3. BUDGET 2020 DU CPAS Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que le budget est prévu à 2 989 636 EUR, soit une hausse de 100 000 EUR par rapport à 2019. Le budget a été calculé au plus juste. La dotation communale passe quant à elle à 1 096 959 EUR, soit 8 000 EUR en plus. Cela compense la cotisation de res- ponsabilisation, puisqu’en 2020, il faut, comme chaque année, apurer le montant 2019 mais aussi budgétiser 50 % du mon- tant 2020. Tous les services seront maintenus. Toute- fois, certains seront boostés puisque des re- cettes sont en baisse. En ce qui concerne les dépenses, on note que 68 % équivalent aux frais de personnel, bien que toutes les subventions possibles soient demandées. Les frais de fonctionne- ment diminuent de 4 %, et sont donc de 360 569 EUR. Les frais de transfert dimi- nuent de 5%, et s’élèvent donc à 558 000 EUR, bien qu’ils soient toujours difficiles à évaluer. Enfin, des simulations ont été faites concernant la transformation de la MCAE en crèche. Les recettes augmentent de 100 000 EUR, dont 70 000 EUR grâce à la transformation de la MCAE en crèche. Claude Debrulle (Pacte) remercie l’éche- vine pour ces précisions et pour les efforts consentis par le CPAS. Il a plusieurs ques- tions. Tout d’abord, il note la hausse impor- tante de la taxe responsabilisation, de C onseil communal Conseil communal du 17 décembre 2019

2. 2 Petit Tram 488 janvier 2020 Date de parution le 17/01/2020 Mensuel du Centre de Loisirs et d’Information ­ A.S.B.L. 36, rue de la Montagne à 1460 Ittre Tél : 067/64 73 23 e­mail : info@ittreculture.be Editeur responsable : Nathalie Lourtie Bureau de dépôt : 1400 Nivelles Les articles munis du sigle CLI sont écrits par l’équipe du Centre Culturel d’Ittre Vos articles doivent être rentrés pour le 25 du mois qui précède la parution au plus tard de préférence par email (info@ittreculture.be) ou par courrier Prochaine parution : 11/02/2020 LE PETIT TRAM Mensuel édité par le Centre de Loisirs et d’Information asbl, reconnu comme Centre Culturel d’Ittre, Rue de la Montange 36 à 1460 Ittre 067/64 73 23. Distribué toutes­boîtes dans l’entité d’Ittre. Abonnement : 20 euros/an à verser au compte BE50 001 26 28 545 18. Le Petit Tram, journal communautaire veut être un journal d’expression qui donne la parole à la vie associative et à l’ensemble des habitants de l’entité d’Ittre. Les articles sont publiés gratuitement. L’équipe d’animation du C.L.I. apporte des dossiers d’informations et réalise des reportages sur des événements socio­culturels, éco­ nomiques et politiques qui ont une implication locale. C’est l’équipe d’animation aussi qui veille à respecter les règles de fonctionnement établies par l’assemblée géné­ rale du C.L.I. et à respecter l’esprit pluraliste du journal. Le Comité de relecture gère la page expression, il est com­ posé de Marc Dubois, Nathalie Lourtie, Doris Bertau, Jean­ Marc Ternissien, Sophie Peeterbroeck Conseil d’Administration du Centre Culturel d’Ittre : Représentants de la Commune d’Ittre : Carine de Lichtervelde, Christian Fayt, Marc Vienne, Paul Pierson, Andréa Belsky, Marie­Amandine Della Faille, Hedwige Tavernier et Sophie Peeterbroeck Représentant de la Province : Anne­Sylvie Van Varem­ bergh Représentants de la vie associative et les habitants de l’entité d’Ittre : Claire Lemaître, Michèle Counson, Gus Goossens, Doris Bertau, Cherif Hamdis, Marc Dubois et Jean­Marc Ternissien, Didier Verboomen, Thibault Zaleski. Ont collaboré à ce journal : Secrétariat : Dominique Ost, Marie Vanderlinden, Graphisme : Pascale Goffaux. Coordination : Nathalie Lourtie Rédaction : Olivia Kropek, Nathalie Lourtie, Karim Sarton. Merci à toutes les associations et personnes qui nous ont transmis leurs articles. Photos : Centre Culturel d’Ittre Impression : Rossel Printing Nivelles. PETIT TRAM WWW.ITTRECULTURE.BE E nvironnement Etes­vous prêts à relever un défi en 2020 ? Celui de faire de votre quarer la plus grande zone « Zéro déchet sauvage » du village ILS ONT DÉJÀ RELEVÉ LE DÉFI ! Dans l’édition d’octobre du Petit Tram, les Ambassadeurs de Pro- preté i3 (APi3) vous informaient d’une nouvelle approche dans la lutte contre les déchets sauvages : l’implication volontaire des habi- tants dans le maintien de la pro- preté de leur quartier. Cette initiative a été rendue possible grâce à un partenariat établi avec les services de la Commune. C’est ainsi que des ramassages ci- toyens des déchets, appelés “Mon quartier, c’est dans la poche” , ont été réalisés et planifiés là où des ha- bitants ont soutenu la démarche : Le Sart le 20 octobre 2019, Haut- Ittre le 10 novembre 2019, et pro- chainement Huleu le 26 janvier ainsi qu’Ittre-Centre le 1er mars 2020. UNION DES EFFORTS, RENCON- TRE ET CONVIVIALITÉ Pas moins de 13 habitants et 2 sponsors sont venus soutenir les 8 Ambassadeurs et nos responsables communaux pour nettoyer les deux premiers quartiers de leurs déchets sauvages. Et chacune de ces opérations de nettoyage s’est terminée par un moment de convi- vialité autour d’un verre et d’une bonne soupe, généreusement of- ferts par un commerçant de la com- mune. Prendre du plaisir et resserrer les liens entre les habi- tants sont en effet les concepts au centre de ces actions. RESTER MOBILISÉ SUR LE LONG TERME Les Ambassadeurs de Propreté i3 sont conscients de la difficulté que peut représenter pour certains d’entre nous le ramassage de dé- chets jetés par d’autres. Ils sont conscients de l’étendue géogra- phique de l’entité communale. Ils sont aussi conscients des efforts et du temps nécessaires pour gagner la bataille de la réduction du flux amont des déchets dans la nature. C’est pourquoi ils ont imaginé 4 éléments de solution pour obtenir un environnement propre durable- ment. Mais cela ne pourra se faire qu’avec votre participation. LES 4 PILIERS D’ACTION PROPO- SÉS SONT: - Nettoyage : création d’une syner- gie entre les habitants et les Am- bassadeurs de Propreté i3 de chaque quartier de l’entité Ittre, Haut-Ittre, Virginal pour réaliser (à terme) quatre fois par an et par quartier une opération “Mon quar- tier c’est dans la poche”. - Prévention : des panneaux de sensibilisation seront placés à chaque entrée des voies de péné- tration de la Commune. Une partie des messages de ces panneaux se- ront préparés par les écoles de notre entité. - Communication : des actions di- verses seront menées lors des différentes activités culturelles/tou- ristiques qui se déroulent dans le village durant l’année. - Partenariat : Nous ne pourrons y arriver que si chacun apporte sa petite pierre à l’édifice. L’objectif est que toutes ces actions viennent renforcer les initiatives déjà réali- sées par la Commune, et notam- ment la collaboration rendue possible entre la population et le Service des Travaux via l’applica- tion “BetterStreet” qui nous permet de renseigner directement tout type de problème rencontré dans notre environnement. Ces actions reçoivent également le soutien du Syndicat d’Initiative et du Centre Culturel d’Ittre. SEREZ-VOUS LES PROCHAINS À RELEVER LE DÉFI EN 2020? Placez dès aujourd’hui votre quar- tier dans l’agenda ! En 2020, rele- vons le défi que huit quartiers au minimum devront être nettoyés par leurs habitants et les Ambassa- deurs. Chaque opération se dérou- lera un dimanche de 10h à 11h30 et sera suivie d’un moment de convivialité, dit “HappyTree”, de 11h30 à 12h30. LANCEZ-VOUS ! INSCRIVEZ VOTRE QUARTIER DANS L’AGENDA ! Vous habitez un de ces 10 quartiers : Samme, Bruyère, Rouge-Bouton, Jac- quier, Fauquez, La Basse Hollande, Bilot, Asquempont, Haut-Ittre, Le Sart ? Alors inscrivez-vous via la page Facebook “Les Ambassadeurs de Propreté i3” ou auprès de Marie Wiewauters, Ambassadrice Propreté (mariewiewauters@hot- mail.com) en précisant votre quar- tier, votre nom, le nombre de personnes que vous inscrivez et une des dates d’action suivantes selon ce qui vous convient le mieux : 29 mars, 26 avril, 17 mai, 7 juin, 30 août, 20 septembre et 4 octobre. Si vous habitez Huleu ou Ittre cen- tre, vous pouvez également vous inscrire aux dates déjà planifiées avec vos voisins : Huleu le 26 jan- vier et Ittre-Centre le 1er mars. Seront sélectionnés en