LePetitTram_Octobre2019.pdf

83 vues
0 Aime
0 0

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Use permanent link to share in social media

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

2. 2 Petit Tram 485 octobre 2019 Une Saint Remy pour le climat On ne pouvait être plus au fait de la thématique que lors de cette édition 2019 de la Saint Remy. Grâce aux actions (informations, ateliers, confé- rences, décoration, gestes pour le climat) menés par les associations, bien sûr, mais surtout, il faut bien le dire, à cause de l’exécrable météo ! Qu’à cela ne tienne, malgré le vent et la pluie, le public était (partiellement) présent et les associations ainsi que nous, organisateurs, avons tenu bon (jusqu’à un certain point... A l’impossible, nul n’est tenu!). Un grand merci à toutes et à tous pour votre participation active. Certains ont dû annuler, modifier ou renoncer à (une partie de) leur programme suite aux conditions difficiles. Malgré tout, on retiendra les bons moments. Et il y en a eu ! Petit aperçu, ci-dessous, en images. Karim Sarton Tout est prêt pour accueillir et informer nos villageois Il n’est jamais trop tôt pour s’investir et toute aide est la bienvenue Un smoothie pour la banquise Avec la présence du robot recyclo ! Pour profiter des bons fruits, il faut pédaler sans répit ! Coloriages et grimages chez Equinoa Dominique et Anne-Marie vous accueillent chaleu- reusement au stand info du Centre culturel ! Grosse ambiance sur la piste de danse !

3. 3 Petit Tram 485 octobre 2019 Chères Ouailles, Bienvenue à Ittre pour ...me fêter, comme chaque année, bien sûr ... Mais aussi pour fêter votre dyna- misme et votre sens développé de l'association ! Merci aux courageux qui affron- tent ... le climat ! Le thème de cette année n'est pas anodin. Il ne s'agit pas d'illustrer un sujet léger, mais bien de réfléchir et de mettre en place des alterna- tives afin que soit freiné le ré- chauffement climatique ! Faites vite ! Parce que si moi, je dégouline sur mon nuage, sur Terre, des îles s'engloutissent et des forêts s'enflamment ! Faire vite ? Mais aussi comment faire ? Alors voilà ce que je vous propose : Remettons l'imagination au pou- voir ! Créons un échevinat de l'imagina- tion, un forum citoyen qui bouillonne et transmet, comme à Bologne ou à Bristol ! Et laissons venir les idées pour mettre en place cette nouvelle ré- volution digne de celle que vécurent à leurs dépens les dinosaures ! Allez, je reviens vous voir l'an pro- chain ! Au boulot ! St Remy Edito Voir en page 9 Voir en page 8 C ulture Qu’importe le climat, la charrette à pekets est là ! Pour bien démarrer, rien de tel qu’une tarte au Crastofé ! Sourires et gâteaux pour tous au stand de l’AP de l’Ecole Communale d’Ittre L’équipe de choc de l’AP de l’Ecole Communale de Virginal Les bénévoles du Retour des Palombes

19. Tous travaux de toiture et zinguerie Ossature ­ Bois ETS LAMBERT Y ET FILS SPRL Rue Basse Hollande 37 1460 Ittre Fixe : 067/64 62 28 Fixe : 067/64 66 24 Fax : 067/54 94 54 etslambertyetfils@hotmail.be DEPUIS 1932 4 ème génération Nivellement Empierrement Égouttage Station d'épuration Fondations bâtiment Transport matériaux Service containers Location Bobcat et minipelle MATÉRIAUX ET TERRASSEMENT CLAES - 067/64 80 96 - 067/64 65 22 0479/99 45 15 - VIRGINAL Tél. 067/21 22 46 ORGANISATION COMPLÈTE DE FUNÉRAILLES TOUTES RÉGIONS - SERVICE DE GARDE 24H/24 Salle de réception ­ Monuments ­ Articles funéraires ­ Grand parking ­ Déposez vos condoléances sur www.lesfunerailles.be 19 Petit Tram 485 octobre 2019 ENTRETIEN ­ RÉPARATION ­ ACHAT ­ VENTE VÉHICULES TOUTES MARQUES 067/21 92 89 Vincent Verstraeten Rue les Hauts du Ry Ternel 32 ­ 1461 HAUT­ITTRE CAR FITTING Vos Publicités Le PetitTram 067/64 73 23

6. 6 Petit Tram 485 octobre 2019 Date de parution le 18/10/2019 Mensuel du Centre de Loisirs et d’Information ­ A.S.B.L. 36, rue de la Montagne à 1460 Ittre Tél : 067/64 73 23 e­mail : info@ittreculture.be Editeur responsable : Nathalie Lourtie Bureau de dépôt : 1400 Nivelles Les articles munis du sigle CLI sont écrits par l’équipe du Centre Culturel d’Ittre Vos articles doivent être rentrés pour le 25 du mois qui précède la parution au plus tard de préférence par email (info@ittreculture.be) ou par courrier Prochaine parution : 15/11/2019 LE PETIT TRAM Mensuel édité par le Centre de Loisirs et d’Information asbl, reconnu comme Centre Culturel d’Ittre, Rue de la Montange 36 à 1460 Ittre 067/64 73 23. Distribué toutes­boîtes dans l’entité d’Ittre. Abonnement : 20 euros/an à verser au compte BE50 001 26 28 545 18. Le Petit Tram, journal communautaire veut être un journal d’expression qui donne la parole à la vie associative et à l’ensemble des habitants de l’entité d’Ittre. Les articles sont publiés gratuitement. L’équipe d’animation du C.L.I. apporte des dossiers d’informations et réalise des reportages sur des événements socio­culturels, éco­ nomiques et politiques qui ont une implication locale. C’est l’équipe d’animation aussi qui veille à respecter les règles de fonctionnement établies par l’assemblée géné­ rale du C.L.I. et à respecter l’esprit pluraliste du journal. Le Comité de relecture gère la page expression, il est composé de Marc Dubois, Nathalie Lourtie et Doris Bertau. Conseil d’Administration du Centre Culturel d’Ittre : Représentants de la Commune d’Ittre : Carine de Lichtervelde, Christian Fayt, Marc Vienne, Paul Pierson, Andréa Belsky, Marie­Amandine Della Faille, Hedwige Tavernier et Sophie Peeterbroeck Représentant de la Province : Anne­Sylvie Van Varembergh Représentants de la vie associative et les habitants de l’entité d’Ittre : Claire Lemaître, Michèle Counson, Gus Goossens, Doris Bertau, Cherif Hamdis, Marc Dubois, Sophie Peeterbroeck et Jean­Marc Ternisien, Didier Ver­ boomen, Thibault Zaleski. Ont collaboré à ce journal : Secrétariat : Dominique Ost, Marie Vanderlinden, Graphisme : Pascale Goffaux. Coordination : Olivia Kropek Rédaction : Olivia Kropek, Nathalie Lourtie, Karim Sarton. Merci à toutes les associations et personnes qui nous ont transmis leurs articles. Photos : Centre Culturel d’Ittre Impression : Rossel Printing Nivelles. Merci à notre correctrice du mois : Claire Lemaître. PETIT TRAM WWW.ITTRECULTURE.BE V ie associative Unité Pastorale: Ittre, Haut­Ittre, Fauquez et Virginal Octobre mois du Rosaire Nous voici invités en ce mois d’oc- tobre à prier Marie : à prier avec elle et à lui demander de prier pour nous ! Nous vous invitons à participer au chapelet tous les jeudis du mois d’octobre après la messe de 18h00 et à prendre un petit temps de prière dans vos familles avec Marie. Dimanche 13 octobre à 15h00 à l’église St. Rémy d’Ittre, aura lieu la célébration du Saint Rosaire, dans le cadre de l’initiative « Rosaire aux frontières » Depuis quelques an- nées, des catholiques d’Irlande, du Royaume-Uni, de Pologne et d’au- tres pays se réunissent aux fron- tières de leur pays pour prier le Rosaire. Des catholiques de Bel- gique proposent de prier le Rosaire pour la foi, la vie et la paix en divers lieux de Belgique. Cette association rejoint ainsi pas mal d’initiatives qui existent déjà dans le diocèse en plusieurs unités pastorales. Je ne peux qu’encourager tous ceux qui, dans le diocèse, prient le Rosaire pour demander la foi, la vie et la paix (Guy Harpigny, Evêque de Tournai). Recherche des musiciens et cho- ristes La Paroisse d’Ittre souhaite la for- mation d’un groupe de chorale et de musiciens, ayant comme objec- tif d’animer les messes domini- cales. Nous sommes à la recherche de musiciens (tous les instruments sont les bienvenus !!!!) et évidem- ment de choristes. Ce message est adressé aux adultes et enfants. Info contact : Mme Fanny BLAIS, fa- phil8@gmail.com, 0471/ 39.89.80. Message du mois : l’altruisme, un choix cornélien ou une évi- dence ? L’altruisme a toujours fait partie de la religion chrétienne car tout geste altruiste est un geste d’amour. Faire un geste altruiste est de prime abord difficile à caser dans notre vie de tous les jours. On a déjà assez à gérer, penser et organiser pour nous-même. Pour- tant il suffit de le voir d’une autre façon. Cela peut se faire de manière prenante et impliquée. S’investir dans du bénévolat pour une cause qui nous touche ou dans laquelle on se sent concerné. Être dévoué à une cause. Comme cela peut se faire par un geste ponctuel. Partici- per à une collecte, aider ses voisins âgés lors de la canicule, donner un coup de main à son voisin, ... Ou un geste spontané, comme aider une maman avec sa poussette pour monter des escaliers, aider quelqu’un qui est tombé, ...En y ré- fléchissant, chacun peut trouver autour de soi comment avoir un geste gratuit et désintéressé. Attention, cela n’est pas toujours gratifiant, et encore moins facile. Mais cela peut apporter à notre âme un peu de réconfort. La Fête de la Toussaint se fêtera le vendredi 1er Novembre : 09h à Fauquez, 10H30 à Ittre et Virginal. La Commémoration de tous les fi- dèles défunts se célébrera le sa- medi 2 Novembre à 16H dans l’église de Virginal et à 18h à Ittre. Si vous souhaitez commémorer votre cher défunt, merci d’envoyer le nom de votre cher à Père Antoine (antoinebagalwa@outlook.com) et à Père Jan respectivement (pa- roisse.ittre@skynet.be). Soirée Venité Adoremus Le Festival « Venité Adoremus » a pour ambition de proposer 11 jours et 11 nuits d’adoration à tra- vers toute la Belgique. Une étape s’arrêtera à l’église St. Rémy d’Ittre le jeudi 14 novembre de 18h00 à 20h00, www.veniteadoremus.be/ L’équipe de communication de l'Unité Pastorale Sabrina et Davide Pintani fbparoisseittre@gmail.com, Facebook « Paroisse Ittre » www.unitepastoraleittre.be Ittre en transition réfléchit à une autre mobilité, la voiture électrique pourrait faire partie d’une réponse multimodale. Nous avons eu l’occasion de ren- contrer Andrew Davies, physicien, passionné de solutions alternatives. Il a étudié en profondeur la ques- tion du développement électrique, a assisté à un congrès sur le sujet. Il est prêt à venir partager son ex- périence et ses connaissances en la matière. Il habite en Suède et sur son che- min vers l’Angleterre, en voiture électrique bien entendu, il fait halte à Ittre pour une conférence le mer- credi 6 novembre à 20H. Cela se passera à l’Etable d’Hôtes à Virginal. La conférence se fera en anglais, mais Sonia assurera la traduction. Pour la bonne organisation merci de nous informer de votre venue. Privilégiez le covoiturage pour venir à notre conférence-forum ! Sonia Devos Infos : soniadevos15@gmail.com Conférence : «Toute la vérité sur la voiture électrique !» Mercredi 6 novembre 20h à L’Etable d’Hôtes, Virginal Beaucoup d’’informations circulent au sujet des bienfaits écologiques ou non de la voiture électrique, la gestion des batteries, son autono- mie, son coût,....

8. Samedi 19 octobre à 20H30 Zik Zak Hangman’s chair + My Diligence Les parisiens seront de retour avec leur univers sombre, froid, mélancolique. Entrées : 15,25€ (Préventes) ­ 19€ (Sur place) Vendredi 18 octobre à 20H30 Zik Zak Boogie Beasts Un blues/rock band à la belge Entrées : 15,25€ (Préventes) ­ 19€ (Sur place) #JeSuisHumain, c’est le travail du col­ lectif de photographes belges Huma qui s’est associé à Amnesty Interna­ tional pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les vio­ lences et les persécutions et de partir chercher protection ailleurs. Ces per­ sonnes appelées “réfugiées”, “mi­ grantes” ou “demandeuses d’asile” qui, avant d’arriver en Belgique, avaient une vie, un métier, des pas­ sions, n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une so­ ciété le plus souvent hostile à leur ac­ cueil. A travers une série de portraits qui posent un regard sur des instants de vie quotidienne de ces ‘’migrants’’ qui fuient leur pays dans l’espoir d’un avenir meilleur, le collectif Huma et Amnesty International veulent créer des ponts entre le public belge et ces hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui vivent “chez nous”. Ils cherchent à les présenter non pas comme des victimes, mais comme des acteurs de leur propre vie. A tra­ vers la force et la beauté des images capturées par la subjectivité des artistes, c’est la dimension universelle de l’Humanité qui est dépeinte et in­ terrogée. A découvrir à Ittre en toute simplicité, en toute humanité. Du 4 au 20 octobre Centre Culturel d’Ittre ­ Espace Bauthier et autres lieux #Je Suis Humain.e Exposition photo 8 Petit Tram 485 octobre 2019 ITTRE CULTURES Vendredi 18 octobre à 21H L’Étable d’Hôtes TriOrganico (Concert) L’Amérique latine recèle une culture musicale traditionnelle étonnam­ ment riche et diversifiée, née de nombreux brassages culturels : des rythmes d’Afrique, des instruments à cordes venus d’Europe ainsi que des instruments à vent ou des tech­ niques de chant issus des popula­ tions indiennes d’origine. TriOrganico, trois musiciens multi­ instrumentistes, révèle certains élé­ ments naturels ou utilitaires, parfois des plus inattendus, qui se sont transformés au travers d'histoires passionnantes en instruments de musique. Truffé de références aux rites traditionnels, le spectacle de TriOrganico nous livre des composi­ tions tantôt festives tantôt émou­ vantes qui nous invitent au voyage évoquant la variété d’un continent bigarré. Avec le soutien du Centre Culturel d'Ittre (CLI) et de la Communauté Française de Belgique. Entrées : 12€ Table d'hôtes avancée à 19h Réservations Repas & Spectacle : 067 78 06 70 L'interaction du groupe est co­ hérente; la musique est "groovy", inventive et créative; le trio fait preuve d'une grande dextérité. Les musiciens partagent leur passion pour le jazz en communiquant le plaisir qu'ils prennent à improviser, à explorer la magie de l'instant présent. Ramon van Merkenstein : contre­ basse, compositions / Gabriele di Franco : guitare / Lieven Venken : batterie Entrées : Préventes par virement (infos sur le site) / étudiant : 12€ Sur place : 15€ Dimanche 20 octobre à 17H Heptone Ramon Van Merken- stein Trio (Jazz) En 1962, alors que règne la ségréga­ tion, Tony Lip, un videur italo­améri­ cain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondi­ ale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les person­ nes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni hu­ milié ni maltraîté. Dans un pays où le mouvement des droits civiques com­ mence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guéris­ sent grâce à leur générosité et leur hu­ mour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des dif­ férences insurmontables, pour décou­ vrir leur humanité commune. Drame, biopic de Peter Farrely (USA) – 130 min (VO ST FR) Entrées : 5€ Pour les moins de 25 ans et les plus de 65 ans : 3 € ­ Article 27 : 1,25€ Soupe : 5€ (sur réservation, servie à partir de 19h) Mardi 22 octobre à 20H Centre Culturel d’Ittre ­ Théâtre de la Valette Ciné Soupe Green Book : sur les routes du Sud

1. e 485 Octobre 2019 LE MENSUEL CULTUREL ET ASSOCIATIF DES HABITANTS DE HAUT-ITTRE, ITTRE ET VIRGINAL - UNE EDITION DU CENTRE CULTUREL D’ITTRE SAINT REMY : compte rendu photographique en p 2­3 PAS DE BULLETIN COMMUNAL CE MOIS-CI CINÉ-SOUPE : prochaine séance le 22/10 Infos en p 3 AMBASSADEURS DE LA PROPRETÉ Découvrez leurs actions en p 5 DEUX BOURSES D’ÉCHANGES AUX JOUETS p 1 et 6 QUE FAIRE À ITTRE ? Consultez l’agenda cul­ turel p 12 FORMATION A DESTINATION DES ASSOCIATIONS LE RGPD LE RGPD POUR MON ASBL Objectifs de la formation ? En sa- voir plus sur : • Qu’implique l’entrée en vigueur du RGPD pour mon association ? • Quelles sont les démarches à met- tre en place à mon échelle pour être en conformité avec le RGPD ? • Quels sont les outils à ma disposi- tion et comment les utiliser dans mon association ? Méthodologie Cette formation dresse les prin- cipes du RGPD et analyse de ma- nière pratico-pratique le dispositif et les différents instruments à utili- ser pour mettre en application le RGPD dans une ASBL. Une place sera laissée aux échanges entre participant.e.s. Support Fiches théoriques Public cible Administrateur.trice.s ou gestion- naires d’ASBL Prix 5€ (pour un représentant d’associa- tions membres du Centre culturel en ordre de cotisation) 8€ (pour les non-membres) Infos Centre culturel d’Ittre via le 067/64.73.23 ou info@ittreculture.b e Inscriptions Votre place à la formation ne sera garantie qu’une fois votre inscrip- tion et paiement effectués. Pour confirmer votre inscription, merci de verser la somme de 5€/8€ sur le compte bancaire du Centre culturel d’Ittre : BE50 0012 6285 4518, en précisant le nom de votre associa- tion. Les initiales « RGPD » vous disent vaguement quelque chose ? Si pas, il serait temps de vous y intéresser car ces nouvelles obligations sur la protection des données vous concernent ! En effet, depuis mai 2018, tout dirigeant d’entreprise/ASBL ou personne traitant des « données à caractère personnel » doit se conformer au nouveau règlement général sur la protection des données (ce fameux « RGPD »). Pour vous aider, le Centre culturel d’Ittre vous propose une formation sur la mise en conformité du rè- glement général sur la protection des données. Cette formation sera donnée par une juriste de l’ACC (As- sociation des Centres culturels de la Communauté française) et aura lieu au Centre culturel d’Ittre le jeudi 14 novembre de 18h30 à 21h30. Afin d’organiser au mieux cette séance, nous vous demandons de réser- ver votre place pour le 8 novembre au plus tard. Passé cette date, nous ne pourrons plus garantir votre participation. Pas de grandes révolutions dans ce changement. Disons plutôt un petit rajeunissement par le biais d’une police de caractère un peu plus « dans l’air du temps ». Et aussi, la déclinaison en variantes adaptées aux différents usages que nous pourrions en faire, tant en version « papier » qu’en ver- sion « électronique ». Pour ce faire, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur un petite cellule de réflexion composée de nouveaux et d’an- ciens venus dans la sphère cultu- relle ittroise, dont, et ce n’est pas le moindre, l’artiste graphiste Mi- chel Olyff qui détient la paternité du tout premier logo créé pour le Centre culturel (ou Foyer cultu- rel..., ou CLI..., ou Centre de loi- sirs et d’information..., en fonction de l’appellation que vous avez choisie d’adopter). Dans cette cellule, également, Vincent Verscheure, graphiste aussi et arrivé plus récemment dans notre belle commune. Vin- cent nous a fait le plaisir de digé- rer toutes les réflexions émises par les participants pour conce- voir la version que vous allez dés- ormais croiser dans nos éditions. Mais un logo, ce n’est pas tout. Son adaptation s’est aussi inscrite dans une réflexion « communica- tion » plus globale entamée l’an- née passée par l’équipe du Centre culturel. C’est pourquoi, d’ici quelques se- maines, nous aurons aussi le plai- sir de mettre en ligne un nouveau site internet, qui, nous l’espérons, vous permettra de rester toujours plus au fait de l’actualité culturelle et associa- tive de notre commune. Patience, patience. Nathalie Lourtie Un nouveau logo pour le Centre culturel d’Ittre... et bientôt un nouveau site internet L’avez-vous remarqué ? Depuis l’édition de septembre du Petit Tram, un élément essentiel de celui-ci a changé : le macaron du logo du Centre culturel qui s’installe chaque mois dans le coin su- périeur droit de la première page de votre mensuel préféré.

5. Notre objectif est triple : sensibi- liser au maintien de la propreté de nos rues, créer une synergie entre les habitants et les Ambas- sadeurs de la Propreté sur ce thème, et prendre du plaisir à la rencontre entre habitants. Pratiquement, par quartier, une ac- tion dominicale de nettoyage se tiendra de 10h à 11h30, suivie d’une heure de convivialité. Nous visons 4 opérations annuelles par quartier, à confirmer par la participation de la population. Deux premières dates ont été fixées : les dimanches 20 oc- tobre et 10 novembre. Un des quar- tiers suivants sera choisi pour l’action du 20 octobre : Samme, Le Sart, Rouge-Bouton, La Basse Hollande, Bilot ou Asquempont. Un autre quartier parmi les suivants sera choisi pour l’action du 10 no - vembre : Bruyère, Jacquier, Ittre centre, Haut-Ittre, Huleu ou Fau- quez. Vous habitez un de ces quartiers et aimeriez contribuer à le rendre plus propre? Vous avez du temps libre le 20 octobre ou le 10 novembre ? Alors inscrivez-vous auprès de Marie Wiewauters, ambassadrice propreté (mariewiewauters@hotmail.com), ou via notre page Facebook “Les Ambassadeurs de Propreté i3” avant le 15 octobre en précisant votre nom et prénom, le nombre éventuel d’enfants accompagnants et le nom de votre quartier. Pour chacune des deux dates, le quartier représenté par le plus grand nombre de ses habitants sera retenu. Votre inscription équivaut donc à un vote. Les enfants accom- pagnés d’un parent et les jeunes de moins de 25 ans comptent DOUBLE ! Vos amis sont aussi les bienvenus. L’action de nettoyage d’un quartier ne devrait pas dépasser 1h30 et les Ambassadeurs de la Propreté i3 vous encadreront pour tous les as- pects liés à cette activité, y compris pour fournir le petit peu de matériel nécessaire. A l’issue des deux premières jour- nées, un bilan sera établi. Nous de- vrions ensuite programmer les 12 quartiers de manière à réaliser l’ob- jectif en 2020. Tous les quartiers re- cevront la même opportunité dès lors qu’au moins un habitant s’ins- crit. Enfin, nous cherchons des restaura- teurs, commerçants, ou tout autre sponsor pour sponsoriser l’évène- ment de convivialité. Le support du monde associatif (clubs, mouve- ments de jeunesse...) est aussi le bienvenu pour s’associer aux Am- bassadeurs et à la Commune et faire de ce moment de convivialité une vraie mini-fête de quartier. Les Ambassadeurs de la Propreté i3 Anne Lucas, Cédric Larcin, Claire Wil- lems, Clarisse Tissot, Didier Verboo- men, Emmanuel Gervy, Guy Godeau, Marie Wiewauters. PARRAINEZ UN CHEMIN DE PRO- MENADE EN PAYS ITTROIS ET DEVENEZ LES PREMIERS PLOG- GEURS OU FLEXJOGRAMAS- SEURS I3 ET RECEVEZ GRATUITEMENT DU SITI UN JEU DE 6 DÉPLIANTS - CARTES DÉ- CRIVANT LES PROMENADES. Vous courez ou vous vous prome- nez régulièrement sur nos chemins balisés ? Devenez un(e) des douze parrains ou marraines qui prendront soin d’un des 6 chemins de prome- nade en pays ittrois que compte la Commune. Nos 12 parrains et mar- raines recevront gratuitement de la part du SITI un jeu de 6 dépliants- cartes décrivant ces promenades (voir photo ci-dessous). De plus, votre inscription gratuite sur Be- Wapp en qualité d’Ambassadeur de la Propreté vous permettra d’obtenir le matériel nécessaire, heureuse- ment limité à une paire de gants et un sac, des plus légers pour ce genre d’activité. Pour votre information, la Commune assure l’enlèvement des sacs de déchets dès lors que ceux-ci sont remplis. Les sacs sont fournis gratuitement. Concrètement, nous recommandons 2 personnes qui réalisent la même ac- tivité pour chaque chemin : par exemple deux ploggeurs (-euses) qui courent et ramassent. ou deux flexjogramasseur (-euses) qui se promènent et ramassent (Voir encadré pour l’explication de ce terme). Nous conseillons en effet de réaliser cette activité à deux. Seul, c’est plus contraignant et moins amusant, et plus nombreux n’est pas nécessaire. En menant cette activité régulière- ment, une fois par trimestre par exemple, vous protégerez significa- tivement notre belle nature. Vos Ambassadeurs de contact pour l’inscription et pour familia- risation à l’activité si souhaité Clarisse Tissot (Tissotclarisse@hotmail.com) ou Guy Godeau (godeau.guy@gmail.com). Guy Godeau pour les ambassadeurs de propreté itttrois Vous connaissez peut-être déjà les Ambassadeurs de la propreté, ces citoyens qui ont bénévolement pris en charge le nettoyage d’une rue, un quartier ou un chemin. Vous les avez peut-être déjà vus à l’oeuvre, un sac poubelle à la main et un brassard jaune au bras, occupés à ramasser les canettes et autres dé- chets sauvages qui bordent nos routes. Mais face à cette tâche sans fin qui revient à vouloir vider une bai- gnoire avec une petite cuillère alors que le robinet reste ouvert, ils ont décidé de se rassembler et de réflé- chir à des moyens de réduire le flux des déchets EN AMONT. Ils ont en- suite présenté le résultat de leurs réflexions aux autorités commu- nales qui ont apporté leur soutien et leur collaboration sous forme d’un partenariat traduit dans un plan propreté. Ce partenariat viendra renforcer les initiatives déjà menées par les ser- vices de la Commune. Ce plan pro- preté représente une première étape essentielle avant de soumet- tre ultérieurement une candidature au statut de Commune Propre de Wallonie. Quelles actions sont prévues ? D’abord des actions visant à créer la synergie entre les habitants, les Ambassadeurs de la propreté et la Commune, comme par exemple des opérations de ramassage sui- vies d’un moment de convivialité. Ces opérations appelées « Mon quartier, c’est dans la poche » se- ront organisées régulièrement, par quartier (Voir article ci-dessous). Ensuite des actions de conscienti- sation des automobilistes de pas- sage dans nos communes seront développées au moyen de pan- neaux placés aux entrées straté- giques de la commune avec des messages percutants préparés par les enfants des écoles locales. Cer- tains de ces panneaux seront “dé- corés” de déchets sauvages trouvés à proximité pour remettre ces dé- chets à hauteur des yeux des pol- lueurs. Des actions de communication se- ront menées lors des événements culturels ittrois, ainsi que des cam- pagnes de recrutement d’Ambassa- deurs de la propreté. En particulier, les passionnés de jogging et de promenade seront invités à parrai- ner les 6 chemins de promenade en pays ittrois. Comment aider ? Si vous voulez aussi rendre votre environnement plus propre, dé- couvrir vos voisins qui partagent la même sensibilité et surtout passer de beaux moments de convivialité, n’hésitez pas à participer aux opé- rations organisées par le groupe des Ambassadeurs de la propreté ittrois, voire même les rejoindre. Au plus le groupe aura de membres actifs dans les quartiers et chemins ittrois, au plus les pollueurs senti- ront que leur comportement est socialement malvenu. Le Ambassadeurs actuels ont en- core plein d’idées d’actions en ré- serve, comme organiser des actions de sensibilisation auprès des producteurs de boissons en ca- nettes pour exiger des actions de leur part... mais vos idées pour agir en amont seront accueillies avec in- térêt. Les Ambassadeurs de la propreté ittrois ont besoin de vous ! Alors pour contribuer aux actions prévues, nous vous renvoyons à l’article “Opération - Mon quartier c’est dans la poche” qui est publié dans cette même édition. Vous pouvez aussi passer par la page Facebook “Les Ambassadeurs de Propreté i3” ou directement par email adressé à leurs personnes de contact (marie- wiewauters@hotmail.com ou go- deau.guy@gmail.com). Vous pouvez également joindre la conseillère en prévention, Madame Marie-José Arias (mj.arias@ittre.be) pour toute question relative aux ac- tions supportées par la Commune en relation avec ce programme. Nous vous recommandons égale- ment de télécharger l’application ”BetterStreet“ qui vous permettra de renseigner directement au Ser- vice des Travaux tout type de pro- blème observé dans votre environnement. Guy Godeau pour les ambassadeurs de propreté itttrois 5 Petit Tram 485 octobre 2019 E nvironnement Nouveauté dans la lutte contre les déchets sauvages Les Ambassadeurs de la propreté ittrois ont reçu le soutien des autorités communales pour lancer des actions de prévention et d e conscien- tisation qui permettront de rendre nos rues et chemins plus propres. Inscrivez-vous aux deux premiers ramassages citoyens des déchets initiés par les Ambassadeurs de la propreté ittrois "Mon quartier, c'est dans la poche" ! De gauche à droite pour les Ambassadeurs de Propreté i3 : Cédric Larcin, Sophie Peeterbroeck (responsable SITI), Didier Verboomen, Emmanuel Gervy, Anne Lucas, Marie-Madeleine Wiewauters, Guy Godeau, Clarisse Tissot. Les Ambassadeurs de la Propreté ittrois ont reçu le soutien des auto- rités communales pour lancer l’opération « Mon quartier, c’est dans la poche » qui cible une opération de ramassage de déchets suivie d’un moment de convivialité entre habitants d’un quartier, les Am- bassadeurs de la Propreté i3 et la Commune. Flexjogramassage est une appellation purement belge, qui signifie : Flex Flexion des genoux Jo Bon pour la condition physique Gra Vient aussi du flamand Gras = Herbe (Ra)massage Ramasser les déchets Les 6 circuits balisés