priorité les quartiers qui proposent le plus d’habitants. Tous les quartiers qui inscrivent au moins un habitant se- ront sélectionnés. RETOUR SUR EXPÉRIMENTA- TION : UNE CONFÉRENCE- DÉBAT POUR EN PARLER Dans le courant du mois de novem- bre 2020, en partenariat avec le Centre Culturel d’Ittre et la Com- mune, les APi3 organiseront une conférence sur le thème des dé- chets sauvages à laquelle seront in- vités les habitants et un panel d’intervenants, notamment des forces vives de la commune (Vie as- sociative, Agriculteurs, Entrepre- neurs,...). Les résultats des actions APi3 y seront aussi présentés et évalués pour consolider la dé- marche, et les personnes qui au- ront contribué au programme 2020 seront célébrées. Guy Godeau et Emmanuel Gervy, pour les Ambassadeurs de Propreté I3 (Paul Dekocq, Emmanuel Gervy, Guy Godeau, Cédric Larcin, Anne Lucas, Clarisse Tissot, Didier Verboomen, Marie Wiewauters, Claire Willems) Inscriptions : mariewiewauters@hotmail.com Page Facebook : Les Ambassa- deurs de Propreté i3 Lire aussi dans cette même édition: - Retour sur la 2è opération Mon Quartier, C’est dans la Poche, Haut-Ittre, 10 novembre 2019 Les Ambassadeurs de Propreté i3 vous proposent un nouveau défi : AGIR ENSEMBLE pour moins de déchets dans la nature. Une action qui s’appuie sur nous les habitants d’Haut-Ittre/Ittre/Virginal, ainsi que sur la vie associative de notre belle commune, nos entrepreneurs et notre administration communale. Voici donc le plan 2020 pour réa- liser ce défi à l’horizon 2021-2022. Voici le témoignage de Madame Donis Linard, habitante de Haut- Ittre : “J’ai participé à cette initiative ci- toyenne parce que c’est en posant des actes simples et concrets que nous donnons l’envie à nos enfants d’être attentifs à leur environnement. Preuve en est qu’en remontant la rue Ternia, un de mes jeunes voisins s’est proposé spontanément à m’aider à “rendre la planète plus belle”. Ensuite, je me suis procurée le matériel via le site BeWaPP, et mes petits enfants sont très fiers de se vêtir du gilet, d’en- filer le brassard, et la pince de ramas- sage rencontre un succès fou pour travailler pour la planète. Ils en par- lent à leurs copains : l’effet papillon.” “Mon quarer, c’est dans la poche” tenue à Haut­Ire le 10 novembre Témoignage d’une parcipante La seconde action de nettoyage organisée par les Ambassadeurs de la Propreté ittrois le 10 novembre a été réalisée avec succès. Le quar- tier de Haut-Ittre a été nettoyé par les Ambassadeurs accompagnés de 10 habitants dont un adolescent et quatre enfants. L’action s’est terminée par une délicieuse soupe et boissons offertes par le patron de la Brasserie des Artistes. Merci la Brasserie des Artistes ! Détails en page 5 GRAND PRIX DU JURY AUX OURS D’ARGENT SOIRÉE CINÉMA Au Théâtre de la Valee Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, égale- ment victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les réper- cussions et conséquences de ces aveux ne laisseront per- sonne indemne. Drame de François Ozon (France) 137 min - VOF Entrées : 5€ Pour les moins de 25 ans et les plus de 65 ans : 3 € Article 27 : 1,25€ Soupe : 5€ (sur réservation, servie à partir de 19h) Infos et réservations : Centre Culturel d'Ittre 067/64.73.23 ou info@ittreculture.be

10. 10 Petit Tram 488 janvier 2020 61 000 EUR. Comment mettre un frein à cette hausse ? Christian Fayt (EPI) assure que le Collège y est très attentif, parce que ça va encore augmenter. La volonté est de l’anticiper un maximum, pour le CPAS mais aussi pour l’administration communale. Ensuite, le conseiller Debrulle (Pacte) de- mande quel est l’impact budgétaire espéré par la transformation de la MCAE en crèche. Il pointe l’avis de la Directrice Financière, qui estime que cela a été surévalué. Cathe- rine De Longueville (Dir. Fin. Adm. Com.) explique que la MB2 a été réalisée avant de recevoir les dernières informations sur la ré- forme. La réalité est qu’il n’est pas possible de déterminer cet impact actuellement. Le CPAS va seulement toucher le résultat du premier trimestre 2019 maintenant, il fau- dra donc attendre un peu avant d’avoir des chiffres concrets. Il est très dur d’obtenir une information précise auprès de l’ONE. Hélène de Schoutheete (I.C.) salue l’exer- cice. La plupart des services sont en hausse, mais la dotation communale n’augmente pas énormément. Concernant la crèche, elle note que si tout se passe comme prévu, la nouvelle crèche d’Ittre (ancienne MCAE) va permettre de diminuer le déficit. Toutefois, le groupe I.C. reste persuadé qu’une ré- flexion quant aux heures d’ouverture, aux vacances, etc. est nécessaire, ainsi qu’une réflexion sur le statut des puéricultrices. Elle estime qu’il est possible d’agir pour réduire ce déficit, elle demande donc une table ronde pour entamer cette réflexion. Tout le monde y a à gagner. Le déficit reste encore trop grand. Il faut le prendre à bras-le-corps parce que le service derrière est vraiment excellent. Françoise Peeterbroeck (EPI) ex- plique que cela fait plus d’un an que l’ONE parle de cette réforme. Il va falloir revoir les statuts, les contrats, les heures d’ouverture, etc. Commencer une réflexion alors que le CPAS n’a pas tous les éléments en main est inutile, selon elle. Les interpellations à l’ONE restent sans réponse. Il est difficile d’amélio- rer quelque chose si on ne sait pas ce que c’est. Il faut laisser le temps. Hélène de Schoutheete (I.C.) estime que c’est une at- titude attentiste. Si la commune propose des solutions à l’ONE, peut-être seront-ils à l’écoute de ces solutions constructives et créatives. Cela fait trop longtemps que la commune attend, selon elle. Françoise Peeterbroeck (EPI) estime que l’ONE est en effet à l’écoute, mais que leurs réponses ne sont jamais claires. Ferdinand Jolly (I.C.) se demande sur quelle base a été calculé le fait que le déficit baisserait de 70 000 EUR après la transformation. Françoise Peeter- broeck (EPI) explique que le subside sera alors différent. Avant, il se basait sur la parti- cipation des parents, désormais il sera basé sur le personnel, par équivalents temps- plein. Luc Schoukens (Pacte) demande quels ser- vices sont à booster ? Dans les objectifs de l’exercice, quels accents voulez-vous mettre ? Françoise Peeterbroeck (EPI) répond en ci- tant la petite enfance, les aides familiales, et les repas. Pour les deux derniers, ils sont en légère diminution. Une petite information sera donc proposée lors de la distribution des colis de Noël. Les points forts restent les services. Ils sont maintenus malgré les diffi- cultés. L’objectif est de maintenir ce qui est offert et de redynamiser ce qui peut l’être. Christian Fayt (EPI) entend qu’on parle des coûts pour la crèche. Mais contre vents et marées, l’échevine et lui se sont battus pour une crèche de 18 places. Depuis plusieurs années, une nouvelle réforme était signa- lée. Et cette réforme, Ittre en aura profité. La transformation de la MCAE en crèche per- mettra sept places en plus, soit un total de 25 enfants pris en charge en plus en quelques années. Pour les parents, c’est ça qui est important. Vote : Oui (12 – EPI, MR et Pacte) – Absten- tion (4 – I.C.) 4. BUDGET 2020 DE LA RÉGIE FONCIÈRE Pascal Henry (MR) annonce que les reve- nus de location sont en hausse. La Régie a entamé une meilleure gestion des bâti- ments mis à disposition pour le CPAS et la commune. Les choses se mettent en place. C’est la dernière année du remboursement à la commune de l’avance de trésorerie. La Régie met tout en œuvre pour maintenir la qualité des habitations. Le budget présente 131 425,60 EUR de re- cettes ordinaires, dont 90 000 EUR de tréso- rerie, et 26 269,84 EUR de dépenses ordinaires. Il n’y a pas de recettes extraordi- naires, et les dépenses extraordinaires s’élè- vent à 105 000 EUR. Le solde de la trésorerie est de 155,76 EUR, et le bénéfice de l’exer- cice est de 9 133,42 EUR. Daniel Vankerkove (I.C.) note que l’éche- vin assure que la Régie met en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la qua- lité. En début de législature, le conseiller Vankerkove avait évoqué différentes petites maisons au Centre dont l’état était inquié- tant. Est-ce que le budget extraordinaire présenté prend en considération cela ? Pas- cal Henry (MR) confirme. 