11. Petit Tram 485 octobre 2019 11 E mploi Le Centre Public d’Action Sociale de Braine-le-Château recrute des Ac- cueillant(e)s d’enfants salarié(e)s Accueillir des enfants, c’est quoi ? • Accueillir un petit groupe d’en- fants (entre 1 et 4) de 0 à 3 ans chez soi, c’est un métier à dimension hu- maine : - c’est donner à un enfant la possi- bilité de découvrir d’autres lieux que chez lui, - c’est donner à un enfant toute op- portunité pour grandir à son rythme, au sein d’un petit groupe dans un cadre familial et chaleu- reux. • Accueillir un enfant de 0 à 3 ans, c’est permettre à ses parents d’exer- cer une activité professionnelle, une formation ou une recherche d’em- ploi ... tout en ayant la certitude que leur enfant est accueilli par une personne compétente, qui sera à leur écoute et qui pourra les ac- compagner dans leur rôle d’éduca- teur. • Accueillir un enfant chez soi, c’est réaliser un projet éducatif, au sein d’un service d’accueil qui assure l’accompagnement : - en mettant à sa disposition le ma- tériel de puériculture, et de sécurité incendie de base ; - en élaborant ensemble un projet d’accueil d’éducation ; - en offrant une formation continue ; - en effectuant les démarches ad- ministratives nécessaires; - en organisant et répartissant les demandes d’accueil des familles ; - en remplissant les formalités liées au dossier des enfants et à la parti- cipation financière des parents ; - en effectuant les demandes de subside pour la mise en conformité de votre logement - en étant le garant de la qualité de l’accueil. • Accueillir un enfant dans un cadre familial, c’est possible : - Si, vous avez un diplôme dans le champ de la petite enfance ; - Si, vous habitez Braine-le-Château ou Ittre ; - Si, vous avez une habitation capa- ble de s’adapter aux normes infra- structures de l’ONE ; - Si, vous souhaitez vous investir professionnellement auprès des plus petits et de leur famille en proposant un accueil de qualité au quotidien •Sous réserve de l’accord de l’O.N.E., le C.P.A.S. vous propose un contrat de travail d’employé à do- micile temps plein à durée indéter- minée avec un salaire fixe et tous les avantages liés (pension légale, congés, pécule de vacances, prime de fin d’année...) Si vous souhaitez plus de rensei- gnements, consultez le site : one.be/accueillantesalariee ou contactez Marie-Paule Wadin, responsable du Service d’Accueillantes d’Enfants au 02/366.36.41. Un métier dans le domaine de la petite enfance vous intéresse ... C ulture L’auteur Né à Bruxelles, assumant avec bon- heur sa belgitude, Jacques Timmer- mans s’adonne à l’écriture de nouvelles fantastiques et de science-fiction en dilettante depuis de nombreuses années déjà. C’est avant tout de sa formation scienti- fique et de sa carrière profession- nelle riche et diversifiée qu’il puise l’imaginaire qui nourrit ses récits, dans les zones d’ombres et d’incer- titudes des sciences naturelles, mais aussi de l’observation atten- tive des comportements humains dans leurs activités et interactions. Avec un goût certain pour le détail et un sens du rythme qui lui vient à coup sûr de sa passion et sa pra- tique de la musique. Inquiétudes est son premier recueil de nou- velles. Le « pitch » (description du livre) « Soudain l’obscurité, un homme ne retrouve plus sa chambre. Cet autre défie le hasard, et l’adversaire se montre plutôt coriace. Pourquoi diable le petit Dhjorn n’aime-t-il plus les beignets aux Laemurs ? Et tandis que l’enquête progresse dans l’entreprise, le mystère s’épais- sit autour du remède de la maladie d’Alzheimer. Ici, un monde symé- trique au temps, où l’on se souvien- drait autant de notre futur que du passé. Oh ! Sommes-nous à ce point seuls dans l’Univers ? » Au fil des intrigues de ces six nou- velles, à la frontière parfois ténue entre fantastique et science-fiction, nos héros, victimes bien malgré eux, tentent désespérément de se défaire de leur pesante inquiétude. Jusqu’à nous la transmettre bien au-delà du récit ! Oseriez-vous les rejoindre ? Jacques Timmermans Jacques Timmermans, écrivain ittrois, nous présente son premier recueil «Inquiétudes» « Je suis à la fois fier et heureux de pouvoir vous présenter l’aboutisse- ment d’un passe-temps qui, à travers la joie d’écrire aidée d’un peu d’inspiration et d’une touche de créativité, se concrétise aujourd’hui en un premier recueil de nouvelles fantastiques et de science-fiction : Inquiétudes. J’habite la commune d’Ittre depuis 30 ans déjà, avec un immense bonheur dans ce petit coin de paradis, et des détails locaux se retrouvent tout naturellement dans l’inspiration de certains récits. Mais plus remarquablement, la photo de couverture représente le bas de la rue Cardinal Mercier à Virginal, « ma » rue ! (d’accord, elle n’est ha- bituellement pas aussi inquiétante, mais c’était ici pour rendre l’atmo- sphère générale du livre). » VENDREDI 18 OCTOBRE 2019 TUBIZE Familia Tubize 02 3556189 Rue De La Soie, 12 SAMEDI 19 OCTOBRE 2019 TUBIZE Familia Tubize 02 3556189 Rue De La Soie, 12 DIMANCHE 20 OCTOBRE 2019 TUBIZE Familia Tubize 02 3556189 Rue De La Soie, 12 LUNDI 21 OCTOBRE 2019 REBECQ De Buijl 067 638201 Rue Du Pont, 62 MARDI 22 OCTOBRE 2019 TUBIZE Jonckheere 02 3556259 Rue Frère Taymans, 271 MERCREDI 23 OCTOBRE 2019 TUBIZE Multipharma Lattenist 02 3559948 Place Josse Goffin, 11 JEUDI 24 OCTOBRE 2019 ITTRE Depuits-Leblanc 067 648421 Rue Neuve, 5 VENDREDI 25 OCTOBRE 2019 CLABECQ Des Forges Smoos 02 3557541 Rue Du Château, 51 SAMEDI 26 OCTOBRE 2019 TUBIZE Multipharma Stievenart 02 3556050 Rue De Mons, 73 DIMANCHE 27 OCTOBRE 2019 TUBIZE Multipharma Stievenart 02 3556050 Rue De Mons, 73 LUNDI 28 OCTOBRE 2019 ITTRE Depuits-Leblanc 067 648421 Rue Neuve, 5 PHARMACIES DE GARDE EXTRAIT DE LA MOTION COMMUNALE DU 19 FÉVRIER 2019 "Depuis le 27 février 2018, Ittre est « Commune hospitalière ». C’est à ce titre qu’en date du 19 février 2019, le Conseil communal d’Ittre s’est prononcé à l’unanimité contre l’enfermement des enfants que ce soit en Belgique ou à l’étranger. Le Conseil communal s’est notamment appuyé à cet effet sur l’article 3, §1er de la Convention in- ternationale relative aux droits de l’enfant qui consacre l’intérêt supérieur de l’enfant comme une considération primordiale dans toute décision prise par des autorités publiques ou privées."

7. Santé et bien-être sont indissocia- bles...puisque la santé peut être définie comme un état de complet bien-être physique, mental et so- cial. Ces préoccupations sont des valeurs suprêmes dans notre so- ciété et les préserver est devenu une priorité. Notre école a choisi d’aborder diffé- rents sujets qui nous semblent es- sentiels pour la croissance de nos élèves. Chaque mois, une petite phrase servira de fil conducteur et sera mise en application dans la mesure du possible. Voici les thèmes de chaque mois : * Je rencontre des personnes et je communique *Je mange sainement * Je me lave * Je me repose *Je me soigne * Je respire profondément *Je bois beaucoup d’eau *Je me détends * Je fais du sport *Je prends l’air Sans aucun doute, ce programme nous portera tous jusqu’en juin dans une forme olympique ! Mr Paul, école libre d’Ittre La Science d’aujourd’hui comme on ne vous l’a jamais enseignée Le mois passé, dans cette chro- nique, j’expliquais qu’à la fin du 19ème siècle les scientifiques croyaient qu’avec les lois de la Mé- canique et celle de l’Electromagné- tisme, l’humanité était arrivée à une compréhension complète des lois qui régissent notre Univers. Et, de fait, ces deux théories physiques sont toujours intensivement utili- sées actuellement. La Mécanique permet de calculer des trajectoires de satellites, de sondes spatiales envoyées à des millions de kilomè- tres de notre planète. Elle est utili- sée dans l’élaboration de toutes nos machines, qu’elles soient ter- restres ou aérospatiales. Elle per- met aussi de prédire les écoulements de tous les fluides, que ce soit des liquides ou des gaz. Les résultats théoriques qu’elle fournit sont vérifiables dans les ap- plications jusqu’à une précision im- pressionnante. Le même succès concerne la théo- rie de l’Electromagnétisme. Tous nos dispositifs électriques, réseaux de transport d’énergie électrique et d’information, appareils utilisant des circuits électriques, radios, télé- visions, ordinateurs, smartphones, ampoules électriques etc... sont construits sur la base de cette théo- rie. C’est pourtant à la fin du 19ème siècle, au moment où on croit tout connaître, que sont apparus les premiers nuages dans le ciel bleu immaculé de la connaissance scien- tifique. Les troubles ont commencé à apparaître lorsque certains physi- ciens ont voulu expliquer la répar- tition en couleurs du rayonnement lumineux émis par les corps portés à différentes températures. Cette question peut sembler anodine ! Pourtant, elle a déclenché une tem- pête... De quoi s’agit-il ? Tout le monde a pu constater que lorsqu’on chauffe un corps, par exemple un bloc de fer dans une forge ou du charbon ardent dans un barbecue, à partir d’une certaine température il de- vient rougeâtre. La couleur d’un corps correspond à la couleur de la lumière qu’il émet ou qu’il renvoie. En réalité, cette lumière émise est un mélange de différentes couleurs en différentes proportions (voir graphique ci-dessous). Ces différentes proportions de cou- leurs composant la lumière émise par un corps s’appellent le spectre d’émission de ce corps. Chaque cou- leur correspond à un type de vibra- tion de l’onde lumineuse. Comme les vagues sur l’eau, les ondes lumi- neuses, appelées aussi ondes élec- tromagnétiques, sont caractérisées par la distance entre deux crêtes de vagues successives. Cette distance s’appelle la longueur d’onde . Chaque longueur d’onde corres- pond à une certaine couleur de lu- mière (quand celle-ci est visible à l’œil !). En plus de la lumière visible, un corps émet des ondes invisibles à l’œil humain, infra-rouges, ultra- violets etc... A température ambiante (27 °C=300 K) le fer par exemple sem- ble ne rien émettre. En réalité, il émet des ondes mais ce sont des infra-rouges qui ne sont pas visi- bles à l’œil humain. Lorsqu’on chauffe le bloc de fer à 3000 K, (voir graphique) il continue à émettre de l’infra-rouge mais il commence à émettre aussi du rouge qui est visi- ble à l’œil humain. Le fer devient donc rougeâtre. Lorsque la tempé- rature du bloc continue à monter, ce rouge s’éclaircit et vire de plus en plus au blanc. Le blanc correspond à un mélange à parts égales des différentes couleurs. D’après le gra- phique, le blanc parfait n’est jamais atteint! Ce qui se passe avec le fer s’observe également avec tous les corps quelle que soit la substance qui les compose. C’est une pro- priété universelle de la matière. Les physiciens de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème siècle ont voulu expliquer ce phénomène avec les théories physiques de l’époque et se sont heurtés à une impossibilité. Les calculs donnaient des résultats totalement absurdes ! L’impasse dura des années... Finalement, en 1901, un certain Max Planck osa une hypothèse au- dacieuse: la lumière, autrement dit les ondes électromagnétiques, se- rait absorbée ou émise par la ma- tière sous forme de petits paquets d’énergie qu’il appela des quantas !! Ces quantas d’énergie sont appelés aujourd’hui des photons . L’hypo- thèse de Planck s’est avérée juste et a donné naissance à la physique quantique ! En somme, la décou- verte de Planck indiquait que la lu- mière peut dans certaines conditions se comporter comme une onde et dans d’autres situa- tions comme des particules. Par la suite, il s’est avéré que cette dualité onde-particule n’est pas l’apanage de la lumière mais qu’elle s’étend à tous les corps à échelle microsco- piques. Je reviendrai dans la pro- chaine Chronique sur cette étrange dualité ainsi que sur d’autres bizar- reries qui surgissent lorsqu’on ob- serve l’Univers à très petites échelles. Léon Brenig, Président du Conseil d’orientation 7 Petit Tram 485 octobre 2019 L’école libre d’Ittre, en collabora- tion avec l’association de pa- rents, a profité des congés scolaires pour repenser l’aména- gement des cours de récréation. En primaire, de nouveaux jeux ont été installés, aux quatre coins de la cour et sous les préaux, pour le plai- sir des enfants : mur d’escalade, ma- relle, puissance 4 géant... En maternelle, nous avons fait l’acqui- sition de nouveaux vélos, de nou- veaux goals et paniers de basket pour promouvoir l’activité phy- sique chez les plus petits. C’est dans ce nouveau cadre ac- cueillant et chaleureux que nous avons débuté cette nouvelle année scolaire. Belle rentrée à tous. Ecole libre d’Ittre E coles L’Ecole libre d’Ittre fait sa rentrée sous le signe de «La santé et le Bien-être» L’année scolaire passée nous proposions de participer au projet "Goodplanet". Sans laisser de côté ces diverses actions, nous abor- dons cette année sous le thème général : "Pour ma santé et mon bien- être". La cour de récréation a revêtu ses couleurs d’été S ciences Remue­Méninge à Ittre : Chronique de la culture scientifique Tous les troisièmes dimanches du mois, notre équipe de béné- voles s’affère à tenter de donner une seconde vie à vos objets, vê- tements, afin de leurs éviter d’être jeter à la poubelle, trop simplement, facilement rempla- cés par du neuf ;... Ainsi, vous y trouverez la possibilité de réparer petit électroménager, petit appareil éléctrique ou éléctro- nique, de racommoder des vête- ments ou refaire l’ourlet d’un rideau, repriser vos lainages, etc. Et puis toujours réviser vos vélos et petit matériel de jardinage. Un cochon-tirelire est à votre dis- position pour nous soutenir, Il s’agit de la participation responsable, ce que l’on appelle le prix libre : vous donnez ce que vous voulez pour l’intervention des bénévoles. L’ar- gent ainsi récolté nous permet d’acheter du matériel nécessaire aux réparations, et de vous propo- ser un goûter maison à un prix dé- mocratique. Bienvenue le dimanche 20 octo- bre 2019 de 14h à 17h, à la salle Planchette à Ittre. Pour infos : Visitez notre page facebook « re- paircafeittre » ainsi que le site inter- net http://www.repairtogether.be Les personnes de contact sont Flo- rence au 0478.62.40.99 ou Muriel au 0486.61.85.28 Au plaisir de vous y rencontrer, Muriel Stuyck et Florence Roelandts Repair Café Dimanche 20 octobre de 14h à 17h à la salle Planchette Ittre Emission de lumière d’un corps porté successivement à différentes températures. Chaque courbe correspond à une température donnée du corps et donne la répartition en intensité (en ordonnée) des différentes cou- leurs contenues dans la lumière émise par le corps à cette température. Chaque longueur d’onde (en abscisse) correspond à une « couleur ». Unité de longueur d’onde : nm = nanomètre = 10-9 mètre. Unité de température : K = degré Kelvin (0 °Celsius = 273 K).

20. 20 Petit Tram 485 octobre 2019 Menu Spécial du Mois Menu servi jusqu’au 3 novembre 2019 Menu Complet (1 entrée) à 48,00€ ou Menu Complet (2 entrées) à 62,00€ ou plats individuels Vins Maison Ou Eaux offerts pendant le repas : ou 50 % sur la carte des vins si toute la table prend le menu ********************************************* L’apéro au Choix La Flûte de Champagne (suppl. 3.50 €) et sa Mise en Bouche ou L’octobre Rouge (vodka, crème de cassis, tonic) et sa Mise en Bouche ou Dame Gertrude (cognac , liqueur d’abesse, citron, soda) et sa Mise en Bouche **************** La Planche de la Chasse : charcuteries et Terrine de gibier ou Les St. Jacques en Sauce aux Agrumes et Poireaux (suppl. 3 €) ou Les Tagliolinis aux Queues D’écrevisses et Dés de Thon, Crème au Safran ou La Montgolfière de Volaille aux Champignons des Bois et Foie Gras ou Salade D’automne au Jambon Cru , Poire et Cambozola, Vinaigrette au Sirop D’érable **************** Daube de Chevreuil – Purée au Céleri Rave ou Ballotine de Chou Vert Farci au Canard Confit, Coulis de Tomates ­ Riz ou Tagliata de Filet Pur de Boeuf à L’italienne – Frites (suppl. 5 €) ou Le Filet Mignon de Veau aux Carottes et Citron Confit Purée au Céleri Rave ou Rôti de Saumon en Robe de Lard Fumé, Sauce à L’aneth Purée au Céleri Rave **************** L'assortiment de Fromages ou Le Digestif au Choix ou Panna Cotta au Nutelle et Noisettes concassées ou Pain Perdu Brioché , compotée de Pommes, Glace au Lait D’amandes ou L’irish Coffee **************** Le Café ou Thé Restaurant Traiteur «Les Béliers» 99 rue de Namur – 1400 Nivelles Tél.067/21.92.05 – 21.43.58. / Fax 067/21.46.73 www.lesbeliers.be / e­mail : infos@lesbeliers.be Ouvert : mercredi midi, jeudi midi, vendredi midi et soir, samedi soir et dimanche midi (sauf banquets et jours fériés). 4 vos placards et dressings, 4 vos meubles de salle de bains, 4 vos portes et escaliers, 4 votre cuisine, 4 l'aménagement de votre magasin. Amaury JOACHIM 0475/30 76 69 woodcreation@woodcreation.be - www.woodcreation.be 17, rue des Primevères 1460 Ittre 0475/30 76 69 woodcreation@woodcreation.be ­ www.woodcreation.be 17, rue des Primevères 1460 Ittre AMAURY JOACHIM WoodCréation vous propose la réalisation sur mesure de : Ateliers et siège social Rue de Tubize 12 1460 Ittre - VIRGINAL Tél. 067/64 79 00 Fax. 067/64 73 03 Gascard G.S.C. sa Constructions métalliques Ferronneries contemporaines 02/367 94 40 Agence Ittre et Braîne­le­Château rue Latérale 1A 1440 Braine­le­Château