30 000 EUR de petits travaux sont prévus. Il a été voir sur place à plusieurs reprises avec l’échevin des travaux. La situation est plus compliquée que prévu, mais le nécessaire va être fait afin de réparer ces maisons. C’est budgétisé. Claude Debrulle (Pacte) estime quant à lui qu’il serait bon de booster cette régie. Le PST reprend deux points en ce sens – la hausse du nombre de propriétés de la Régie Foncière et la lutte contre les loge- ments inoccupés. Il se rappelle également qu’un inventaire du patrimoine communal immobilier et financier avait été réalisé à l’époque de la création de la Régie, mais qu’il n’était peut-être pas actualisé. Il estime que c’est à prendre à bras-le-corps : quels biens ? quoi ? dans quel état ? qu’en faire ? Pascal Henry (MR) estime que cette vo- lonté d’une vraie dynamique existe bel et bien. Pour dynamiser cependant, il faut des moyens. On les acquière petit à petit. L’in- ventaire est encore utilisé, les possibilités d’achat sont explorées et les logements sont répertoriés pour pointer les inoccupés. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) rap- pelle que l’inventaire avait déjà permis à l’époque de déplacer vers la Régie tous les bâtiments qui étaient « transmissibles ». Claude Debrulle (Pacte) demande si un comité d’accompagnement ne pourrait pas aider à expertiser tout ce qui est en jachère et faire des propositions de mise en valeur. Luc Schoukens (Pacte) se souvient d’un poste qui était à l’étude pour réaménager la zone du camping. Qu’en est-il ? Un quartier exemplaire d’habitat léger et durable avait été en réflexion. Pascal Henry (MR) explique qu’il y a toujours un projet à l’étude, mais peut-être pas pour la même utilisation, mais une utilisation aussi inté- ressante. Il ne peut pas en dire plus parce que ça nécessite une transformation du plan de sec- teur. Avancer sans savoir si cette transformation est possible ne sert à rien. Luc Schoukens (Pacte) avoue rester sur sa faim avec cette ré- ponse. Il ne se dit pas rassuré. Ferdinand Jolly (I.C.) avoue que son groupe est déçu par le peu de dynamisme. Il qualifie le budget d’incolore et insipide. La régie a été créée pour améliorer le patri- moine de la commune. Elle avait été créée par Axel François lorsqu’il était bourgmestre pour investir dans la commune, être acteur sur son marché. Pour le camping, des contacts avaient été pris lors de la législa- ture précédente. Ce terrain dort alors que la demande de logement est importante. Le conseiller estime qu’il y a des possibilités de développement, et rien n’apparaît dans le budget. Il trouve cela consternant. Chris- tian Fayt (EPI) estime que le conseiller a la mémoire un peu courte. Il devrait savoir que tous les projets étaient bloqués à la Ré- gion en attente de la mise en place du CoDT pour transformer une zone loisirs en zone habitable. Le principal maintenant est de changer l’affectation du terrain. C’est un problème important sur lequel la Régie tra- vaille. Pascal Henry (MR) n’est pas d’accord avec le conseiller Jolly. Tout d’abord, les per- sonnes qui travaillent à la Régie le font bien, elles veillent au patrimoine communal et recherchent comment diminuer les dé- penses. 50 000 EUR ont été inscrits au bud- get pour pouvoir saisir une opportunité, si elle se présente. Si un investissement im- portant se présente demain, la régie n’étant pas autonome, cela sera répercuté sur le budget communal. Enfin, concernant le lo- gement public, d’autres acteurs sont pré- sents et efficaces : le Roman Païs, la Régie Provinciale, etc. Ils sont sollicités et une col- laboration existe pour répondre au mieux aux demandes importantes de logements publics. Daniel Vankerkove (I.C.) entend qu’il y a une proposition de transformation du plan de secteur. C’est une information impor- tante, et il faut tenir les gens au courant. Pascal Henry (MR) déclare que le projet nécessite cette transformation. Ça ne sert à rien tant que le terrain n’est pas réaffecté. Le projet sera présenté au Conseil en temps voulu. Vote : Oui (9 - EPI et MR) – Abstention (7 – Pacte et I.C.) Daniel Vankerkove (I.C.) motive son abs- tention en expliquant qu’il n’y a pratique-

4. Soirée hommage à Lemy, chanteur de Motorhead, musique, vidéo, le mo­ ment de lui rendre hommage en toute simplicité autour d’un verre. Entrées : Entrée gratuite (pas de concert) Une exposition constituée d’ex- périences scientifiques mettant en lumière des phénomènes éton- nants qui caractérisent notre monde à l’échelle microscopique. Les expériences sont authen- tiques, fonctionnent et sont com- mentées par des physiciens qui savent se mettre au niveau tant des enfants que du public adulte. Elles montreront ce qu’est une onde et ce qui la différencie d’une partic- ule. En parallèle de l’exposition, une projection du film « Kwantumrevo- lutie » sur la crise qui a mené à l’émergence de la Physique Quan- tique, suivie d’un débat avec Henri Eisendrath (professeur émérite VUB) et Jean Wallenborn (pro- fesseur émérite ULB). Egalement au programme, une con- férence du professeur et commenta- teur scientifique Pasquale Nardone sur la Physique Quantique et ses ap- plications actuelles et futures. Lieu : Salle Planchette (Ittre) Exposition (entrée au chapeau) : les mercredis de 13h à 16h et les samedis et dimanches de 9h à 12h et de 13h à 16h. Renseignements : Centre Culturel d’Ittre 067 64 73 23 www.ittreculture.be info@ittreculture.be 4 Petit Tram 488 janvier 2020 ITTRE CULTURES Du vendredi 10 janvier au samedi 18 janvier Centre Culturel d’Ittre ­ Salle Planchette Remue-méninges à Ittre Samedi 11 janvier à 20h30 Zik Zak Lemmorial night Mercredi 15 janvier de 16h à 23h Café Truc à Haut­Ittre (ASBL Soie­Là) Nubo : contre la dominance des GAFAM à 20h Les géants du web se présentent comme des incontournables. Leur dominance et leur utilisation de nos données privés posent question. Amnesty International pointe d'ailleurs le modèle économique de Google et Facebook comme "une menace pour les droits humains". Face à cette mainmise, Nubo se présente comme une alternative. Ils viendront présenter leur projet d'une coopérative fournissant des services en ligne respectueux de la vie privée. Plus d’informations sur la page Facebook Café Truc Ittre Boissons et petite restauration fa­ miliale disponibles au bar Tuur Florizoone nous présente son groupe "Tricycle" qui fête cette année ses 20 ans d'existence. Cet anniver­ saire marque aussi la sortie d'un nou­ veau CD "Zoom". Tuur repousse les frontières du jazz, de la musique de film, de la world music et du classique. Tuur Florizoone : accordéon, compo­ sitions / Philippe Laloy : saxes & flûtes / Vincent Noiret : contrebasse Entrées : prix : 15€ / 12€ (étudi­ ants/préventes par virement : infos sur le site asbl.heptone@gmail.com) Leur musique touche directement au cœur grâce à la complicité des deux musiciens mais aussi grâce au swing et au "groove" qui émane de chacun des morceaux. Leur musique ne peut que toucher un large public, ouvert au jazz, à la chanson, au folk, au blues, à la pop ou tout simplement à la bonne musique. Entrées : 15€ / 12€ (étudiants / préventes par virement : infos sur le site asbl.heptone@gmail.com) Dimanche 12 janvier à 17h Heptone Fabien Degryse & Joël Rabesolo (Jazz tour Lundis d'Hortense) Vendredi 17 janvier à 21h L’Etable d’Hôtes Pol Y Crom (Concert) Pol Prignot , Vincent Noiret & Thierry Crommen Entrées : 12€ Table d'hôtes avancée à 19h Réservations Repas & Spectacle : 067 78 06 70 Samedi 18 janvier à 20h30 Zik Zak La jungle + Elefant (Rock) La Jungle est souvent définie comme un duo math­rock, ses deux noisers préfèrent parler de techno à guitare déflagrante, à batterie frénétique et à Casio pour gamin, sauvage et effronté­ ment dansante. Welcome in the... trance Entrées : Préventes : 16€ Sur place : 19€ Vendredi 24 janvier à 20h30 Zik Zak Ten Years After (US) Le set complet de woodstock 69 – repris par Hundred Seventy Split avec à son bord le fondateur Leo Lyons et Joe Gooch également membre de TYA. Entrées : Prévente : 20€ Sur place : 23€ Quartet explosif et incisif, à la croisée des chemins qui sentent le boogie poisseux, le roots­blues boueux et le rock’n’roll surf sulfureux. Eloi Baudi­ mont , quant à lui, mène de sa baguette magique la fanfare dé­ tournée, vers de multiples univers musicaux depuis 2009. Entrées : Prévente : 13.25€ Sur place : 15€ Samedi 25 janvier à 20h30 Zik Zak Power Shake Orkestrash Dimanche 19 janvier à 17h Heptone Tricycle (Jazz éclectique)

11. 11 Petit Tram 488 janvier 2020 Ets BONTET Philippe S.P.R.L. Châssis - Portes - Vérandas - Volets Pierre Carton 0494/52 48 28 - p.carton@bc-sprl.be Pierre Stryckman 0475/28 50 42 - p.stryckman@bc-sprl.be ELECTRICITÉ - CHAUFFAGE - SANITAIRE - RÉNOVATION - AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR & EXTÉRIEUR - PISCINES - JARDINS ESPACES VERTS - CONCEPTION RÉALISATION - ENTRETIEN P.V.C Deceuninck (possibilité bois et Alu) Electrification de volet (délais rapides) Primes à l’énergie et réduction d’impôts Rue Bruyère de Virginal, 76 1460 Ittre (Virginal) Votre artisan vous propose un large assortiment : PAINS, PETITES BOULANGERIES, VIENNOISERIES, TARTES, PÂTISSERIES, GLACES, BISCUITS SUCRÉS, ... (COCKTAILS, PAINS SURPRISE, BISCUITS SALÉS, ...) 067/64 77 35 info@labriochedor.be - www.labriochedor.be PATISSIER - BOULANGER - CHOCOLATIER - GLACIER Heures d’ouverture : du mercredi au samedi de 7h à 18h30 et dimanche de 7h à 17h Tél : 067/64 83 01 ­ Fax : 067/64 83 01 Gsm : 0475/571 399 Châssis / porte / volet  PVC /BOIS/ ALU Menuiserie Int /Ext Devis gratuit et compétitif TÉL FIXE : 067/21 59 52 GSM : 0499/61 11 28 OU 0473/86 51.93 www.pedicuremedicale­anais.be ment rien d’entamé. Il estime qu’il faudra encore attendre une année pour un vote positif. 5. ZONE DE POLICE – DOTATION COM- MUNALE 2020 Françoise Peeterbroeck (EPI) rappelle que le pourcentage proposé est de 14,90 % pour Ittre, soit 792 499,72 EUR. Les pourcen- tages des autres communes sont : Braine- le-Château – 19,09 %, Rebecq – 18,33 % et Tubize – 47,68 %. Vote : Oui (16 - Unanimité) 6. ZONE DE SECOURS – DOTATION COM- MUNALE 2020 Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que le montant proposé est de 330 428,62 EUR. Vote : Oui (16 - Unanimité) 7. OCTROI DES SUBVENTIONS COMMU- NALES – BUDGET 2020 Paul Pierson (EPI) est le nouveau Président de la Commission des Subsides. Il fait le ré- sumé des activités de l’année pour les sept membres de la commission : 5 réunions, près de 40 dossiers traités. Pour 9 associa- tions, le montant proposé par la commis- sion était de 0 EUR. Trois d’entre elles disposent d’un subside indirect. Pour les autres, elles ont soit décliné, soit n’ont pas répondu malgré les rappels. Les montants indirects seront réétudiés pour coller au mieux à la réalité et permettre une juste équité de traitement. Luc Schoukens (Pacte) se réjouit de voir que les montants indirects vont être chiffrés au mieux. Cela permettra de faire vraiment le point, parce qu’on ne sait pas toujours ce que recouvre ce montant. Jacques Wautier (EPI) explique qu’un tableau a été mis en place depuis cinq mois pour recenser les heures des ouvriers communaux, les kilo- mètres faits, l’utilisation des véhicules, etc. Tout y est repris. C’est un travail important parce qu’il doit être fait à chaque festivité/activité/événement, mais cela per- mettra d’y voir plus clair. Claude Debrulle (Pacte) félicite le Prési- dent pour ce rapport, mais il regrette qu’il n’ait pas été mis sur IMIO. Paul Pierson (EPI) peut le remettre à la Directrice Générale pour que ce soit fait. Vote : Oui (16 - Unanimité) 8. OCTROI DES SUBVENTIONS COMMU- NALES SUPÉRIEURES À 2500 EUR – BUD- GET 2020 Centre Culturel d’Ittre : Direct : 45 135 EUR / Indirect : 91 999,30 EUR. Luc Schoukens (Pacte) note que l’indirect baisse fort. D’après ses informations, il faut tenir un équilibre entre la commune et la Fédération Wallonie Bruxelles, au-dessus de 100 000 EUR. N’est-ce pas un souci ? Paul Pierson (EPI) déclare que la commission est tributaire des informations transmises. Hélène de Schoutheete (I.C.) explique qu’il y avait eu une négociation à l’époque. Une partie des activités, comme le Cinéma en Plein Air, font l’objet d’un subside com- plémentaire afin de maintenir l’équilibre. La Palette dy Ry Ternel : Direct : 3 000 EUR / Indirect : 0 EUR. L’ASF de Virginal : Direct : 1 500 EUR / Indi- rect : 4 641,88 EUR. Le Lynx Hockey Club : 10 500 EUR / Indirect : 200 EUR. Concernant les clubs sportifs, Hélène de Schoutheete (I.C.) se demande si le sub- side lié au prix vers la RCA n’est pas à pren- dre en compte comme un avantage indirect. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) explique que le droit d’accès est ins- crit dans le budget pour compenser l’accès des écoles. Ce n’est pas vraiment un sub- side. Elle vérifiera toutefois. L’Art qui Show : Direct : 750 EUR Indirect : 16 202,50 EUR. Luc Schoukens (Pacte) note que l’indirect est important. Christian Fayt (EPI) estime que c’est une question qui devait être posée à la commission. Cela prend en compte des locations de salles, notamment. Paul Pierson (EPI) demandera le dé- compte. JSI : Direct : 10 432 EUR / Indirect : 6 364,60 EUR. Syndicat d’Initiative d’Ittre : Direct : 18 000 EUR / Indirect : 41 240,47 EUR. Royale Harmonie de Virginal : Direct : 11 190 EUR / Indirect : 2 558,50 EUR. Musée Marthe Donas : Direct : 8 000 EUR / Indirect : 39 430 EUR. Virginal en Fête : Direct : 1 300 EUR / Indi- rect : 3 653,88 EUR. Cercle des Gilles Virginalois : Direct : 1 000 EUR / Indirect 1 832,92 EUR. Les Ruchers Réunis : Direct : 750 EUR / In- direct : 4 189 EUR. Vote pour chacun : Oui (16 - Unanimité) 9. PRÉSENTATION DU RAPPORT DE L’EXERCICE 2019 DU C OLLÈGE AU CONSEIL SUR LA SITUATION DE L’ADMI- NISTRATION COMMUNALE ET DES AF- FAIRES DE LA COMMUNE AINSI QUE TOUS LES ÉLÉMENTS D’INFORMATION Le rapport n’est pas présenté. Pas de vote, acté. 10. BUDGET 2020 Françoise Peeterbroeck (EPI) entame en déclarant que c’est encore une année où il est difficile d’établir le budget puisqu’il existe de grosses inconnues (Plan Marshall, force motrice, etc.), des chiffres pour les- quels le montant final 2019 n’est pas encore connu. En 2018, les recettes s’élevaient à 12 910 000 EUR, en 2019, 11 016 000 EUR et 11 346 000 pour 2020. Si on compare les droits constatés de 2018 et le budget 2020, il y a 1 500 000 de recettes en moins. Néanmoins, la commune doit fonctionner et les services doivent être maintenus. Il est donc nécessaire d’avoir une gestion rigou- reuse des dépenses et des réserves. En 2019, le Collège s’était engagé à stabili- ser voire diminuer les dépenses de fonc- tionnement. Elles sont diminuées de 124 000 EUR. Il s’était engagé à maintenir le vo- lume de l’emploi, et c’est fait même s’il faut rester attentif à cela. La volonté était de sensibiliser l’ensemble des services et du personnel aux difficultés financières. Le principe de la sonnette d’alarme a été mis en place, quand un poste du budget est uti- lisé à 70 %. Cela permet de ne pas utiliser tout le budget si ce n’est pas nécessaire. Il a fallu budgéter certaines fiches du PST, ce qui augmente aussi les dépenses, ordi- naires comme extraordinaires. A l’extraordinaire, les dépenses et les re- cettes sont de 1 326 305 EUR. Il y a des in- vestissements indispensables : la finalisation des projets entamés, certaines fiches du PST, des travaux de bâtiments et voiries. Le Collège continuera à avoir une réflexion globale sur les finances de la commune avant d’entamer tout nouveau dossier (in- vestissement et frais de fonctionnement) et il poursuivra sa recherche de subsides et de partenariats dès qu’ils sont possibles. L’échevine estime que ce budget est sérieux et réaliste. Il prend en compte des projets. Elle ne tient pas à parler d’austérité, mais plutôt de rigueur. En 2020, le budget prévoit donc 11 179 000 EUR en dépenses globales, donc 10 436 000 à l’exercice propre, et 11 346 000 EUR de re- cettes globales, dont 10 642 000 EUR à l’exercice propre. Cela correspond à 167 000 EUR de résultat positif, contre 267 000 en 2019. Le résultat positif à l’exercice propre est de 205 000 EUR. Le résultat de 2019 était de 96 000 EUR au budget initial. Budget ordinaire : recettes On