12. Jusqu’au Lundi 20 Octobre 2019 les samedis et dimanches de 13h à 17h EXPOSITION PHOTO "JE SUIS HUMAIN.E" Espace Bauthier Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be - www.ittreculture.be Vendredi 18 octobre -20 :30 BOOGIE BEASTY Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Vendredi 18 Octobre 2019 - 21:00 TRIORGANICO (CONCERT) L'Etable d'Hôtes Org: L'Etable d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be Samedi 19 Octobre 2019 - 10:00 PLACE AUX ENFANTS Org: Administration communale d'Ittre et le PCS Infos : 0484/63.30.38 www.placeauxenfants.be Samedi 19 Octobre 2019 - 20:30 HANGMA N'S CHAIR + MY DILIGENCE Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Dimanche 20 Octobre 2019 - 09:30 BOURSE D'ÉCHANGE DE JOUETS Salle Planchette d'Ittre Org: Oi3 Loisirs Infos : oi3loisirs@gmail.com www.OI3.Jimbo.com Dimanche 20 Octobre 2019 - 14:00 REPAIR CAFÉ Salle Planchette d'Ittre Org: Repair Café Infos : Florence - 0478/62.40.99 www.repairecafe.org Dimanche 20 octobre 16 :00 CONCERT DE GALA Salle polyvalente de Virginal Org : La Royale Harmonie Dimanche 20 Octobre 2019 - 17:00 RAMON VAN MERKENSTEIN TRIO (JAZZ) Heptone Org: Heptone Infos : 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Mardi 22 Octobre 2019 - 20:00 CINÉ SOUPE - GREEN BOOK : SUR LES ROUTES DU SUD Théâtre de la Valette Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be www.ittreculture.be Vendredi 25 Octobre 2019 - 20:30 ZAPPEUR PALACE + WINTER WOODS Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : - 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Vendredi 25 Octobre 2019 - 21:00 "PALESTINE, LA CASE PRISON" DE FRANK SALOMÉ (film documentaire) L'Etable d'Hôtes Org: PJPO et L'Etable d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be - www.letabledhotes.be Du Samedi 26 Octobre 2019 au Dimanche 27 Octobre 2019 - 18:30 KERMESSE AUX MOULES DES GILLES DE VIRGINAL Salle polyvalente de Virginal Org: Cercle des Gilles Virginalois Infos : Marc Ducochet - 0473/42.68.86 DIMANCHE 27 OCTOBRE 2019 - 10:30 ATELIER "ENCRES VÉGÉTALES POUR PA- RENT ET ENFANT" Espace Bauthier Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be - www.ittreculture.be JEUDI 31 OCTOBRE 2019 - 20:30 BLIND TEST "THE WALKING DEAD" Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Vendredi 01 Novembre 2019 - 18:00 "PÉRÉGRINATIONS D'UN PÉPIN À VIRGI- NAL" - EXPOSITION PEINTURE ET CROQUIS D'ANDRÉ SOETE L'Etable d'Hôtes Org: L'Etable d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be Vendredi 01 Novembre 2019 - 20:30 ULI JON ROTH (EX. SCORPIONS) Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be- www.zik-zak.be Samedi 02 Novembre 2019 - 20:30 TREMPLIN DURBUY ROCK FESTIVAL + AKTARUM Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Mercredi 06 Novembre 2019 - 20:00 TOUTE LA VÉRITÉ SUR LA VOITURE ÉLECTRIQUE ! (CONFÉRENCE) L'Etable d'Hôtes Org: Ittre en transition Infos : soniadevos15@gmail.com Vendredi 08 Novembre 2019 - 20:30 ROCK NATION TRIBUTE NOGHT # 16 Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Vendredi 08 Novembre 2019 - 21:00 CONCERT "APÉRO INTIME" AVEC GAU- THIER JANSEN ET "LES GENS QUI DISENT OUI" L'Etable d'Hôtes Org: L'Etable d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be Dimanche 10 Novembre 2019 - 17:00 AFY (JAZZ) Heptone Org: Heptone Infos : 0488/47.69.05 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com Dimanche 10 Novembre 2019 - 20:30 LAURENCE JONES Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Jeudi 14 Novembre 2019 - 18:30 FORMATION RGPD (r églement général sur la protection des données) Espace Bauthier Org: Centre Culturel d'Ittre Infos : 067/64.73.23 info@ittreculture.be - www.ittreculture.be Jeudi 14 Novembre 2019 - 20:30 LAST TRAIN Zik-Zak Org: Zik-Zak Infos : 0476/53.00.56 annick@zik-zak.be - www.zik-zak.be Vendredi 15 Novembre 2019 - 21:00 SOIRÉE CONTE : EURYDICE, OMBRE D'UN AMOUR PAR LA CIE "LES FANTÔMES BIPO- LAIRES" L'Etable d'Hôtes Org: Maison du Conte et de la Littérature - l'Eta- ble d'Hôtes Infos : 067/78.06.70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be 12 Petit Tram 485 octobre 2019 C alendrier Pomponnettes cardinal : 3 coloris dans le même pot : 8 €/pce Pomponnettes : 6 coloris, de 3,50 à 5,50 €/pce - Potées : 4 coloris, de 8 à 16 €/pce Bruyères : 1 coloris à 3,50 €/pce Montages (sur commande - 21 octobre !) à partir de 20€/pce Entreprise HORTICOLE MARC MUSCH A partir du lundi 21/10/2019 , un choix de pomponnettes sera installé à la serre qui sera ouverte de 13h à 18h à la rue Bruyère (au fond de l'allée à côté du n°79) à Virginal. Pour tous renseignements appelez le 0475/90 66 33 A partir du 28 octobre 2019 la serre sera ouverte de 8h30 à 18h ! N'hésitez plus et commandez dès à présent ! Entreprise Horticole Marc Musch 0475/906 633 Livraison possible à domicile pour 5 € Avez-vous déjà pensé à vos chrysanthèmes pour la Toussaint ? Nous oui... Nous vous proposons des chrysanthèmes de première qualité !! En décembre, vente de sapins de Noël (ouvert 2 ou 3 jours/semaine)

18. CHAUFFAGE - SANITAIRE CHAUFFAGE - SANITAIRE TORDEURS TORDEURS Patrick Sprl Tél. & Fax : 067/64 72 82 Rue de Fauquez 21 A -1460 ITTRE Installation - Entretien Dépannage À VOTRE SERVICE PETITES INSTALLATIONS ET DÉPANNAGES PLOMBERIE ­ ELECTRICITÉ ET AUTRES TRAVAUX DANS LA MAISON : AUGRANGE sprl Charles de Le Hoye­Pussemier 067 21 91 79 ou 0476 23 40 78 18 Petit Tram 485 octobre 2019 Médecins de garde Lieu : Hôpital de Tubize (CHTN) au n°8 de l'Avenue de Scandiano. Ouvert : les samedi, dimanche et jours fériés de 8h à 21h. Durant les heures d'ouverture, deux médecins y assu- reront la garde : le premier assurera les consultations au poste, tandis que le second assurera les visites à domicile au chevet des patients incapables de se dé- placer ou de se faire véhiculer au poste de garde pour raison de santé. L'appel au médecin volant se fera via le 1733. Les nuits des vendredis, samedis, dimanches et jours fériés (de 21h à 8h), un seul médecin par zone assu- rera les visites à domicile à caractère urgent, toujours via le 1733 Restaurant Le Relais du Marquis Restaurant ouvert tous les jours sauf le dimanche soir & jours fériés Rue de la Planchette 18 à 1460 Ittre Tél. : 067/64 71 71 - Fax : 067/64 81 60 information@relaisdumarquis.be - www.relaisdumarquis.be PLAT DU JOUR 10,50€ - L UNCH 2 SERVICES À 15,50€ CARTE, MENU 3 SERVICES AU CHOIX À 35€ MENU OFFERT POUR VOTRE ANNIVERSAIRE (MIN 4 CTS) Hotel ­ Séminaires ­ banquets ­ piscine ­ Terrasse Le livre et la tortue Liste d’anniversaire HORAIRE Lundi : fermé Mardi : 14h ­ 18h Mercredi et jeudi : 10h ­ 12h30 et 13h30 ­ 18h Vendredi : 10h ­ 12h30 et 13h30 ­ 18h30 Samedi : 10h ­ 17h30 Dimanche : 10h ­ 12h30 Rue du Roeulx 67 1460 Ittre (Virginal) 0475/37 57 16 permis. » Axel François (I.C.) dit que ça n’a jamais été comme ça. Pascal Henry (MR) dit que ça le sera désormais. Ces personnes n’ont pas fait ce qui était demandé pendant huit mois et ont continué en toute impu- nité. Il est légitime de se demander s’ils vont respecter les obligations du fonctionnaire délégué, puisqu’ils n’ont pas respecté les nôtres ? Axel François (I.C.) déplore que l’échevin fasse le procès de ses prédéces- seurs en déclarant qu’avant on pouvait faire ce que l’on voulait à Ittre, et du fonction- naire délégué. Christian Fayt (EPI) répète qu’il y a eu un jugement au Tribunal de Ni- velles qui leur interdisait de poursuivre leur activité, mais ça a continué malgré tout. Si quelque chose se passait pendant cette pé- riode, la commune pouvait être responsa- ble. Hélène de Schoutheete (I.C.) dit vouloir comprendre. Le Collège voulait qu’il n’y ait plus d’activité tant que ça n’était pas régularisé. Mais ça peut durer longtemps, comment ces gens devaient-ils vivre ? Et maintenant que c’est régularisé, cela ne convient pas ? Elle comprend qu’il doit y avoir une sanction, mais contre quelque chose qui, selon elle, n’a rien à voir avec l’ur- banisme. Pascal Henry (MR) trouve que si l’on considère que l’on peut faire toute acti- vité dans un lieu qui ne correspond pas à la législation, tout est permis alors. Hélène de Schoutheete (I.C.) souhaite séparer deux volets : l’urbanistique et l’exploitation. Dans le volet urbanistique, la régularisation est désormais OK. Pascal Henry (MR) trouve qu’ils ne se séparent pas dans ce cas-ci, puisqu’ils n’ont pas respecté la décision du tribunal. Qui peut dire qu’ils respecteront les conditions imposées par la régularisa- tion ? Hélène de Schoutheete (I.C.) estime que la présomption d’innocence reste quand même de mise. Pascal Henry (MR) est d’accord. Il insiste toutefois. Les avis du Collège, de la Commission du Développe- ment Rural, de la CCATM étaient tous défa- vorables. Il y a une proposition d’activité dans un bâtiment qui est aussi une an- cienne ferme. Quelqu’un a suivi toute la procédure, mais son activité ne sera jamais lancée parce que la réponse n’était pas fa- vorable. Ce n’est pas équitable face à ces gens qui ont tout fait sans rien demander, et qui ensuite régularisent. VOTE : Oui (9 – EPI & MR), Abstention (2 – Pacte), Non (4 – I.C.) 25. INFORMATIONS DU COLLÈGE COM- MUNAL Christian Fayt (EPI) a différentes annonces : - les comptes 2018 de l’Eglise Réformée de l’Alliance ont été approuvés - 20 000 EUR de subsides de la Province ont été acceptés pour la réfection du perron de l’ancienne maison communale de Virginal et le parvis de l’Eglise - 12 500 EUR de subsides de la Province ont été acceptés pour un marché hebdoma- daire au Quartier du Tram à Virginal - 5 600 EUR sont reçus des Villes & Villages fleuris - La commune est sélectionnée par la Ré- gion wallonne pour la distribution d’arbres à la Sainte-Catherine 26. QUESTIONS ORALES Moyenne surface à Virginal Luc Schoukens (Pacte) demande quel a été le résultat de l’enquête publique quant au projet de construction d’une moyenne à grande surface à Virginal. Quelle est l’atti- tude du Collège ? Pascal Henry (MR) dit que les chiffres de l’enquête ont été présen- tés à la presse – soit 355 avis négatifs (238 de Virginal, 28 d’Ittre, 4 de Haut-Ittre et 85 de personnes « extérieures »). L’ensemble des plaintes a été remis au fonctionnaire des implantations commerciales, et le Col- lège attend son retour pour se positionner. Travaux à la rue Bruyère de Virginal Ferdinand Jolly (I.C.) a entendu que les travaux étaient à l’arrêt depuis plusieurs mois. Les riverains se posent des questions. Il serait bon de les informer. Christian Fayt (EPI) explique qu’il y a eu un gros problème au niveau de la SWDE. Quand les canalisa- tions ont été posées, ils ont dû faire un test et l’eau devait être potabilisable, ce qui n’était pas le cas. Maintenant, tout est en ordre, et les raccordements sont en train d’être faits au niveau des différentes mai- sons. Quand cela sera fait, la voirie pourra être entamée. Déplacement des élèves vers le Centre sportif Pascale Carton (I.C.) se fait le relai de pa- rents inquiets. Lorsque les jeunes enfants se rendent au Complexe Sportif avec leurs professeurs, ils utilisent des chemins très proches des voiries. N’y a-t-il pas des solu- tions possibles : le port de gilets fluo, un autre sentier ? Lindsay Gorez (MR) dit que les élèves les plus jeunes se déplacent déjà tous avec un gilet fluo. De plus, on a pro- posé aux professeurs de passer par le sen- tier derrière le cimetière, mais ça allonge le trajet. Parking du terrain de foot Pol Perniaux (Pacte) signale que les em- placements de parking du terrain de foot, utilisés le matin par les parents de l’école, ne permettent pas aux gens qui doivent sortir par exemple un maxicosi de le faire. Les places sont trop étroites pour cela. Jacques Wautier (EPI) s’étonne, car les places sont à la largeur réglementaire. Il va se renseigner pour des emplacements spé- ciaux pour les familles. Le Conseil se poursuit à huis-clos. Julie Duthy Prochain conseil communal 15 ocotbre 2019 Pour vos publicités Le Petit Tram 067/64 73 23 www.ittreculture.be

10. A travers leurs dessins, pastels, fu- sains, crayons ou peintures, Abdel, Alexandre, Armand, Emmanuel, Henri, Khalid, Maks, Mischké vous inter- pelleront par leur créativité, leur spontanéité, leur sensibilité et l’ex- plosion de couleurs. « D’autres regards » c’est aussi l’ex- pression de leur vécu et de leurs sentiments au travers d’une créati- vité et de talents propres à chacun. Le vernissage de cette exposition particulière aura lieu le vendredi 18 octobre à 19h au Palais de Justice de Nivelles, Rue Clarisse 115. Celui-ci sera précédé d’une conférence débat sur le thème de « la vie en prison » à 17h30. Bienvenue à tous ! L’exposition sera accessible tous les jours ouvrables jusqu’au 21 novembre de 8h30 à 16H. 10 ITTRE CULTURES Last Train, ce groupe de rock français, s’est construit sur scène, s’est façonné au rythme enragé des tournées et sera sur scène pour présenter son nouvel album qui sortira en octobre. Entrées : 15,25€ (Prévente) 19€ (Sur place) Jeudi 14 novembre à 20H30 Zik Zak Last Train CENTRE CULTUREL D’ITTRE (COORDINATION) 36, RUE DE LA MONTAGNE 1460 Ittre 067/64 73 23 info@ittreculture.be www.ittreculture.be CAFÉ TRUC Haut-Ittre, Ittre, Virginal 0477/066 997 cafetruc.ittre@gmail.com FB : cafetrucittre CHAPELLE DE VERRE 100, rue A Brancart 1460 Fauquez 067/64 88 93 info@chapelledeverre.be www.chapelledeverre.be HEPTONE 7, rue Haute 1460 Ittre 0488/476 905 asbl.heptone@gmail.com www.heptone.com L’ETABLE D’HÔTES 4B, rue de Tubize 1460 Virginal 067/78 06 70 letable@letabledhotes.be www.letabledhotes.be MAISON DU CONTE Grand Place 1 1370 Jodoigne 010/81 41 47 reservations@conteetlitterature.be www.conteetlitterautre.be MUSÉE MARTHE DONAS 36, rue de la Montagne 1460 Ittre 0471/216 388 info@museemarthedonas.be www.museemarthedonas.be MUSIQUE CLASS’ITTRE Carine de Lichtervelde 0475/448 190 carinedelichtervelde@gmail.com FB : musique class’Ittre www:musiqueclassittre.be THÉÂTRE DE LA VALETTE 13, rue Basse 1460 Ittre 067/64 81 11 info@theatredelavalette.be www.lavalette.be ZIK ZAK 28, rue de Tubize 1460 Ittre 0476/530 056 annick@zik-zak.be www.zik-zak.be Récit, danse du silence, poésie. Eu­ rydice danse, une noce va l’unir à Orphée. Le venin d’un serpent lui donne la mort. Elle est déjà ce qui ne sera pas. Eurydice disparaît. Au Pays de la Mort, Eurydice vit l’éter­ nité. Présence sans présence, temps sans temps, sans désir, sans attente. Silence dans le silence. Or­ phée a suivi. Au Pays de la Mort, sa musique enrobe le silence d’Eury­ dice. Le silence s’abandonne à la musique et retourne vers le Pays de la Vie. Je suis Silence en toi, tais­toi et écoute. Distribution : L’œil du poète : Peter Holvoet­ Hanssen ; Ombre et lumière : Oc­ tavie Piéron ; Habillage : Marie kersten ; Ecriture et récit : Les Fan­ tômes Bipolaires, Christine Horman et Don Fabulist. Entrées : 10€ Table d'hôtes avancée à 19h Réservations Repas & Spectacle : 067/78 06 70 Vendredi 15 novembre à 21H Maison du Conte et de la Littérature L’Étable d’Hôtes Soirée conte : Eurydice, ombre d’un amour par la Cie "Les fantômes bipolaires" Photo ©Chris Van der Burght Samedi 16 novembre à 20H30 Zik Zak Manu Lanvin & The Devil Blues Harvest, formé par Guillaume Vier­ set (Sabam Jazz Award 2013, Octave de la musique 2015), propose une musique intimiste, nostalgique, aux confins de la folk et du jazz. L’inspi­ ration voyage entre Jakob Bro et Neil Young, Pat Metheny et Bon Iver, Julian Lage & Nick Drake. Le premier album avait été nominé dans la catégorie « Best Jazz Album » aux Octaves de la musique 2016. Guillaume Vierset : guitare, compo­ sitions / Mathieu Robert : saxo­ phone soprano / Marine Horbaczewski : violoncelle / Yan­ nick Peeters : contrebasse / Yves Peeters : batterie Entrées : Prévente par virement (infos sur le site) / étudiant : 12€ Sur place : 15€ Dimanche 17 novembre à 17H Heptone Harvest Group (Jazz) Manu Lanvin a finalement trouvé sa voie la plus naturelle avec le Devil Blues, un power trio qui lui colle parfaitement à la peau. Du blues qui nous vient de France avec un Manu Lanvin en showman incroyable. Entrées : 19,25€ (Prévente) 24€ (Sur place) Serge Rachmaninov proclamait avec force que toute musique devait provenir du cœur et s’adresser à lui comme une calme nuit au clair de lune, comme un bruissement de feuillage en été. «La musique est un lointain carillon au crépuscule ! Elle est Amour ! La sœur de la Musique est la poésie, et sa mère est le Cha­ grin !» Pianiste de premier ordre, le dernier des romantiques russes est un homme profondément attachant en quête d’absolu. Sa musique, mélancolique, trouve ses racines dans l’émotion fondamentale et exis­ tentielle de l’être humain. Un langage fascinant à redécouvrir et à vivre... sans modération ! Entrées : Préventes : 8€ sur le compte de Musique class’Ittre BE10 0017 4032 5904 Sur place : 10€ Dimanche 17 novembre à 17H Musique Class’Ittre ­ Salle Planchette à Ittre Conférence Serge Rachmaninov (1873-1943), «La musique du coeur» par Jean-Marc Onkelinx Coordonnées «D’AUTRES REGARDS» ou les artistes de la prison d’Ittre exposent à Nivelles Du 18 octobre au 21 novembre, les artistes de l’atelier dessin de la prison d’Ittre présenteront leurs œuvres au palais de Justice de Ni- velles. 2019/2020 Encore quelques places disponibles Renseignements et inscriptions jo.mariage@scarlet.be