note 42 000 EUR de recettes supplé- mentaires par rapport au budget initial de 2019, et 31 000 EUR par rapport au budget ajusté. Le budget initial de 2020 s’ouvre avec 704 000 EUR de boni présumé de l’exercice précédent. Dans les recettes, on peut citer une aug- mentation de 12 000 EUR du Fonds des Communes, une baisse de 266 000 EUR de précompte immobilier, une hausse de 204 000 EUR de l’IPP, une hausse de 50 000 EUR de la force motrice, une baisse de 16 000 EUR de la compensation du Plan Marshall, une baisse de 11 000 EUR de l’enlèvement des déchets, une hausse de 47 000 EUR pour les véhicules (une année sur deux) et une hausse de 55 000 EUR pour les points APE. Budget ordinaire : dépenses Les dépenses à l’exercice propre baissent de 58 000 EUR par rapport au budget initial 2019. Notons la baisse de 38 000 EUR pour les frais de personnel, de 124 000 EUR pour les frais de fonctionnement, de 22 000 EUR pour la distribution sacs poubelles, de 42 000 EUR pour le subside lié au prix à la RCA. En hausse, citons 20 000 EUR pour la cotisa- tion de responsabilisation, 16 000 EUR pour la Zone de Police et 17 000 EUR pour la Zone de Secours, 25 000 EUR pour le CPAS et 15 000 EUR pour l’engagement d’un DPO. 300 000 EUR vont dans les provisions et 657 000 EUR sont prélevés vers l’extraordinaire. Budget extraordinaire : recettes Dans les recettes extraordinaires, on note le prélèvement depuis l’ordinaire (657 000 EUR), mais aussi 225 000 EUR de subsides européen pour la ZIT de Gaesbecq, 73 000 EUR pour un emprunt préfinancé par ORES, 78 000 EUR de subsides SPW et 284 000 EUR de subsides divers de la Province. Budget extraordinaire : dépenses Citons 87 000 EUR d’honoraires d’architecte pour le centre administratif, 73 000 EUR de frais informatiques, 73 000 EUR pour l’éclai- rage public, 595 000 EUR pour la ZIT Gaes- becq, 100 000 EUR pour le four à pain de Virginal, 62 000 EUR d’annuités d’égouttage et 52 000 EUR de réfection voiries, 75 000 EUR d’achat de matériel, de véhicules et de mobilier. Réserves et provisions Nous disposons d’une réserve à l’ordinaire de 1 616 000 EUR, en vue du lissage IPP (300 000 EUR) et du solde du contentieux NLMK (1 316 000 EUR). A l’extraordinaire, la réserve s’élève à 1 110 000 EUR. 273 000 EUR ont été mis en provi- sion pour le solde du PIC et 835 000 EUR pour la TVA de la RCA à récupérer. Enfin, la provision NLMK s’élève à 500 000 EUR. Questions globales Pascale Carton (I.C.) apprécie les deux priorités relevées : le maintien des services à la population et le maintien de l’emploi. Tout le monde est pour, évidemment. Ce- pendant, on évite de parler du prix à payer pour cela, à savoir la hausse du pourcen- tage communal dans l’IPP. De plus, la conseillère note les mentions nombreuses du PST, sans hiérarchisation toutefois. Mais le PCDR est peu ou pas mentionné pour ce

16. 16 Petit Tram 488 janvier 2020 Restaurant Traiteur «Les Béliers» 99 rue de Namur – 1400 Nivelles Tél.067/21.92.05 – 21.43.58. / Fax 067/21.46.73 www.lesbeliers.be / e­mail : infos@lesbeliers.be Ouvert : mercredi midi, jeudi midi, vendredi midi et soir, samedi soir et dimanche midi (sauf banquets et jours fériés).  vos placards et dressings,  vos meubles de salle de bains,  vos portes et escaliers,  votre cuisine,  l'aménagement de votre magasin. Amaury JOACHIM 0475/30 76 69 woodcreation@woodcreation.be - www.woodcreation.be 17, rue des Primevères 1460 Ittre 0475/30 76 69 woodcreation@woodcreation.be ­ www.woodcreation.be 17, rue des Primevères 1460 Ittre AMAURY JOACHIM WoodCréation vous propose la réalisation sur mesure de : NATHALIE DUVEILLEZ - DOULA ● Accompagnements autour de la naissance dans le respect et la bienveillance de tous ● Massages bien-être dédiés à la femme et à l’enfant R u e d u C r o i s e a u 4 5 - 1 4 6 0 I t t r e 0 4 7 7 / 6 5 7 4 1 0 n a t h a l i e . d u v e i l l e z @ p r o w e b o x . c o m w w w . n a t h a l i e d u v e i l l e z . b e POSSIBILITÉ DE CHÈQUES - CADEAUX Menu Spécial du Mois Menu servi jusqu’au 2 février 2020 Menu Complet (1 entrée) à 49,00€ ou Menu Complet (2 entrées) à 63,00€ ou plats individuels Vins Maison Ou Eaux offerts pendant le repas : ou 50 % sur la carte des vins si toute la table prend le menu L’apéro au Choix La Flûte de Champagne (suppl. 3.50 €) et sa Mise en Bouche Ou Le Sky Spritz et sa Mise en Bouche Ou Téquila Sunrise (Téquila, Oranges, Grenadine) et sa Mise en Bouche **************** La Cassolee de Scampis à la Leffe et Chicons Ou Les Champignons Blonds Farcis aux Pets Gris et Beurre à L’ail Ou Les 6 Huîtres Creuses n° 3 Ou Le Saumon en Trois Façons : Fumé, Terrine et Belle­Vue Ou La Terrine de Foie Gras aux Fruits secs et sa Pete Brioche **************** Joues de Veau Confites au Cidre et au Miel – Tagliatelles Ou Le Pavé de Bœuf , Sauce Voronoff – Pommes Frites Ou Côte de Porc Ibérico, Choucroute, Sauce Vin Blanc – Pommes Natures Ou Râble de Lapin en Cuisson Lente aux Caroes et aux Lenlles Ou Filet de St Pierre et Cannellonis aux Légumes, Crème de Champignons **************** L'assorment de Fromages Ou Le Digesf au Choix Ou Le Soufflé Glacé à l’Amareo Ou Le Gâteau Foret Noire Ou Le Duo de Mousse au Chocolat et Advocaat **************** Le Café ou Thé **************** L’Etable d’Hôtes Ferme de Samme S ALLE DE FÊTES ET DE BANQUETS O RGANISATION D ’ ÉVÉNEMENTS TABLES D’HÔTES TOUS LES VENDREDIS DÈS 19H30 rue de Tubize 4B - 1460 VIRGINAL 067/78 06 70 - 0497/415 421 - 0494/652 753 letabledhotes@letablehotes.be - www.letabledhotes.be C UISINE AUX LÉGUMES BIO Restaurant Le Relais du Marquis Restaurant ouvert tous les jours sauf le dimanche soir & jours fériés Rue de la Planchette 18 à 1460 Ittre Tél. : 067/64 71 71 - Fax : 067/64 81 60 information@relaisdumarquis.be - www.relaisdumarquis.be PLAT DU JOUR 10,50€  LUNCH 2 SERVICES À 15,50€ CARTE, MENU 3 SERVICES AU CHOIX À 35€ MENU OFFERT POUR VOTRE ANNIVERSAIRE MIN 4 CTS Hotel ­ Séminaires ­ banquets ­ piscine ­ Terrasse

8. Jusqu’au Dimanche 19 Janvier 2020 Les samedis et dimanches de 13h à 17h CÉCILE MIGUEL, UNE VIE OU- BLIÉE (EXPOSITION) Espace Bauthier Org: Musée Marthe Donas Infos : 0471/21.63.88 info@museemarthedonas.be www.museemarthedonas.be Vendredi 17 Janvier 2020 - 21:00 POL Y CROM (CONCERT) L'Etable d'Hôtes Org: L'Etable d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be Samedi 18 Janvier 2020 - 20:30 LA JUNGLE + ELEFANT (ROCK) Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be www.zik-zak.be Dimanche 19 Janvier 2020 - 17:00 TRICYCLE (JAZZ ÉLECTRIQUE) Heptone Org: Heptone Infos : 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Vendredi 24 Janvier 2020 - 20:30 TEN YEARS AFTER (US) Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : - 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be www.zik-zak.be Samedi 25 Janvier 2020 - 20:30 POWER SHAKE ORKESTRASH Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : - 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be www.zik-zak.be Dimanche 26 janvier 2020 – 10:00 RAMASSAGE DE DÉCHETS « MON QUARTIER, C’EST DANS LA POCHE » Huleu Org : API3 Infos : mariewiewauters@hot- mail.com Facebook : Les ambassadeurs de propreté i3 Dimanche 26 Janvier 2020 - 15:00 CONCERT DE NOUVEL AN Palais de Plume Org: Syndicat d'initiative d'Ittre Infos : 067/64.87.24 ou 0499/10.91.16 siti.ittre@skynet.be Lundi 27 janvier 2020 – 14:30 CONFÉRENCE : MIEUX COM- PRENDRE LE CANCER DU SEIN Waux-Hall (Nivelles) Org : AIDA Infos : 0476/29.00.17 Dimanche 26 Janvier 2020 - 17:00 TIM FINOULST TRIO (JAZZ) Heptone Org: Heptone Infos : - 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Mardi 28 Janvier 2020 - 20:00 CINÉ SOUPE : GRÂCE À DIEU Théâtre de la Valette Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be www.ittreculture.be Samedi 01 Février 2020 - 18:00 SOUPER « BRUYÈRE EN FÊTE » Salle polyvalente de Virginal Org: Bruyère en fête Infos : André Bonfond 0496/94.89.80 labruyereenfete@gmail.com Samedi 01 Février 2020 - 20:30 ELIOTT KNUETS & JONATHAN COLLIN QUARTET + ADINDA HERTMANS (JAZZ) Heptone Org: Heptone Infos : 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Dimanche 02 Février 2020 - 14:00 APRÈS-MIDI JEUX DE SOCIÉTÉ Salle polyvalente de Virginal Org: Association