13. 13 Petit Tram 485 octobre 2019 C onseil communal Présents : Christian Fayt (EPI), Pascal Henry (MR), Françoise Peeterbroeck (EPI), Lindsay Gorez (MR), Fabienne Mol- laert (EPI), Jacques Wautier (EPI), Alizée Olivier (MR), Richard Flandroy (EPI), Paul Pierson (EPI), Ferdinand Jolly (I.C.), Hé- lène de Schoutheete (I.C.), Axel François (I.C.), Pascale Carton (I.C.), Luc Schou- kens (Pacte), Pol Perniaux (Pacte). Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Commu.) Excusés : Daniel Vankerkove (I.C.), Hed- wige Tavernier (Pacte) 1. PROGRAMME STRATÉGIQUE TRANS- VERSAL 2018-2024 : PRISE D’ACTE NDLR : Le document complet du PST est disponible pour lecture sur le site de la commune : https://www.ittre.be/ma-com- mune/vie-politique ou en consultation à la Maison Communale à tout citoyen qui en fait la demande. C’est pourquoi seuls les objectifs stratégiques seront repris ici dans leur ensemble. Christian Fayt (EPI) introduit ce point en précisant que ce PST est en continuation di- recte de la déclaration de politique géné- rale présentée en début de législature. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Commu- nale) présente la méthodologie et le point interne de ce PST. Il s’agit d’un document dynamique et évolutif. Comme l’a dit le Bourgmestre, il s’appuie sur la politique communale, qui a été en quelque sorte dé- clinée en un programme stratégique. Cette démarche est précédée d’un diagnos- tic, qui a en partie été fait lors des rencon- tres organisées en 2016 en vue du PCDR. Les conclusions de l’époque ont servi de base, même si certains points ont évolué. Le PST est donc un document stratégique qui aide les communes dans la planification et l’évaluation de projets. Il est scindé en différents niveaux : les objectifs straté- giques (ce que la commune veut être), les objectifs opérationnels (ce que la commune met en œuvre pour y arriver) et les actions (les projets concrets). Des indicateurs sont là pour préciser la priorisation des projets. Chaque action est détaillée en termes de moyens humains et financiers nécessaires, et chaque action a une personne-ressource en charge du suivi. Enfin, ce PST s’est également appuyé sur les 17 objectifs de développement durable eu- ropéens. C’était un défi d’appliquer cela à chaque action, mais l’équipe a tenté de l’in- tégrer de façon transversale. Volet interne Objectif stratégique 1 : être une adminis- tration communale qui offre un service pu- blic moderne, efficace, efficient et de qualité, tourné vers le citoyen, qui simpli- fie la vie aux usagers. Objectifs opérationnels : amélioration des lieux et des outils, compétences des agents correspondant aux besoins des citoyens, processus d’évaluation unique et clair, hausse de la motivation, de l’implication et du bien-être, mise en place d’une organisa- tion efficiente, procédure de recrutement efficace, faciliter l’accès à l’information pour le citoyen, faciliter les démarches adminis- tratives par la digitalisation. Hélène de Schoutheete (I.C.) aimerait pro- fiter pour mettre l’accent sur le fait que l’ex- tension du centre administratif doit être pensée afin de permettre de meilleures synergies avec le CPAS, entre autres pour les services du personnel, de la comptabi- lité, des travaux, etc. Ce serait bien de souli- gner cela dans cet objectif, selon elle. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Commu- nale) explique que la description a déjà évolué pour intégrer les bureaux communs commune et CPAS. Pol Perniaux (Pacte) demande si cette extension est responsable ? Est-ce prioritaire étant donné la situation fi- nancière de la commune ? Dans la même réflexion, il souhaite revenir sur le nombre de travailleurs. Ce nombre est déjà au-des- sus des normes. Est-ce raisonnable ? Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) l’in- vite à venir rencontrer les agents commu- naux et du CPAS. Certains sont très mal lotis et l’accueil du citoyen n’est pas du tout opti- mal. Christian Fayt (EPI) ajoute que l’an- cien bâtiment qui est visé dans cette extension se dégrade. Il est à l’abandon de- puis huit ans déjà. Ce projet permettrait une salle de réunion plus accueillante, des accès repensés pour les PMR, de pouvoir fé- dérer plusieurs services. Enfin, il souligne qu’il ne s’agit que d’une estimation, et que des recherches de subsides sont évidem- ment en cours. Concernant le processus d’évaluation clair et les compétences des agents qui corres- pondent aux besoins de services aux ci- toyens, l’un ne peut pas être mis en place sans l’autre selon Hélène de Schoutheete (I.C.) Dans l’évaluation, il est important de déterminer les compétences et les objectifs et de les intégrer ensemble. La conseillère trouve également que la transversalité des compétences n’est pas suffisamment mise en avant. Or, il y a des services où si l’em- ployé tombe malade, les compétences ne sont pas acquises par d’autres. Y a-t-il un objectif de tendre vers cela ? Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) explique que la description de fonction de chaque agent a été réalisée. Cela permet de mieux se connaître, mais aussi de mettre en œuvre dans un second temps une plus grande transversalité. Dans un même esprit, un grand bilan de compétences reste à faire – que ce soit des compétences profession- nelles ou personnelles. Concernant la trans- versalité toutefois, la Directrice Générale pense que ce PST est un exemple de trans- versalité. Pour chaque projet, il existe une équipe qui n’est pas forcément issue des mêmes services. Hélène de Schoutheete (I.C.) insiste sur le fait qu’elle amenait ce point pour les tâches quotidiennes des agents communaux. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) répond que des choses sont déjà mises en place pour pallier les risques qui existent de voir une compé- tence être le monopole d’un agent. Cela va encore évoluer dans la mise en place de synergies supplémentaires CPAS / Com- mune. Mais la Directrice est bien consciente de ce risque pour certains services d’être à l’arrêt parce que personne d’autre ne sait comment faire une tâche. Les Directions Générales tentent de pousser tout le monde à développer ses compétences, à oser. Axel François (I.C.) félicite la Directrice pour ce travail qui reprend 183 projets. Sur 183 de ces projets, 75 ou 76 font appel à des moyens humains existants dans les équipes. Le conseiller se demande si ce n’est pas une charge trop lourde pour ces travailleurs, ou si de l’embauche est prévue, malgré la situation financière ? Il revient également sur le volet d’évaluation, de re- mise en question pour savoir si le travailleur est compétent, s’il est à la bonne place, s’il est motivé. Selon lui, si cela n’est pas bien fait, c’est parfois plus dangereux. Enfin, il note la volonté de faire baisser l’absen- téisme de 20 % avant la fin de la législature, chiffre important qui l’inquiète. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) dit que dans la réalité, les employés gèrent déjà leurs missions obligatoires et tâches quotidiennes, et des projets à côté. Le chan- gement réside dans la classification et la vi- sibilité des projets. Chacun sait quoi faire et dans quel délai. De plus, ce n’est pas parce que quelqu’un est indiqué comme chef de projet qu’il doit tout faire seul. Il assure le suivi. Tous ces projets ont été concertés, et personne n’a jamais partagé de craintes quant à la surcharge que cela représente- rait. Concernant les évaluations, l’objectif n’est pas de démontrer que les personnes ne sont pas compétentes, au contraire. La démarche s’inscrit dans une perspective po- sitive et d’évolution. Une évaluation régu- lière est nécessaire. Mais ce n’est pas un moment où l’on juge. C’est une occasion de discussion ouverte, de ce qui fonctionne, des problèmes rencontrés, des objectifs à se fixer, etc. Les échanges qui ont déjà eu lieu sont plutôt riches. Les évaluations sont tou- jours réalisées avec deux personnes for- mées à cela, et un modérateur est présent si besoin. Ce n’est pas perçu comme négatif, mais comme progressif. Enfin, concernant l’absentéisme, il s’agit surtout de taux éle- vés dans certains services. Le contrôle mé- dical a été instauré il y a quelques mois, et une nette amélioration a été notée. Mais il faut proposer d’autres choses afin de régu- ler cela. Ce n’est toutefois pas une chasse aux sorcières. Axel François (I.C.) demande alors si une sanction est prévue en cas d’évaluation négative ? Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) explique qu’il existe un canevas avec dix critères d’évalua- tion à suivre. Il est donné la possibilité à l’agent de s’exprimer, c’est une discussion. Si l’évaluation n’est malgré tout pas favora- ble, des objectifs à plus court terme sont fixés et réévalués après quelques mois. Pour la procédure de recrutement, Hélène de Schoutheete (I.C.) demande quelle est la procédure en cas d’ex aequo. Y a-t-il une voix prépondérante pour le représentant du service ? Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) explique que la procédure est basée sur celle proposée par l’UVCW, no- tamment concernant la composition du jury (agents communaux, représentants po- litiques, jury externe). Si tout est respecté, il ne peut pas y avoir de souci concernant l’objectivité. Hélène de Schoutheete (I.C.) souhaite sa- voir s’il est prévu d’adapter le site internet aux malvoyants. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) dit que c’est repris dans un nouveau décret de la Région wallonne. Un agent très intéressé par la thématique du handicap travaille à ce projet et d’autres. Volet externe Objectif stratégique 1 : Être une commune Citaslow qui offre un cadre de vie de qua- lité pour ses citoyens et ses visiteurs, où il fait bon vivre, sécure, accueillante, propre, et qui préserve son environnement, ses paysages et le bien-être du monde vivant. Objectifs opérationnels : baisse des dé- chets, baisse des dépôts clandestins, préser- vation de faune et de la flore & développement de la biodiversité, label Ci- taslow, valorisation agriculture et horticul- ture, baisse de la consommation d’énergie & empreinte écologique commune, amélio- ration de la politique touristique et du fol- klore, mise en valeur du bâti et de l’historique, augmenter le sentiment de sé- curité, améliorer le bien-être animal. Pascale Carton (I.C.) demande s’il est pos- sible de louer les verres réutilisables à des institutions et associations communales. Fabienne Mollaert (EPI) annonce que 1000 gobelets ont été reçus de la Province, et que l’idée est de voir ensuite pour que chaque association ait les siens, aussi reçus à la Province. Hélène de Schoutheete (I.C.) demande s’il est possible d’envisager que Saint-Nicolas distribue des gourdes réutilisables dans les écoles de l’entité cette année. Cela aurait un impact sur les plus jeunes, et ils pourraient les utiliser à l’école pour y réduire les conte- nants jetables. Christian Fayt (EPI) an- nonce qu’ils sont sur la même longueur d’ondes. Ils sont en effet en train de réfléchir à proposer des cadeaux plus intelligents, plus locaux. Fabienne Mollaert (EPI) an- nonce qu’elle peut se renseigner auprès de la Province pour les gourdes. Hélène de Schoutheete (I.C.) explique que si c’est un cadeau, les enfants auront peut-être plus envie de l’utiliser. Pascale Carton (I.C.) aimerait savoir si la machine qui doit être acquise pour un dés- herbage alternatif permettra un déneige- ment alternatif également, au lieu de l’utilisation du sel classique qui est très pol- luant. Jacques Wautier (EPI) explique que la machine pourrait déneiger le centre, mais la logistique serait plus compliquée. De plus, si la commune ne sort pas pour dénei- ger quand c’est nécessaire, la responsabilité peut être engagée en cas d’accident. Luc Schoukens (Pacte) trouve que ce qui semble manquer et ne pas être assez mar- qué dans tout ce PST, c’est la transition éco- logique et sociale. Or, Pacte tient à rappeler l’urgence de prendre quelques mesures écologiques. Le parti a l’impression que les domaines qui touchent le plus au CO2, comme l’agriculture, l’alimentation, la mo- bilité, l’énergie ne sont pas assez marqués par cette urgence. Le conseiller ne dit pas que rien n’est fait, mais il regrette de ne pas voir plus de mesures. Concernant l’alimen- tation et l’agriculture, il note l’idée de la création d’un comité agricole, dont il se ré- jouit, mais regrette le manque d’incitant à aller vers une agriculture naturelle et biolo- gique. L’agriculture traditionnelle ne fera pas évoluer vers une baisse du CO2. Concernant la cuisine, les activités commu- nales et du CPAS, il estime qu’il faudrait être plus ferme dans le choix des ingrédients – bios et locaux, avec des indicateurs pour évaluer cela. Il aimerait voir cela intégré dès maintenant. Christian Fayt (EPI) lui de- mande de bien regarder toutes les actions Conseil communal du 24 septembre 2019 Pour le point extension du centre administratif en vue de meilleures synergies avec le CPAS