des parents de l'école communale de Virginal Dimanche 02 Février 2020 - 17:00 WALT WEISKOPF EUROPRAN QUARTET (JAZZ INTERNATIO- NAL) Heptone Org: Heptone Infos : 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Du Vendredi 07 Février 2020 au Dimanche 08 Mars 2020 - 18:00 GEORGES LEMAITRE, LE MAI- TRE DU BIG BANG (EXPOSI- TION) Vernissage sous les étoiles et ob- servation des étoiles : vendredi 7 février à partir de 18h Ouvert les samedis et dimanches de 13h à 17h Espace Bauthier Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be www.ittreculture.be Samedi 08 février 2020 – 08:30 NOUVELLE EXCURSION : LE CA- TEAU ET BOHAIN-EN-VERMAN- DOIS Org : Musée Marthe Donas Infos : 0476/43 78 19 (Marcel Da- loze) — 0471/21 63 88 (Musée) Mardi 11 février 2020 – 19:30 CONFÉRENCE : LE CYBER HAR- CÈLEMENT Centre culturel de Tubize Org : Centre de Planning Familial Pluraliste - Tubize ASBL Infos : 02 355 69 45 8 Petit Tram 488 janvier 2020 C alendrier En Tanzanie, Iles de Paix a lancé un vaste programme d'accès à l'eau L'année passée, nos 2 villages ont soutenu dans le village de Gelai Lumbwa, un projet de captation d'une source d'eau dans la "mon- tagne" et son acheminement dans la vallée. Les travaux avec les villa- geois massaïs se sont bien déroulé set ont permis de construire: • Système de captation de la source et 1er réservoir • Réservoir intermédiaire de 75 m3 • Réseau de canalisation de 4,3 km • Un abreuvoir pour le bétail • 2 points d'eau à usage domes- tique La poursuite de ce programme est compromise suite à la suppression du "Fond Belge pour la Sécurité Ali- mentaire" (FBSA) qui cofinançait le projet à hauteur de 85% du budget pour autant qu’Iles de Paix appor- tait les 15% restants. Ceux-ci ont été apportés en 2019 par Ittre et Braine-le-Château. Les constructions ont été menées à bien, mais Iles de Paix est persuadé qu’il est nécessaire de consolider les résultats obtenus afin qu’ils de- viennent durables et a décidé de fi- nancer sur fonds propres une phase de consolidation du pro- gramme pour une période de 2 ans. POUR 2020 : CONSOLIDATION DU PROJET Dans le district de Longido, Iles de Paix propose à Ittre et Braine-le- Château: 1. Renforcement des compé- tences des groupes d'usagers massaï qui gèrent le système d'accès à l'eau • Evaluation des problèmes et be- soins • Formation et suivi • Amélioration des systèmes de re- devances • Formation de techniciens locaux 2. Installation de filtres épurateurs simples dans 5 écoles et 5 centres de santé. Dans beaucoup d'endroits, les élèves des écoles et les patients des centres de santé puisent l’eau aux abords de la source ou dans la rivière, or celle- ci est loin d'être potable. Ces épurateurs particulièrement simples, économiques et de main- tenance facile ont été mis au point par le Dr Askwar Hilonga, ingénieur chimiste tanzanien. Ce chercheur a remporté en 2015 le "Prix de l’innovation Africaine" décerné par l’Académie royale bri- tannique de l’ingénierie, pour le développement d'un système de filtration d'eau intégrant des nano- particules. L’appareil est capable de purifier l’eau de toutes ses substances toxiques, qu’elles soient d’origines chimiques ou bactériennes. Le Nanofilter est un filtre à eau à base de sable qui utilise la nano- technologie pour nettoyer l’eau contaminée. L'eau passe d'abord dans un filtre à sable lent et ensuite dans une com- binaison de nanomatériaux à base de silicate de sodium et d'argent afin d'éliminer les métaux lourds toxiques ou d'autres contaminants. Objectif 2020 de la campagne IDP (à Ittre et Braine-le-Château) et de la Commission Tiers-Monde de Braine-le-Château : consolida- tion du projet d'accès à l'eau des massaïs dans le district de Lon- gido (Tanzanie) Nous pouvons les aider en versant sur le compte Iles de Paix 000- 0000049-49 avec la mention "Dons Ittre/Braine-le-Château" (Une attes- tation fiscale sera envoyée pour tout don atteignant 40 Euros) ou en consacrant bénévolement 1 ou 2 h à la vente de modules. D. Dallemagne, Y. Deblander, J. de Bueger, R. Meert, R. Mior, P. Perniaux, X. Petre Tel: 02/366.07.24 S olidarité Projet Iles de Paix 2020 soutenu par les communes d’Ire et de Braine­le­Château JANVIER : Le CcR vous dévoile sa saison 2020 17/01/2020 19:30 (la cérémonie sera suivie d'un cocktail dinatoire) Lieu : Salle communale de Que- nast, Rebecq Rocketman 17/01/2020 20:00 - cinéma Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase Jean Vanloo king of clubs et soi- rée dj 70's 80's avec Olivier Maghe 18/01/2020 20:00 - cinéma Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase Pavarotti 19/01/2020 15:00 – cinéma Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase "Le chant du maïs", création Scène sur Senne 24, 25 et 26/01/2020 20:00 - musique Lieu : Salle communale de Quenast, Rebecq Patrick Weber rentre dans l’his- toire 24/01/2020 20:00 - spectacles Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase Ciné Soupe Ameise (Fourmi) - Drôle de poisson - La Boîte - Kuap - L’Indésirable Mlle Pamela 26/01/2020 10:00 - cinéma Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase Exploration du Monde - Corse, Grandeur nature 27/01/2020 20:00 film documentaire Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase FÉVRIER : Hors normes 05/02/2020 19:30 - cinéma Lieu : Centre culturel de Tubize, Théâtre du Gymnase COORDONNÉES : Centre Culturel de Tubize : http://www.tubize-culture.be Centre culturel de Rebecq : www.rebecqculture.be Association Braine Culture (Braine le Château): www.association-braine- culture.be Calendrier régional

5. 5 Petit Tram 488 janvier 2020 ✬ CENTRE CULTUREL D’ITTRE (COORDINATION) 36, RUE DE LA MONTAGNE 1460 Ittre 067/64 73 23 info@ittreculture.be www.ittreculture.be ✬ CAFÉ TRUC Haut-Ittre, Ittre, Virginal 0477/066 997 cafetruc.ittre@gmail.com FB : cafetrucittre ✬ CHAPELLE DE VERRE 100, rue A Brancart 1460 Fauquez 067/64 88 93 info@chapelledeverre.be www.chapelledeverre.be ✬ HEPTONE 7, rue Haute 1460 Ittre 0488/476 905 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com ✬ L’ETABLE D’HÔTES 4B, rue de Tubize 1460 Virginal 067/78 06 70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be ✬ MAISON DU CONTE Grand Place 1 1370 Jodoigne 010/81 41 47 reservations@conteetlitterature.be www.conteetlitterautre.be ✬ MUSÉE MARTHE DONAS 36, rue de la Montagne 1460 Ittre 0471/216 388 info@museemarthedonas.be www.museemarthedonas.be ✬ MUSIQUE CLASS’ITTRE Carine de Lichtervelde 0475/448 190 carinedelichtervelde@gmail.com FB : musique class’Ittre www:musiqueclassittre.be ✬ THÉÂTRE DE LA VALETTE 13, rue Basse 1460 Ittre 067/64 81 11 info@theatredelavalette.be www.lavalette.be ✬ ZIK ZAK 28, rue de Tubize 1460 Ittre 0476/530 056 annick@zik-zak.be www.zik-zak.be Le Syndicat d’Initiative, le Centre cul­ turel et l’Administration communale d’Ittre ont le plaisir de vous inviter au concert de Nouvel An. Au programme : En première partie, l'Harmonie Royale de Floreffe. En seconde partie, la Royale Har­ monie Communale de Virginal. Entrées : 5€ Réservations possibles via le Syndicat d’Initiative 067/64 87 74 ­ 0499/10 91 16 siti.ittre@skynet.be Dimanche 26 janvier à 15h Syndicat d’Initiative et du tourisme d’Ittre Palais de Plume Concert de Nouvel An Dimanche 26 janvier à 17h Heptone Tim Finoulst trio (Jazz) Le premier album du trio "Narrative" avait déjà reçu 5 étoiles dans le mag­ azine Jazzmozaïek. Leur deuxième disque "Tender Machine" vient de sortir avec notamment Bert Joris comme invité! Tim Finoulst : guitare, compositions Martijn Vanbuel : contrebasse / Daniel Jonkers : batterie Entrées : 15€ / 12€ (étudiants/préventes par virement : infos sur le site asbl.heptone@gmail.com) Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, égale­ ment victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne lais­ seront personne indemne. Drame de François Ozon (France) 137 min ­ VOF Entrées : 5€ Pour les moins de 25 ans et les plus de 65 ans : 3 € ­ Article 27 : 1,25€ Soupe : 5€ (sur réservation, servie à partir de 19h) Infos et réservations : Centre Culturel d'Ittre 067/64.73.23 ou info@ittreculture.be Mardi 28 janvier à 20h Centre Culturel d’Ittre ­ Théâtre de la Valette Ciné Soupe : Grâce