9. 9 Petit Tram 485 octobre 2019 ITTRE CULTURES Zappeur Palace est probablement en lice pour devenir le prochain phénomène de la scène musicale belge pop/rock. Après avoir écumé les scènes des festivals cet été, ils seront sur la scène du Zik Zak. Entrées : 15,25€ (Prévente) 19€ (Sur place) Vendredi 25 octobre à 20H30 Zik Zak Zappeur Palace + Winter Woods Soirée de sensibilisation sur le sort des enfants Palestiniens emprison­ nés. Film documentaire sur la situ­ ation des prisonniers politiques et d’opinion palestiniens. Intervention de Bichara Khader , professeur émérite de l’UCL, (sous réserve) et de Claude Debrulle , Secrétaire­ Général de l'Association eu­ ropéenne de défense des droits de l'Homme (AEDH). Le documentaire montre l’utilisation systématique par l’armée israélienne de la prison comme arme de répression contre la lutte des Palestiniens pour leurs droits et pour la création d’un Etat palestinien viable et indépendant. Il met en lumière les mécanismes d’un système d’oppression qui dé­ passe les murs de la prison et main­ tient toute une société sous la menace permanente d’un empris­ onnement arbitraire. Les Pales­ tiniens emprisonnés le sont pour des motifs politiques. Actuellement, il y a environ 5 250 prisonniers palestiniens dans les prisons israé­ liennes, en violation du droit inter­ national. Chaque année, 500 à 700 mineurs palestiniens de Cisjordanie et Jérusalem­Est passent dans les prisons militaires israéliennes. Organisation : Groupe citoyen "Pour une Paix Juste au Proche­Orient" (PJPO) Avec le soutien du Centre culturel d'Ittre. Entrées : 5€ Table d'hôtes avancée à 19h Réservations Repas & Spectacle : 067/78 06 70 Vendredi 25 octobre à 21H L’Étable d’Hôtes «Palestine, la case prison» de Frank Salomé (Film documentaire) Voici venu le temps où les feuilles vo­ lent au vent, où l’automne s’installe et les couleurs du paysage nous of­ frent mille variations. Voici venu le moment de célébrer cet instant, avec votre tout­petit, en explorant ensem­ ble les nuances colorées que nous procurent les végétaux. Sous forme de teinture, le rose de la betterave, le vert de l’épinard, le bleu du chou rouge (et oui!) seront nos matières pour peindre, tracer, tamponner et laisser nos empreintes sur une grande fresque collective. Décou­ vertes sensorielles, créativité, expres­ sion et éclats de rires seront au ren­ dez­vous ! Quand ? Le dimanche 27 octobre 2019 de 10h30 à 11h30 Pour qui ? Les enfants entre 1 an et 2ans ½ accompagnés d’un adulte. Où ? Espace Bauthier Centre culturel d’Ittre Inscription : 067/64 73 23 Animé par Elisa Robet, psy­ chomotricienne pour les tout­petits et animatrice d’ateliers créatifs. Fb : Elisa Robet – psychomotricienne Entrées : 10€ Binôme parent/enfant Dimanche 27 octobre de 10H30 à 11H30 Centre Culturel d’Ittre ­ Espace Bauthier Encres végétales (Atelier parent­enfant pour bébés nouveaux marcheurs jusqu’à 2,5 ans) «Pérégrinations d’un pépin à Virginal» Exposition Peintures et croquis d’André Soete Durant tout le mois de Novembre, découvrez les œuvres inédites d'An­ dré Soete dans le Grenier de l'Etable d'hôtes. Tous les w­e ou en semaine sur rdv. Entrées : Entrée libre Vernissage le vendredi 1er No­ vembre à 18h Vendredi 8 novembre à 20H30 Zik Zak Rock Nation Tribute Night # 16 Guns n’ roses experience plays Guns n’ roses 50 ans de scène pour ULI JON ROTH ! (Scorpions, Electric Sun & Sky Of Avalon). Après une tournée eu­ ropéenne du G3 avec Joe Satriani, John Petrucci, ULI JON ROTH reprend la route pour fêter ses 50 ans de scène. Entrées : 26€ (Préventes) 29€ (Sur place) Vendredi 1er novembre à 20H30 Zik Zak Uli Jon Roth (Ex. Scorpions) Samedi 2 novembre à 20H30 Zik Zak Tremplin Durbuy Rock Festival + Aktarum Avec 4 groupes en compétition (in­ scription via https://mycourtcir­ cuit.be/appels/) et Aktarum en tête d'affiche hors concours. Entrées : 10€ (pas de préventes) Ce groupe de reprise anglais est reconnu par les Guns n’ Roses. Entrées : 15,25€ (Prévente) ­ 19€ (Sur place) Vendredi 8 novembre à 21H L’Étable d’Hôtes Concert «Apéro intime» avec Gauthier Jansen et «Les gens qui disent oui» Des quatre coins du Monde avec "Clowns et Magiciens sans fron­ tières", des scènes de théâtres clas­ siques et contemporaines internationales, Gauthier Jansen nous livre en prose, notes et mots, une poésie poly­éth(n)ique colorée de secret, d'audace d'enfance, d'ivresse, de musique.... Un voyage au bord de l'âme.... le temps d'un apéro ! Entrées : 10€ Table d'hôtes avancée à 19h Réservations Repas & Spectacle : 067 78 06 70 Entre le Jazz et la Soul, la tradition et la modernité, Afy synthétise ses plus grandes influences : d’Ella Fitzgerald à Nancy Wilson en pas­ sant par Mary J. Blige. Le répertoire est constitué de com­ positions personnelles ou de stan­ dards réarrangés avec des grooves organiques comme marque de fa­ brique. Afy : chant, basse / Maxime Blésin : guitare / Daniel Jonkers : batterie / Pauline Leblond : trompette / Edouard Wallyn : trom­ bone Entrées : Préventes par virement (infos sur le site) / étudiant : 12€ Sur place : 15€ Dimanche 10 novembre à 17H Heptone AFY (Jazz) Dimanche 10 novembre à 20H30 Zik Zak Laurence Jones Blues man anglais, le prochain virtuose de la guitare Entrées : 20€ (Prévente) ­ 23€ (Sur place) Vendredi 1er novembre à 18H L’Étable d’Hôtes Jeudi 31 octobre Zik Zak Blind test «The Walking Dead» Animé par Olivier Maghe Dj ­ Bal disco des zombies Entrées : 48€/table de 6 personnes

14. 14 Petit Tram 485 octobre 2019 Yvébé sprl Yves Vanbrabant yvebe.cuisine@gmail.com 0495 20 20 89 Cuisines équipées sur mesure ... à Ittre www.yvebe.be Une histoire de cuisine ... avant d’avancer que ce n’est pas assez. Pour l’agriculture, le Bourgmestre estime que ces projets soutiennent l’agriculteur, ce qui est positif puisqu’il n’en reste plus beaucoup sur notre territoire. Mais il note aussi que le Collège soutient des initiatives bio et lo- cales, comme l’Artichamps qui peut faire un petit marché le jeudi devant l’école libre d’Ittre ou la création de Chez Bobbi. Mais le Bourgmestre ne veut pas que cela soit fait en stigmatisant les agriculteurs. Ils ont aussi leur place et doivent aussi avoir les moyens de vivre décemment. Pol Perniaux (Pacte) souligne que beaucoup est déjà fait, en effet. Mais ce que Pacte souhaite partager, c’est que la réflexion aurait pu être plus aboutie en matière de transition. Ici, ce n’est pas assez explicité quant au comment on appuie la transition, ni quant à la priori- sation. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) attire l’attention sur le fait que si un projet est en Priorité 2 et pas P1, ce n’est pas parce qu’il sera reporté, mais parce qu’il a besoin de plus de temps. Cela signifie qu’il peut être commencé immédia- tement. Ferdinand Jolly (I.C.) a observé le dépéris- sement important des arbres sur la com- mune. Il trouve important de sensibiliser à la plantation, et de montrer l’exemple sur des terrains communaux, ainsi que de favo- riser les permis en ce sens dans des zones caillouteuses, marécageuses, etc. Jacques Wautier (EPI) annonce qu’ils attendent une réponse à un appel d’offres pour des haies. Pour les particuliers, un florissement partici- patif de l’espace public va être organisé. Christian Fayt (EPI) ajoute que lors de la première réunion avec les agriculteurs, le 17/10, quelqu’un va venir présenter la ripi- sylve (présence de zones boisées aux abords des rivières, etc.) Au niveau des plantations, ce n’est pas la commune qui décide. Cela dépend d’un plan de secteur, du ministre de l’agriculture, et du fonction- naire délégué. Hélène de Schoutheete (I.C.) note qu’il est prévu d’installer des sèche-mains élec- triques dans les toilettes de plusieurs bâti- ments communaux. N’est-ce pas une fausse bonne idée ? Y a-t-il eu une étude sur le coût énergétique ? Il existe des lingettes compostables, par exemple. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) assure que l’étude est en cours. Lindsay Gorez (MR) avance le gaspillage avec les lingettes, puisque les gens en prennent trois ou qua- tre. Luc Schoukens (Pacte) revient lui aussi sur les points énergie. Selon le PAEDC signé par la commune, l’objectif est de réduire de 40 % la consommation de CO2 d’ici à 2030. Cet objectif n’est pas repris clairement dans ce PST, et il le déplore. Ce document est prioritaire pour atteindre ce but. La Région wallonne voudrait monter jusqu’à une baisse de 55 % selon le projet de la nouvelle majorité. Si la commune ne suit pas, cet ob- jectif ne sera pas atteint. C’est notre respon- sabilité à tous. Cette fiche sonne un peu creux pour le conseiller. Beaucoup de choses sont en priorité 2, il n’y a pas d’indi- cateurs de réussite, pas d’agents parte- naires, etc. Cela l’inquiète parce qu’il a la sensation que ce n’est donc pas prioritaire. Or, c’est maintenant et pas dans quatre ans qu’il faut changer. Ce sera trop tard ensuite. Cette fiche déçoit terriblement Pacte. Sans énergie éolienne, l’objectif ne peut pas être atteint. Cela ne veut pas dire à tout prix et n’importe où. Mais on peut choisir d’en ins- taller ici, ou de participer au financement d’éoliennes ailleurs. Cette énergie et le pho- tovoltaïque sont en plus des investisse- ments à long terme, rappelle le conseiller. Christian Fayt (EPI) insiste sur le fait que ce document est évolutif. Il est impossible de dire maintenant tout ce qui va arriver. C’est trop prématuré de mettre certaines infor- mations, mais d’autres projets existent pour arriver à cette baisse. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) rappelle qu’une évaluation aura lieu tous les ans pour faire le point sur l’évolution des fiches, selon les opportunités qui se présentent également en termes de subsides, etc. Plusieurs choses n’étaient pas cohérentes par rapport au budget de cette année, déjà rentré. Le PST prévoit les choses sur six ans, mais les bud- gets ne couvrent qu’un an. Luc Schoukens (Pacte) estime ne pas avoir de réponse quant à l’urgence des mesures à prendre. Il rappelle également que le PAEDC promet- tait une évaluation tous les deux ans. Or, deux ans et demi après, elle n’a toujours pas eu lieu. Le conseiller admet qu’il aurait sou- haité voir plus d’activisme sur la priorisation de ces points. Même les points en lien avec Renowatt sont en priorité 2. En Région wal- lonne, on prévoit de supprimer l’utilisation des énergies fossiles d’ici à 2025, il faut donc commencer à en tenir compte dès au- jourd’hui dans l’ensemble des dossiers. Concernant Renowatt, Fabienne Mollaert (EPI) annonce les avoir recontactés la se- maine passée. L’urgence va être placée sur les écoles communales qui vont avoir droit à un audit. Les autres bâtiments suivront plus tard. Pour le PAEDC, l’échevine recon- naît que ça s’est un peu perdu suite à la création d’une coopérative (Energ’Ittre). Mais il faut s’atteler pour que la dynamique se canalise uniquement sur le PAEDC. Hélène de Schoutheete (I.C.) note le pro- jet de campagnes d’information pour les primes énergies. Cela a déjà été fait par le passé, et l’intérêt est donc élevé autour de la campagne, et retombe ensuite. Pourquoi ne réaliserions-nous pas un cadastre des besoins des habitations en soumettant à chaque habitation un questionnaire sur base volontaire pour que la commune puisse agir sur des points précis ? Réaliser un screening plus précis pour une informa- tion plus ciblée. Cela pourrait être envoyé avec la taxe déchets, par exemple. Chris- tian Fayt (EPI) apprécie la proposition. Fa- bienne Mollaert (EPI) apprécie aussi, mais note que lors d’une formation, on leur a dit que beaucoup de gens ne répondraient pas à ce genre de questionnaire, de peur d’y voir une forme de contrôle. Objectif stratégique 2 : Être une commune qui offre des structures et des services fa- vorisant le développement harmonieux de l’enfant et de la jeunesse. Objectifs opérationnels : augmentation de la capacité d’accueil de la petite enfance, développement de l’accueil-temps-libre, amélioration de l’accueil des enfants en bas-âge dans les espaces publics, améliora- tion de la qualité de l’enseignement et des structures, augmentation de l’implication des jeunes, développement de l’accompa- gnement des jeunes en proie à des assué- tudes. Luc Schoukens (Pacte) se réjouit que la subsidiation MCAE et crèches a été élargie. Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que les premières modifications devraient aller très vite, mais que les changements s’étalent sur cinq ans. Cela devrait baisser le déficit de la MCAE. Luc Schoukens (Pacte) note aussi la créa- tion d’un bâtiment pour l’accueil de la pe- tite enfance à Haut-Ittre. Quel coût étant donné le contexte ? Hélène de Schou- theete (I.C.) pointe le choix d’un partena- riat public/privé. Qu’en est-il ? Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que la forme de ce partenariat n’a pas encore été déter- minée. Pour le projet de nouvelle école à Virginal, qu’en est-il de la proximité avec la ligne haute-tension, se demande Luc Schoukens (Pacte) ? Ne serait-ce pas plus judicieux de décentraliser ce projet dans des quartiers comme Huleu ? Hélène de Schoutheete (I.C.) se demande quels sont les critères qui influeront sur le budget, qui reste à déter- miner. Christian Fayt (EPI) explique que pour créer une école, il faut des années. Ici, l’idée est lancée et peut-être étudiée – quant à la ligne haute-tension, à la Fédéra- tion Wallonie-Bruxelles, etc. Hélène de Schoutheete (I.C.) n’est pas convaincue que l’installation de tables à langer dans les bâtiments est un réel be- soin. Christian Fayt (EPI) déclare que ça a pourtant été demandé. Hélène de Schoutheete (I.C.) s’inquiète de savoir si le fait de laisser le choix de l’anglais ou du néerlandais en primaire est légal. Christian Fayt (EPI) la rassure et confirme que ça l’est. Hélène de Schoutheete (I.C.) note le pro- jet de proposer des salles munies de Wifi pour les étudiants en blocus. Quid du test fait pour la seconde session de cet été ? Est- ce un réel besoin ? Lindsay Gorez (MR) dit qu’il y avait une réelle demande, mais que cette première tentative doit encore être améliorée. La séance de coaching gratuite a attiré quatre étudiants, et deux étudiantes sont venues étudier pendant dix jours. Il faut réfléchir à comment on peut donner l’information aux jeunes, qui ne lisent pas forcément le Petit Tram ou le Facebook communal. Il faut laisser le projet se construire. Axel François (I.C.) se demande ce qui motive les étudiants à étudier là plu- tôt que chez eux. Alizée Olivier (MR) , qui a profité de la première tentative, explique que ça assure un endroit calme, où il n’y a pas forcément les frères et sœurs, les tenta- tions, etc. que l’on retrouve chez soi. En plus, cela permet d’échanger avec d’autres étudiants, de demander des conseils. C’est comme étudier en bibliothèque, mais avec moins de monde encore ! Lindsay Gorez (MR) rappelle que la salle mise à disposition est déjà équipée du Wifi, et que ça n’a donc pas coûté grand-chose de proposer cela. Peut-être un peu de chauffage pour la ses- sion d’hiver. Pascale Carton (I.C.) trouve que le coaching offert était une très bonne idée. Objectif stratégique 3 : Être une commune sociale, solidaire et hospitalière, répon- dant aux besoins des personnes âgées et des plus faibles. Objectifs opérationnels : augmenter les synergies avec le CPAS, développer le PCS, améliorer l’accessibilité des PMR, dévelop- per l’information santé aux citoyens. Hélène de Schoutheete (I.C.) félicite cette volonté d’augmenter les synergies. Elle pense qu’il y a des effets de leviers fantas- tiques et des échanges à y gagner. Concer- nant TransIttre, elle se demande s’il y a une évaluation régulière de son utilisation. Il semble très utilisé, mais la conseillère a eu des retours de gens qui n’y ont jamais de place, alors qu’ils souhaitaient l’utiliser pour se rendre à un rendez-vous médical. La per- ception semble être qu’il est peu libre pour de nouvelles demandes, et donc perçu par beaucoup comme un service personnel de quelques « privilégiés ». Elle conseille de laisser quelques plages horaires libres pour les urgences. Françoise Peeterbroeck (EPI) s’étonne un peu, puisque la priorité est don- née à ce qui est médical. Elle tâchera de veiller à cela. Objectif stratégique 4 : Être une commune qui favorise le développement des com- merces de proximité, les productions lo- cales, les circuits courts et le développement économique. Objectifs opérationnels : promouvoir le commerce de proximité et les produits lo- caux, favoriser l’installation d’activités éco- nomiques, développer l’économie durable et collaborative. Hélène de Schoutheete (I.C.) note que le budget est indiqué comme indéterminé pour l’installation d’un distributeur de bil-