à Dieu Le Musée Marthe Donas organise une excursion dans le Nord de la France : Le Cateau et Bohain-en- Vermandois. Au programme : Devenir Matisse « ... ce que les maîtres ont de meilleur...1890- 1911 » (Musée Matisse, Le Cateau) On pensait tout connaître de l’œuvre de Matisse. Cette exposition, recon- nue d’intérêt national par le ministère de la Culture, nous révèle les 20 pre- mières années de la carrière du pein- tre : ses œuvres de jeunesse, thème jamais exploité auparavant (10 ta- bleaux jamais montrés au public), sa formation académique et ses années d’enseignement à l’Académie pari- sienne. La présentation suit deux grands axes : Matisse élève et Matisse professeur. On découvre ainsi plus de 250 pièces du maître et 50 d’artistes qui l’ont inspiré (Barye, Camoin, Cé- zanne, Corot, Cross, De Heem, Dela- croix, de La Tour, Gauguin, Goya, Manguin, Marquet, Moreau, Picasso, Rembrandt, Rodin). L’exposition fait ainsi progresser la connaissance sur l’artiste en nous in- vitant à suivre la voie empruntée par Henri pour Devenir Matisse. Les col- lections du musée nous permettront de suivre l’évolution de Matisse après 1911 : de la simplification au décoratif, papiers découpés, sculptures, dessins, chapelle de Vence. Les autres sec- tions, consacrées à M. Herbin (abs- traction géométrique) et Tériade (éditeur d’art), abritent d’authen- tiques chefs-d’œuvre Déjeuner à la Brasserie de l’Abbaye Entrée, plat, dessert, une boisson al- coolisée, eau, café. Le repas permet- tra aux participants de passer un moment en toute convivialité. La maison familiale d’Henri Ma- tisse (Bohain-en-Vermandois) La maison de la famille du maître nous offre une plongée dans une petite ville de province en pleine mutation : l’industrie textile est en plein essor. Les tissus constitueront plus tard une source d’inspiration importante pour sa peinture. Ma- tisse y arrive une semaine après sa naissance et y restera jusqu’à ses 20 ans, quand il part étudier les Beaux- Arts à Paris. À l’occasion des 150 ans de la nais- sance du peintre, la maison accueille l’exposition Bohain et Matisse : une immersion dans le passé, de 1870 à 1903, pour découvrir les métiers an- ciens, les industries florissantes, la mode et enfin la vie quotidienne de la cité. L’arrière-petite-fille du peintre, Sophie Matisse, y présente une série de dessins sur le thème de l’oi seau, qui a également inspiré son aïeul. Conditions : Départ : 8h30 précises (parking Car- Pool, rond-point d’Haut-Ittre, à l’ex- trémité du R0) Retour : vers 19h30 Prix : 80 € (Pour les Amis du musée en ordre de cotisation 2019 : 72 €) déjeuner inclus. Ce montant comprend le déplace- ment en autocar, le pourboire du chauffeur, l'assurance, les entrées et les visites guidées, le déjeuner. La somme est à verser avant le 20/01/2020 par virement sur le compte du musée avec la men- tion « 08/02 + Nom et Prénom ». Les réservations seront attribuées selon l'ordre des paiements effec- tués. Au-delà du 20 janvier, au- cune annulation n’entraînera un remboursement. Sauf indication contraire de notre part, votre inscription est enregis- trée dès que le bulletin d’inscription (à nous demander de vous l’en- voyer) nous parvient, pour autant que le paiement soit effectué (nous n'envoyons pas de confirmation). Renseignements : 0476/43 78 19 (Marcel Daloze) 0471/21 63 88 (Musée) Musée Marthe Donas Rue de la Montagne, 36 1460 Ittre info@museemarthedonas.be Nouvelle excursion du Musée Marthe Donas Masse, naissance d’un génie Le samedi 8 février 2020 Premièrement, elle programme des spectacles autours des arts du ré- cits aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Ces spectacles peuvent être donnés par les deux animatrices de l’ASBL mais il s’agit souvent d’artistes professionnels programmés pour l’occasion comme cela a été le cas en novem- bre dernier à Ittre (15 novembre 2019 à L’Etable d’hôtes). Deuxièmement, la Maison du Conte propose des ateliers/forma- tions à destination des écoles mais aussi d’autres types d’ASBL comme le Fournil à Waterloo, des forma- tions aux particuliers voulant se perfectionner dans la lecture d’his- toire, ... La Maison du Conte & de la Littéra- ture travaille sur l’ensemble du Bra- bant wallon mais garde un lien fort avec Ittre ou une antenne physique a longtemps été présente. Plus d’informations et tous nos événements sont sur notre site internet : http://conteetlitterature.be Souvent présent sur la commune, mais qu’est­ce donc que la Maison du Conte & de la Liérature ? La Maison du Conte & de la Littérature en Brabant wallon est une ASBL qui comporte deux volets dans son action. La langue de chez nous 1. Marcher à pas de LOUP. Marcher doucement, pour ne pas faire de bruit (comme le loup qui va surprendre sa proie) 2. Le LOUP retourne toujours au bois. On retourne toujours à ses premières amours. 3. Quand on parle du LOUP, on voit sa queue. Survient, inopinément, une personne dont on parle, ou dont on vient de parler à un tiers. 4. Tenir le LOUP par les oreilles. Se trouver dans une position dangereuse dont ne sait pas comment en sortir. Arthur Deghorain

13. 13 Petit Tram 488 janvier 2020 NOUVEAU JOURNEES SPECIALES D’INFORMATION SUR LES NOUVEAUX APPAREILS AUDITIFS Test auditif gratuit NOUVEAU A BRAINE-LE- CHÂTEAU Vous entendez mal ? Centre auditif AUDIO-MEDICA INTERNATIONAL DE Braine-le-Château Av. de Tubize 109 à Braine-le-château - 02/366 03 13 ● Toutes les grandes marques avec garantie ● Le plus grand choix ● Prêt à l’essai sans engagement ● Appareils pas chers et très discrets ● Tous les modèles existants ● Les nouveaux modèles à réglage automatique ● parking devant le magasin SUPER ÉQUIPE Une solution efficace, très discrète Et très peu coûteuse vous intéresse ? Une bonne audition Aux meilleurs conditions Tous les lundis de 9h à 12h Autres heures et jours sur rendez-vous Les appareils les plus petits du monde dans ou derrière l’oreille. Consultations gratuites sans engagements Tél. : 02/366 03 13 K i n é b a l n é o t h é r a p i e LES SÉANCES SE DÉROULERONT AU RELAIS DU MARQUIS RUE DE LA PLANCHETTE 18, 1460 Ire Le jeudi de 14H30 à 15H30 Infos: 0496/876322 natasha.rommes@gmail.com Réservaon obligatoire 067/64 92 02 A PARTIR DU 09 JANVIER 2020 !!! CHANGEMENT DE LIEU ET D'HORAIRE TRAITEMENT DANS L'EAU, UTILISÉ DANS DE NOMBREUSES PATHOLOGIES : • Récupérer la mobilité de son corps ou d'une arculaon après un traumasme • Retrouver sa forme tout en respectant ses limites physiques. • Aider son corps aeint de fibromyalgie • Détendre et récupérer son corps en douceur sur les conseils d'une kinésithérapeute. Autant de bonnes raisons de se mere a l'eau! Pour le conseiller, le budget manque d’am- bition et d’engagement. Ce n’est pas avec cela que le Collège sera élu « Person of the Year » par le magazine Life pour son audace en matière climatique. Il y a bien une bonne gestion et des projets, mais rien n’est fait en faveur du climat et des économies d’énergie, et cela reste la préoccupation principale du groupe Pacte. Il reconnaît que beaucoup est fait, mais cer- taines fiches sont favorisées par apport à d’autres plus essentielles pour la lutte cli- matique. Il note que la fiche centrale sur le PAEDC est vide, alors que le conseil commu- nal avait voté pour le soutenir à l’unanimité moins une voix. Le conseiller estime qu’un Green Deal doit être lancé pour la commune d’Ittre, et que cela doit être fait. Il faut interpeller et sou- mettre des projets. Le Collège déclare déjà faire beaucoup en la matière, mais beau- coup de choses sont initiées par d’autres opérateurs (ORES, InBW, etc.) C’est très bien d’en bénéficier, mais il faut aussi être proac- tif. Pacte propose donc des investissements supplémentaires. Ils demandent : - 30 000 EUR pour l’engagement d’un ges- tionnaire du PAEDC - 10 000 EUR pour la création d’un poste central « mobilité Ouest Brabant-wallon », en association avec les autres communes. - A l’extraordinaire : o 100 000 EUR pour renouveler l’isolation et les chauffages des différents bâtiments o 100 000 EUR pour l’installation de pan- neaux photovoltaïques o 200 000 EUR à investir dans une coopéra- tive impliquant la commune et les citoyens et qui gère de l’éolien