4. 4 Petit Tram 485 octobre 2019 BD autres et adultes Saint-Barthélemy : Sauveterre Enfants Mon tour du monde en playmo- bile : 1 de l’Allemagne à la Scandinavie 4 de l’Argentine jusqu’au pôle nord Le grand bestiaire des légendes : Séverine Pineaux Sheltie trouve un ami : Peter Clover Padington n’en fait qu’à sa tête : Michael Bond Les pyjamasques : et energuman : Romuald et utupé l’esprit de la forêt et le rêveur de l’arc-en-ciel et le grogarou et bibou et le dinosaure et le sablotin et l’opération zéro Mortelle Adèle : j’aime pas l’amour ! : Mr Tan – Mis Prickly prout atomique l’enfer, c’est les autres tout ça finira mal Le carnet d'Allie : 2 la nouvelle école 3 les vraies amies 4 la pièce de théâtre 5 l'anniversaire Ados Les filles au chocolat : cœur va- nille : Cathy Cassidy La vie compliquée de Léa Oli- vier - New-York : Catherine Gi- rard-Audet La vie compliquée de Léa Oli- vier - Paris : Catherine Girard- Audet Un cœur pour deux : Shivaun Plozza Romans La cage dorée : Camilla Läckberg D’ici là porte-toi bien : Carène Ponte Souvenirs d’une promesse : Sarah Mitchell Par amour : Valérie Tong Cuong Charmant : David Safier Gabrielle ou le jardin retrouvé : Stéphane Jougla Ceux qui voulaient voire la mer : Clarisse Sabard L’enfant et l’oiseau : Durian Suke- gawa Passage des ombres : Arnaldur indridason Nous, l’Europe : banquets des peuples : Laurent Gaudé Les dix-sept valises : Isabelle Bary Nouveaux livres à la biblio­ thèque de Virginal (septembre) La langue de chez nous SENS DESSUS DESSOUS: Sens propre: tourné de telle façon que ce qui devrait être dessus ou en haut, se trouve dessous ou en bas. Sens figuré : dans un grand désor- dre. Anglais : upside down Néerlandais : ondersteboven DE BON OU MAUVAIS AUGURE Qui constitue un signe favorable ou défavorable Attention: un augure, nom masculin Augure était, dans la religion ro- maine, un prêtre chargé d’interpré- ter les phénomènes naturels, considérés comme des présages. Arthur Deghorain Nous prônons comme valeurs l’ou- verture, l’indépendance et la convi- vialité. Nous choisissons nos conférenciers non en vertu de leur appartenance idéologique mais pour leur expertise dans leur domaine. Au terme de la conférence ainsi que lors de l’interruption autour d’un petit verre nous réservons un temps pour les questions-réponses 15 octobre : Francis Delpérée Professeur émérite de droit consti- tutionnel à l'UCLouvain. Séparation des pouvoirs et indépendance de la justice. 12 novembre : Alfred Bernard Directeur de recherches FNRS et Professeur UCL. Perturbateurs en- docriniens. Infos utiles : les conférences se donnent Salle de la Butte, rue de la Butte à Hen- nuyères. Elles débutent à 20h00. Prix : 8€/conférence ; abonne- ment 32 €. Renseignements udahennuyeres@yahoo.fr ou Alain Deleplanque : 067 87 84 08 Agenda des conférences de l’UDA (7ème saison) L’U.D.A. est une association ouverte à tous, adultes et aînés, qui vise à promouvoir la culture au sens très large dans un esprit d’ouverture et d’indépendance totale et à offrir ainsi à tous l’occasion d’une ré- flexion critique sur les sujets les plus variés (société, art, avancées technologiques ou médicales...) R.H.C.V. Concert de Gala Dimanche 20 octobre 16h00 Salle polyvalente de Virginal Avec la participation de La Royale Harmonie l’Union 1801 de Beloeil Sous la direction de Mr Jean­Marie Bracke et La Royale Harmonie Communale de Virginal Sous la direction de Mr Philippe Lambert ENTRÉE GRATUITE Cette conférence sera donnée par Monsieur Georges VAN GOETHEM, ingénieur et docteur en sciences appliquées UCL, ancien haut fonc- tionnaire à la Commission Euro- péenne (DG Recherche et Innovation, Direction Energie) et s’intitule : « Energie durable et ac- cessible à tous » L'énergie est la seule monnaie d’échange vraiment universelle : ses multiples transformations font que les étoiles brillent, que les pla- nètes tournent, que les plantes poussent et que les civilisations évoluent (Vaclav Smil, 2017). L'ac- cès à l'énergie est en effet une condition préalable au développe- ment humain et économique. C’est une condition essentielle pour at- teindre « les 17 Objectifs du déve- loppement durable » fixés par les Nations Unies en 2015. Il y a égale- ment un effet multiplicateur, qu’il s’agisse d’assurer la production ali- mentaire et l'approvisionnement en eau, de faciliter l'éducation et les services de santé, de créer des em- plois, ou de lutter contre le change- ment climatique. L’objectif de toute politique éner- gétique moderne doit être d’assu- rer un accès sûr, abordable et durable à des services énergé- tiques de qualité sur la base d'un mix optimal d’énergies primaires. Voici donc en quelques mots les su- jets de ces conférences qui seront suivies d’un échange de questions- réponses avec le public. Quelques renseignements utiles : Prix : 6€ : tarif plein – réductions : étudiants et demandeurs d’emploi. Possibilité d’abonnement. Info : 0476/290017 Antenne interuniversitaire UCL/ULB des Aînés de Nivelles Programme des conférences 2019/2020 Ces conférences sont organisées en partenariat avec le Centre Cultu- rel de Nivelles et avec le soutien de la Ville de Nivelles et de L’Annonce Brabançonne. La prochaine conférence se tiendra le lundi 28 octobre 2019 à 14h30 à la salle du Waux-Hall, place Albert Ier à Nivelles. Vous avez un passe-temps créatif et souhaitez vendre quelques-unes de vos plus belles pièces pour les fêtes ? Le Café Truc proposera pour la se- conde fois un Mini Marché Artisanal de Noël 100 % local lors de son activité du 18 décembre. L’an- née passée, des passionnés de couture, céra- mique, dessin et autres avaient déjà proposé leurs créations. N’hésitez pas à nous contacter via cafetruc.ittre@gmail.com pour plus d’informations ! Café Truc cherche artisans pour son Mini Marché de décembre Samedi 30 novembre à 19h30 à la Collégiale Sainte-Gertrude de Ni- velles. Un concert découverte pour ceux qui voudraient décou- vrir « la grande musique » et pour les mélomanes les plus exigeants ! ’ Sur les voies de l’opéra, concert en contrastes ‘’ Une plongée originale, passion- nante et contrastée sur les voies fon- datrices de l’opéra : du Nivellois Tinctoris à Bach, en passant par Ja- nequin, Gabrieli, Monteverdi, Purcell et Haendel. Avec les solistes et l’en- semble vocal Terpsichore, un en- semble d’instruments anciens, qua- tuor à cordes , les 2 orgues de la col- légiale et l’ensemble de cuivres Agamemnon (Lyon) le tout soutenu par une projection sur grand écran. C’est une production commune du Concert Spirituel et de Terpsichore, sous la direction de Xavier Haag, à l’occasion du 40e anniversaire de son activité de direction musicale. Une réception sera offerte à l’issue de ce concert. Pré-vente des places 15 EUR la place réservée mais non numérotée. Inscription via www.le- concertspirituel.be et paiement sur le compte du Concert Spirituel BE 15-3701-0147-5730 Votre place sera réservée dès lors que votre paiement nous sera par- venu. Le soir du concert : 18 EUR Renseignement Monsieur Emmanuel Collet 0475/976409 emanuel.collet@skynet.be Monsieur Jean Pierre Hermant 0476/201709 jean.pierre.hermant@skynet.be Concert : Sur les voies de l’opéra, concert en contrastes C ulture

17. NOUVEAU JOURNEES SPECIALES D’INFORMATION SUR LES NOUVEAUX APPAREILS AUDITIFS Test auditif gratuit NOUVEAU A BRAINE-LE- CHÂTEAU Vous entendez mal ? Centre auditif AUDIO-MEDICA INTERNATIONAL DE Braine-le-Château Av. de Tubize 109 à Braine-le-château - 02/366 03 13 ● Toutes les grandes marques avec garantie ● Le plus grand choix ● Prêt à l’essai sans engagement ● Appareils pas chers et très discrets ● Tous les modèles existants ● Les nouveaux modèles à réglage automatique ● parking devant le magasin SUPER ÉQUIPE Une solution efficace, très discrète Et très peu coûteuse vous intéresse ? Une bonne audition Aux meilleurs conditions Tous les lundis de 9h à 12h Autres heures et jours sur rendez-vous Les appareils les plus petits du monde dans ou derrière l’oreille. Consultations gratuites sans engagements Tél. : 02/366 03 13 17 Petit Tram 485 octobre 2019 Kiné balnéothérapie Traitement dans l’eau, utilisé dans de nombreuses pathologies : ✔ Récupérer la mobilité de son corps ou d’une articulation après un traumatisme ✔ Retrouver sa forme tout en respectant ses limites physiques ✔ Aider son corps atteint de fibromyalgie ✔ Détendre son corps en douceur sur les conseils d’une kinésithérapeute. Autant de bonnes raisons de se mettre à l’eau! Les séances se déroulent au Centre Pure Rue de la Procession 4 à 1460 ITTRE Le jeudi de 15h a 16h Infos : 0496/876322 Natasha.rommes@gmail.com Réservation obligatoire 067/64 92 02 donc 109 000 EUR à charge de la commune ? demande Hélène de Schoutheete (I.C.) Christian Fayt (EPI) confirme. Luc Schoukens (Pacte) demande ce qu’il en est du reste d’Haut-Ittre. Christian Fayt (EPI) annonce que ce qui doit encore être fait sera ensuite fait en une fois. C’est impor- tant puisque des poissons sont en train de revenir dans le Ry Ternel, preuve de l’effica- cité. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 16. AC QUISITION DE MATÉRIEL DE DÉS- HERBAGE ALTERNATIF – CONDITIONS ET MODE DE PASSATION : DÉCISION Jacques Wautier (EPI) rappelle qu’il y avait eu un subside provincial en 2017. Il y en a encore un maintenant. Ces deux subsides sont mis ensemble pour l’achat de l’engin, ainsi que différents outils qui permettront que cet engin soit polyvalent (brosse, rotor- broyeur, etc.) Il faut encore étudier quels outils prendre pour que ce soit le plus effi- cace. Une partie est subventionnée. Hélène de Schoutheete (I.C.) note qu’il y a donc 26 000 EUR à charge de la commune. Jacques Wautier (EPI) confirme qu’il s’agit de la limite maximale. Les prix fluctuent donc il faudra voir quels outils sont choisis. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 17. E TUDE DE LA ZEC DE GAESBECQ À ITTRE : AVANT-PROJET DE LA PHASE 1 : DÉCISION NDLR : ZEC est l’appellation provinciale pour une ZIT, soit Zone d’extension de Crue, ou Zone d’immersion temporaire. Jacques Wautier (EPI) annonce qu’il s’agit d’une étude. Des essais de sol ont eu lieu pour voir réellement comment cela pouvait être fait. Et le projet comprend aussi la créa- tion d’une mare. Luc Schoukens (Pacte) note que ces dos- siers sont plutôt bien gérés. Toutefois, un comité d’accompagnement avait été ins- tallé dans cette optique également, il tient à le rappeler. Hélène de Schoutheete (I.C.) demande si les 110 000 EUR à charge de la commune ont été inscrits au budget. Christian Fayt (EPI) confirme que 100 000 EUR sont repris au budget. Mais il faut l’accord du Conseil pour avancer dans le projet avec l’InBW. 45 % seront pris en charge par l’Europe, 140 000 EUR par la Province puisque le Ry Ternel est provincial. Sur toutes les ZIT construites, la commune a mis très peu d’argent, grâce aux subsides notamment. Hélène de Schoutheete (I.C.) trouve qu’il serait intéressant pour les citoyens d’avoir un récapitulatif de tout ce qui a été fait de- puis les inondations, ainsi que du coût com- munal et pour les autres pouvoirs. Christian Fayt (EPI) approuve, et ajoute qu’il faut réitérer des visites des ZIT comme initiées par Jacques Wautier dans le cadre du PCDN, pour que les gens comprennent sur place ce que c’est. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 18. C ONVENTION FIXANT LES MODALI- TÉS D’EXÉCUTION DES TRAVAUX DE CONFORT ET DE SÉCURISATION SUR LE RÉSEAU CYCLABLE PROVINCIAL À POINTS NŒUDS À HAUTEUR DE LA ROUTE D’ITTRE ET RUE DU CROISEAU, ENTRE LA N 533 (NIVELLES) ET LA RUE BASSE HOLLANDE (ITTRE) : APPROBA- TION Fabienne Mollaert (EPI) annonce qu’il s’agit d’une convention entre la Province et la Commune pour assurer la continuité du réseau points-nœuds. Tout est à charge de la Province. Ils commencent par les tron- çons entre deux communes, car ils sont plus subsidiés. Luc Schoukens (Pacte) se réjouit de la continuité que cela apportera sur les trajets de mobilité douce. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 19. CRÉATION D’UN PASSAGE PIÉTON À LA BORNE KILOMÉTRIQUE 3600 DE LA N280 – RUE D’ HENNUYÈRES : DÉCISION Fabienne Mollaert (EPI) revient sur la vi- site de la RN280 faite avec le fonctionnaire délégué. Une série de points ont été abor- dés, et les passages pour piétons ne sont pas en reste. Dans ce cas-ci, il faut agrandir la zone 30 et supprimer une place de par- king, mais ce passage est très attendu. Hélène de Schoutheete (I.C.) se dit très contente, puisque l’autorité a dit non un certain nombre de fois. Ce point trouve une belle issue. Luc Schoukens (Pacte) se réjouit aussi, mais trouve que le passage est loin du coin, comme prévu à la base. Fabienne Mollaert (EPI) explique que c’était la seule solution en termes de sécurité, distance par rapport à l’arrêt de bus, présence d’un trottoir assez large, etc. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 20. CRÉATION D’UN PASSAGE PIÉTON À LA BORNE KILOMÉTRIQUE 8900 DE LA N280 – RUE DU CENTENAIRE : DÉCISION Fabienne Mollaert (EPI) rappelle que celui-ci aussi était très attendu. Hélène de Schoutheete (I.C.) dit que ce passage a toujours été refusé parce qu’il manquait un trottoir. Qu’en est-il ? Fa- bienne Mollaert (EPI) annonce que le quai du bus sera prolongé et qu’une place de parking doit sauter. Hélène de Schou- theete (I.C.) en profite pour rappeler que des places « 15 minutes » ont été promises au commerçant à l’époque des travaux de réaménagement. Fabienne Mollaert (EPI) note l’information. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 21. PLAN 2019-2024 DU PCDN : PRISE D’ACTE Jacques Wautier (EPI) annonce que ce plan reprend 32 projets sur cinq ans, afin de pré- server et de faire découvrir la richesse de la biodiversité ittroise. Il sera présenté lors de la journée de 5 octobre au Bois des Nonnes, et signé symboliquement ce jour-là. 22. C OMMISSION ZONALE DE GESTION DES EMPLOIS – DÉSIGNATION : DÉCI- SION Christian Fayt (EPI) propose Richard Flan- droy, qui serait deuxième suppléant. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 23. SOCIÉTÉ DE LOGEMENT HABITA- TIONS SOCIALES DU ROMAN PAÏS – AG EXTRAORDINAIRE DU 16 OCTOBRE : DÉ- CISION VOTE : Oui (Unanimité – 15) 24. C ONTENTIEUX JUDICIAIRE SPRL FBDC – FERME SMETTE – AUTORISA- TION D’AGIR EN JUSTICE : DÉCISION Pascal Henry (MR) demande l’autorisation d’entamer une action pour défendre l’inté- rêt de la commune dans le cadre du contentieux avec la SPRL FBDC. Luc Schou- kens (Pacte) demande un rappel de la si- tuation qui mène à cela. Pascal Henry (MR) explique que cela fait suite à une demande qui leur a été faite de ne poursuivre aucune activité commerciale tant qu’ils ne s’étaient pas conformés pour les nombreuses infra- ctions urbanistiques qui avaient été rele- vées par la cellule urbanistique. Ils ont décidé de maintenir quand même. Le fonc- tionnaire délégué a malgré tout accepté leur permis de régularisation. Or, le Collège a indiqué dans sa politique générale qu’il n’accepterait plus l’impunité, et il y a donc un recours qui est lancé. Ferdinand Jolly (I.C.) se dit étonné. Ce bâ- timent est une des plus anciennes fermes de notre région. Il n’y a plus de terres, les bâtiments sont obsolètes du point de vue agricole. Si l’on veut que le bâtiment soit sauvé, il faut accepter qu’il y ait des utilisa- tions autres qu’agricoles. Selon ses informa- tions, bon nombre d’infractions viennent du précédent propriétaire. Le conseiller trouve aussi que le fonctionnaire délégué prend une décision sage et déjà sévère concernant la régularisation. Le permis a été refusé pour l’ajout d’une cuisine (ce qui avait été fait par les précédents et n’avait ja- mais dérangé personne) et cinq chambres d’hôtes. Le conseiller se dit vraiment étonné que la commune veuille lancer une procé- dure avec des deniers publics contre l’octroi d’une régularisation. Pour lui, les voisins semblent faire un lobbying efficace. Il quali- fie le message envoyé de violent. Pascal Henry (MR) ne trouve pas cela violent. On parle d’équité, qui n’est pas du tout pré- sente ici. Il y a bon nombre de dossiers refu- sés pour des baies vitrées, des serres, etc. Certes, on peut régulariser des choses qui existaient auparavant. Ici, en zone agricole, on régularise sans trop de problème alors qu’à d’autres endroits, on demande aux gens de revenir à l’agriculture et à l’état d’origine. Ce n’est donc pas équitable, selon l’échevin. Ce dossier vient de loin. Un précé- dent propriétaire a déjà tenté de faire régu- lariser avec un dossier similaire, sans succès. Mais ceux-ci y arrivent sans souci, l’échevin se demande où a vraiment joué le lobbying. Le Collège tient à aller contre parce qu’ils estiment que ce dossier va beaucoup trop loin. A aucun moment ces gens ne sont venus à la commune pour un accompagne- ment de leur dossier et savoir ce qu’ils pou- vaient faire ou non et comment. Une fois que les infractions ont été constatées, il leur a été demandé de ne plus avoir d’activité tant que ce n’était pas régularisé, et ils ont malgré tout continué. Il y a de l’activité toutes les semaines et tous les week-ends. Face à cela, le Collège estime que ce n’est pas une façon d’agir et qu’il ne peut pas laisser passer un tel dossier. Le conseiller Jolly parlait de message violent, le Collège estime que le message est clair : « On ne peut plus faire n’importe quoi à Ittre, il faut d’abord faire les démarches de demande de L’emplacement du futur passage piéton de la rue d’Hennuyères: un peu en retrait du panneau «Ralentir, sortie d’école». ÉdA