VOTES : Budget ordinaire : Amendements de Luc Schoukens (Pacte) : Oui (7 – I.C. et Pacte) – Non (9 – EPI & MR) Budget : Oui (9 – EPI & MR) – Non (7 – I.C. et Pacte) Budget extraordinaire : Amendements de Luc Schoukens (Pacte) pour l’isolation et les panneaux photovol- taïques : Oui (7 – I.C. et Pacte) – Non (9 – EPI & MR) Amendement de Luc Schoukens (Pacte) pour le projet éolien : Oui (6 – I.C. et Pacte sauf Claude Debrulle) – Abstention (1 – Claude Debrulle (Pacte) – Non (9 – EPI & MR) Claude Debrulle (Pacte) motive son abs- tention en expliquant que ce n’ est pas une opposition de principe à l’éolien mais bien sur le manque de clarté quant au coût possible. Il estime qu’il faut d’abord y voir clair avant de s’engager. Dès qu’un chiffre clair sera présenté, son vote sera positif. Budget : Oui (9 – EPI & MR) – Non (7 – I.C. et Pacte) Vote sur l’ensemble : Oui (9 – EPI & MR) – Non (7 – I.C. et Pacte) 11. TR ANSFORMATION ET EXTENSION DU CENTRE ADMINISTRATIF – PROCÉ- DURE DE PASSATION – RELATION « IN HOUSE » INBW Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) ex- plique que la réglementation concernant les marchés publics a été modifiée et a exclu une série de services, dont les contrats in house. La tutelle exige toutefois que la procédure soit suivie malgré tout. Claude Debrulle (Pacte) a une question générale. 83 000 EUR sont inscrits dans le budget. Ces 20 000 EUR sont-ils supplémen- taires ? De plus, selon lui, il est nécessaire d’avoir une discussion d’ensemble sur la po- litique communale concernant les salles pu- bliques et la gestion des bureaux administratifs. Il faut réaliser un inventaire, et avoir une réflexion sur la digitalisation du travail, les open-space, le télétravail, etc. Quel est l’objectif de surface indispensable ? Si demain, l’ensemble de l’ancienne poste était aménagé, et que toutes les synergies étaient mises en place entre le CPAS et l’ad- ministration communale, ne pourrait-on pas envisager que le bâtiment du CPAS de- vienne un logement public par exemple ? Il serait bon d’avoir une réflexion sur l’ensem- ble plutôt que tranche par tranche. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) ex- plique que ce qui est important finalement, c’est l’enveloppe. Pour l’aménagement inté- rieur, l’administration pourra faire ce qu’elle souhaite et donc réfléchir à tout cela. Ici, il s’agit de la rénovation du bâtiment, des accès PMR, etc. C’est garantir la salubrité pour ensuite faire face aux nouveaux amé- nagements. Claude Debrulle (Pacte) main- tient que la réflexion serait opportune. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Com.) dit qu’elle devra être faite en son temps. Hélène de Schoutheete (I.C.) parle de somme importante qui va entraîner des frais de fonctionnement importants. Depuis un an, deux bureaux d’échevins sont vides, un bureau à l’arrière du bâtiment égale- ment. L’agrandissement, c’est une chose, mais elle estime qu’il serait bon de réfléchir à des aménagements à l’heure où la façon de travailler change (télétravail, bureaux voire ordinateurs partagés, etc.) Elle ajoute que ce projet est un peu comme le monstre du Loch Ness, qui apparaît et disparaît selon les aléas budgétaires. Or ici, il est maintenu et on a augmenté le pour- centage communal de l’IPP. Christian Fayt (EPI) propose de passer au vote. Hélène de Schoutheete (I.C.) re- grette de ne pas avoir de réponse. Chris- tian Fayt (EPI) considère que son interven- tion n’est pas dans le sujet à l’ordre du jour. Ce projet est réfléchi depuis dix ans. Il y a un blocage administratif et c’est le point pré- senté. Le rôle du Conseil n’est pas de blo- quer. Les aspects évoqués seront discutés en leur temps. Claude Debrulle (Pacte) dé- clare que l’opposition a plus d’exigences d’anticipation. Pascale Carton (I.C.) rap- pelle que la question de Claude Debrulle est sans réponse aussi. Catherine De Lon- gueville (Dir. Fin. Adm. Com.) explique que les deux montants ne sont pas dans le même budget. Les 83 000 EUR évoqués en 2020 correspondent à une estimation des honoraires de l’InBW. Ils se cumulent donc bien. Vote : Oui (9 – EPI & MR) – Abstention (3 – Pacte) – Non (4 – I.C.) Luc Schoukens (Pacte) motive son absten- tion par la dimension du projet. Il com- prend que l’on rénove mais ici, cela semble dépasser les besoins réels. 12. C ONSEIL DE PARTICIPATION DE L’ÉCOLE COMMUNALE DE VIRGINAL Arthur Deghorain, représentant EPI, est remplacé par Sophie Peeterbroeck. Vote : Oui (16 – Unanimité) 13. C ONSEIL CONSULTATIF DU BIEN- ÊTRE ANIMAL Arthur Deghorain, représentant EPI, est remplacé par Virginie Fontaine. Vote : Oui (16 – Unanimité) 14. INBW – AG DU 18 DÉCEMBRE 2019 Christian Fayt (EPI) présente l’ordre du jour. Luc Schoukens (Pacte) regrette l’attaque faite à l’encontre de son groupe politique lors de la question citoyenne au sujet de l’urgence climatique, insistant sur le fait que Ecolo Brabant wallon voulait la fermeture du deuxième four et que cela allait causer un déplacement de déchets et donc d’émis- sion de CO2. Toutefois, il rappelle qu’Ecolo soutient une diminution des déchets ména- gers, l’utilisation des poubelles à puce et l’utilisation des poubelles organiques. Tout cela amène qu’il y a moins de déchets à brûler. Il demande qu’on arrête de raconter n’importe quoi sur l’opposition d’Ecolo. Il soutient également la demande d’une dis- cussion publique sur la question. Son groupe est favorable à la biométhanisation, mais pas à un deuxième four. Christian Fayt (EPI) explique que les ter- rains à côté de l’incinérateur vont permettre de développer une politique qui va aussi aider à diminuer la production d’énergie. Mais s’il n’y a pas deux fours, l’incinérateur de Virginal ne sera plus attractif. Vote : Oui (16 – Unanimité) 15. ORES – AG DU 18 DÉCEMBRE 2019 Christian Fayt (EPI) présente l’ordre du jour. Luc Schoukens (Pacte) rappelle la sugges- tion de leur proposer d’accélérer le rempla- cement des lampes vers le LED. Seront-ils interrogés à ce sujet ? Christian Fayt (EPI) rappelle que cela dépend également de la faculté de production des lampadaires LED par rapport aux besoins, pour qu’ils soient disponibles dans les temps. La question peut-être posée. Luc Schoukens (Pacte) évoque l’urgence climatique, qui doit pous- ser à intensifier ces démarches. Vote : Oui (16 – Unanimité) 16. IGRETEC – AG DU 19 DÉCEMBRE 2019 Lindsay Gorez (MR) présente l’ordre du jour. Paul Pierson (EPI) rappelle qu’il avait été demandé aux représentants dans les diffé- rentes intercommunales de faire rapport de ce qui s’y disait. Il tient à disposition des conseillers le rapport financier et de gestion s’ils souhaitent en prendre connaissance. Vote : Oui (16 – Unanimité) 17. INFORMATIONS DU COLLÈGE Christian Fayt (EPI) annonce que les 14 taxes ont été acceptées par la tutelle. La Province du Brabant wallon a octroyé un subside de 1892 EUR pour l’accueil temps libre. Le PIC a été approuvé pour un montant total de 407 738 EUR. Le PCDN a reçu un subside de 5490 EUR. Pol Perniaux (Pacte) rappelle deux de- mandes sans réponse : un état des lieux des synergies entre les communes, ainsi qu’une réaction face aux publicités sur des façades. Christian Fayt (EPI) explique que le pro- priétaire de la maison a été contacté. Concernant les synergies entre communes, il note à nouveau la demande. 18. QUESTIONS ORALES Bâtiments inoccupés L’attention de Claude Debrulle (Pacte) a été attirée sur un immeuble inoccupé d’Haut-Ittre. Apparemment, cet immeuble est sur-occupé et les voisins sont inquiets des conditions dans lesquelles ces gens doi- vent vivre. Quelles initiatives ont été prises à ce sujet ? Christian Fayt (EPI) explique que l’ancien Collège avait déjà réagi en dressant un PV mais la Commune avait été déboutée. Da- niel Vankerkove (I.C.) suggère de refaire un PV puisqu’il semble que les conditions soient encore plus inquiétantes qu’à l’époque du premier. Pascal Henry (MR) as- sure qu’ils vont se renseigner. Suite en page 14

Vues

  • 139 Total des vues
  • 95 Vues du Site web
  • 44 Embedded Views

Actions

  • 0 Social Shares
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 2

  • 22 www.ittreculture.be
  • 21 ittreculture.be