15. Ets BONTET Philippe S.P.R.L. Châssis - Portes - Vérandas - Volets Pierre Carton 0494/52 48 28 - p.carton@bc-sprl.be Pierre Stryckman 0475/28 50 42 - p.stryckman@bc-sprl.be ELECTRICITÉ - CHAUFFAGE - SANITAIRE - RÉNOVATION - AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR & EXTÉRIEUR - PISCINES - JARDINS ESPACES VERTS - CONCEPTION RÉALISATION - ENTRETIEN P.V.C Deceuninck (possibilité bois et Alu) Electrification de volet (délais rapides) Primes à l’énergie et réduction d’impôts Rue Bruyère de Virginal, 76 1460 Ittre (Virginal) Votre artisan vous propose un large assortiment : PAINS, PETITES BOULANGERIES, VIENNOISERIES, TARTES, PÂTISSERIES, GLACES, BISCUITS SUCRÉS, ... (COCKTAILS, PAINS SURPRISE, BISCUITS SALÉS, ...) 067/64 77 35 info@labriochedor.be - www.labriochedor.be PATISSIER - BOULANGER - CHOCOLATIER - GLACIER Heures d’ouverture : du mercredi au samedi de 7h à 18h30 et dimanche de 7h à 17h Tél : 067/64 83 01 ­ Fax : 067/64 83 01 Gsm : 0475/571 399 15 Petit Tram 485 octobre 2019 Châssis / porte / volet  PVC /BOIS/ ALU Menuiserie Int /Ext Devis gratuit et compétitif TÉL FIXE : 067/21 59 52 GSM : 0499/61 11 28 OU 0473/86 51.93 www.pedicuremedicale­anais.be lets dans les bâtiments communaux. Mais cela avait pourtant été évalué entre 14 000 et 16 000 EUR par an. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) rappelle c’est le tarif pour le fonctionnement du distribu- teur. La sécurisation des abords et l’installa- tion ont aussi un coût. Hélène de Schoutheete (I.C.) regrette que ce ne soit pas indiqué. Luc Schoukens (Pacte) souhaite en savoir plus sur le projet d’étude de faisabilité d’une zone artisanale, etc. près de l’inciné- rateur. C’est un projet qui semble intéres- sant, mais quid de la mobilité ? Christian Fayt (EPI) explique qu’à côté de l’incinéra- teur, il y a trente hectares de terrain qui pourraient être utilisés pour de l’agriculture, de l’horticulture, de la culture sous serres, etc. C’est une zone agricole et c’est pour cela que c’est ce qui est envisagé. Pour d’au- tres activités, il faut changer le plan de sec- teur. Axel François (I.C.) croit se souvenir qu’il y avait un projet de zoning écologique près de l’incinérateur qui n’a jamais abouti. C’est dommage. Christian Fayt (EPI) ap- prouve. Objectif stratégique 5 : Être une commune attentive à un développement harmo- nieux de son territoire, au maintien de son caractère rural et de son patrimoine, à une mobilité responsable. Objectifs opérationnels : diminuer le risque d’inondations, maintenir la qualité paysa- gère, améliorer l’harmonisation des habita- tions au sein des villages et des trois villages, améliorer l’égouttage et l’assainis- sement des eaux, augmenter le nombre de places dans les cimetières et améliorer leur aménagement, améliorer les réseaux de communication, améliorer la mobilité, aug- menter les aménagements sécurisés pour les usagers faibles & développer la mobilité douce, encourager les modes de transport en commun, augmenter la sécurité des usa- gers & diminuer la vitesse, diminuer le nom- bre de logements inoccupés, augmenter l’offre de logements publics, notamment à destination des jeunes et des aînés. Pascale Carton (I.C.) demande où en est le réaménagement du sentier 79 (Longs Prés) ? Est-ce que la date du 31 octobre sera res- pectée ? Christian Fayt (EPI) explique que dans le cadre des travaux au collecteur d’Haut-Ittre, le réaménagement d’une par- tie du sentier va être pris en charge par la SPGE. Le sentier aura une largeur de 1,5 m et sera aménagé en dolomie. De plus, une ZIT va être créée, ce qui va entraîner un dé- placement du sentier. Pascale Carton (I.C.) demande s’il sera toujours accessible aux PMR. Christian Fayt (EPI) assure que oui. Hélène de Schoutheete (I.C.) note l’oppor- tunité d’installer des bornes Wifi dans les villages. Elle se demande à quoi ça sert. Pascal Henry (MR) explique qu’il y a pas mal de zones où il est difficile de se connec- ter. Cela diminue l’attrait de la commune. Cette installation répond à une stratégie nouvelle de numérisation, et ça a un intérêt touristique. Il estime qu’il est temps qu’Ittre se lance dans l’avenir. Hélène de Schou- theete (I.C.) dit que ses enfants auraient plutôt tendance à penser que le Wifi, c’est le passé. Ils utilisent plus la 4G. Pascal Henry (MR) entend bien, mais pour de la 4G, il faut une borne relais. Si on demandait d’en ins- taller une, qu’en sera-t-il des questions de santé, etc. ? Hélène de Schoutheete (I.C.) se demande si ces questions ne sont pas aussi valables pour le Wifi. Pascal Henry (MR) dit que c’est beaucoup plus faible avec du Wifi. Ce projet n’est peut-être pas prioritaire, mais régulièrement, l’Europe lance des appels à projets en ce sens. On peut donc répondre à un de ces appels. Concernant l’entretien des sentiers, Hélène de Schoutheete (I.C.) explique que d’au- tres communes font appel à des centres de réinsertion, ou des maisons d’accueil pour adultes handicapés. N’est-ce pas une piste à suivre ? Jacques Wautier (EPI) approuve. Surtout qu’il y a beaucoup de sentiers à en- tretenir. Christian Fayt (EPI) rappelle qu’il y a déjà eu des collaborations avec La Mai- sonnée. Il y a aussi une volonté d’arriver pour cet entretien à ce qui se fait à Braine- le-Comte, à savoir des citoyens bénévoles qui prennent en charge les sentiers. Hélène de Schoutheete (I.C.) demande s’il y a un projet de voitures partagées dans le village ? Fabienne Mollaert (EPI) avoue que cela est difficile. Mais une série d’appli- cations se mettent en route et pourraient être intéressantes au niveau communal. Luc Schoukens (Pacte) observe avec satis- faction différents points de cet objectif : des actions pour les sentiers, les pistes cycla- bles, etc. Concernant le virage dangereux de la rue Catala, il ne voit toutefois pas de fiche. Fabienne Mollaert (EPI) explique avoir fait le tour de la RN280 avec le fonc- tionnaire délégué. L’idée de la passerelle a cet endroit a été évoquée, mais des solu- tions moins chères sont possibles. C’est en réflexion et ça a été indiqué comme urgent. Concernant une centrale mobilité comme cela a été évoqué lors de la Journée Sans Voiture à Haut-Ittre, Luc Schoukens (Pacte) note qu’il n’y a pas de fiche non plus. Ce n’est peut-être pas un projet à mener seul, mais avec d’autres communes limitrophes. La Région wallonne a un service qui gère ce genre de projet. Le plan de mobilité est indiqué comme étant à revoir. Luc Schoukens (Pacte) se demande s’il n’est pas bon de terminer l’an- cien, avant, et de l’évaluer. Luc Schoukens (Pacte) se réjouit de voir la proactivité en matière de transports en communs. Il pointe la possibilité d’un Ra- pido Bus vers Braine-l’Alleud. Fabienne Mollaert (EPI) avoue que le Rapido est une décision de l’Office des Transports Wallons. Au niveau ittrois, il est important de voir quelles sont les solutions de transport vers le parking multimodal d’Haut-Ittre. Luc Schoukens (Pacte) demande où en est le projet de sentier de Haut-Ittre vers ce par- king. Christian Fayt (EPI) déclare que c’est en cours de demande à la Province. Enfin, Luc Schoukens (Pacte) est un peu déçu de voir l’achat groupé de vélos élec- triques en priorité 2. Objectif stratégique 6 : Être une commune habitée par des citoyens sportifs et sensi- bilisés à la culture. Objectifs opérationnels : augmenter le nombre de sportifs et la promotion du sport, développer et faciliter l’accès à la cul- ture pour tous. Objectif stratégique 7 : Être une commune modèle en matière de bonne gouver- nance. Objectifs opérationnels : améliorer la ges- tion des ressources financières, optimiser les coûts de fonctionnement des structures communales et des bâtiments communaux, mieux répondre aux besoins des citoyens en les impliquant davantage à la vie locale. Luc Schoukens (Pacte) rappelle que toutes ces fiches dépendent de la bonne santé fi- nancière communale. Comment faire donc ? Françoise Peeterbroeck (EPI) explique que les règlements de taxe seront présen- tés au prochain conseil. Des propositions seront faites. Hélène de Schoutheete (I.C.) demande à Pascal Henry son interprétation du terme justice contributive. Elle demande si dans cet esprit, il sera favorable à ce que cette justice contributive soit étendue à certains services payants (garderies, extrascolaire, etc.). Comme il est chef de file MR et fait partie de la majorité, la conseillère veut sa- voir ce qu’il en est. Est-ce qu’il appliquera cela uniquement aux taxes et redevances ou à d’autres services ? Pascal Henry (MR) dit qu’il s’agit d’une décision du Collège, qui est encore à l’étude. La commune est confrontée à certaines étapes compliquées. Mais il ne compte pas entamer aujourd’hui une discussion qui n’est pas à l’ordre du jour. Hélène de Schoutheete (I.C.) insiste. Ce PST est un document de base de la vie politique. Le terme a une signification sym- bolique. Qu’en est-il ? Pascal Henry (MR) ne veut pas se positionner sur ce point. Il estime que la conseillère essaye de lui faire dire quelque chose de bien précis, et il ne veut pas rentrer dans ce jeu. Lors du pro- chain conseil, elle verra ce que le MR, au sein du Collège, fait pour être proactif afin qu’il y ait une justice pour tous. Tout le Col- lège, et le Conseil aussi, a la volonté de mener ce bateau au mieux. Hélène de Schoutheete (I.C.) note que les citoyens ne sauront donc pas ce que signifie ce terme de justice contributive pour l’échevin MR Pascal Henry . Elle aurait aimé plus de transparence et de courage. Pascal Henry (MR) dit qu’ils le sauront au prochain conseil, ce n’est pas une question de manque de transparence. Remarques générales Pol Perniaux (Pacte) souhaite revenir sur la position de son parti sur ce PST. Elle sera la même que pour la déclaration de politique communale, pour laquelle Pacte s’est abs- tenu. Encore une fois, ils estiment que c’est un catalogue de bonnes intentions, mais qui reste très flou dans la mise en pratique concrète. Ce PST, ce sont 183 fiches et 206 pages. Il faut évidemment saluer le travail impressionnant réalisé. Mais cela reste trop ambitieux en quantité et pas suffisamment en termes d’ambition concrète, d’engage- ments envers les grands enjeux. Que peut faire Pacte ? Prendre acte, puisqu’il n’y a pas de vote. Et les citoyens, que peuvent-ils faire ? Prendre acte également. Les gens sont peut-être déçus, en ont marre de la politique, demandent des réponses claires, et ce PST n’en apporte pas assez, pas de ré- ponses suffisamment chiffrées. Face à ce constat, Pacte s’engage à veiller à ce que la transition écologique et sociale soit reprise à travers tous les points abordés désormais en Conseil Communal. Pacte s’engage aussi à évaluer l’évolution de ce PST dès que pos- sible, à chaque conseil communal s’il le faut. Pascale Carton (I.C.) remercie également Pour le point réaménagement du sentier 79 (Longs Prés)

16. Electricité Marchal sprl Mise en Conformité Travaux et dépannages en tous genres. Vidéoparlophonie. Chauffage électrique. Domotique BTICINO et HAGER Surveillance par caméras. Contrôle d’accès en tous genres. Electrification de portail ou porte de garage. 067/64 61 13 - 0475/479 346 info@marchalsprl.com www.marchalsprl.com A votre service depuis 1980 L’Etable d’Hôtes Ferme de Samme S ALLE DE FÊTES ET DE BANQUETS O RGANISATION D ’ ÉVÉNEMENTS TABLES D’HÔTES TOUS LES VENDREDIS DÈS 19H30 rue de Tubize 4B - 1460 VIRGINAL 067/78 06 70 - 0497/415 421 - 0494/652 753 letabledhotes@letablehotes.be - www.letabledhotes.be C UISINE AUX LÉGUMES BIO Au Bazar D ÉCORATION - ATMOSPHÈRE - EVÉNEMENTS RUDI HANNON Heures d’ouvertures le lundi et mardi sur RDV - le mercredi de 14h00 à 18h30 le jeudi et vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 le samedi de 9h30 à 14h00 rue de la Station 28 Braine-le-Château 02/366 37 46 - 0475/46 24 39 www.aubazar.be PATRICE FOUCART 33 Rue Emile Nils 1460 Ittre Abattage ­ Elagage Taille de haies Bois de chauffage ­ Travaux forestiers 067/56 17 54 ou 0476/82 46 37 16 Petit Tram 485 octobre 2019 RENO CORNER Rue du Bure, 19 Bte 5 1460 Ittre 0478/ 72 82 08 Rénovation ● Dépannage Toiture ● Zinguerie ● Plomberie Carrelage ● S.D.B. .... tous les gens concernés pour le travail de concertation réalisé. Ce n’est pas une mince affaire de mettre par écrit toutes les ré- flexions. Ce PST lui fait penser à un exercice proposé aux enfants des écoles : « Si nous pouvions rêver notre commune ». C’est un bel exercice, il faut toutefois que ça reste proche de la réalité dans ce cas-ci, notam- ment de la réalité financière. Hélène de Schoutheete (I.C.) est très inter- pellée par les remarques de Pacte. Ce qui choque I.C., outre le nombre important de projets, c’est le manque de priorisation de ceux-ci. De plus, la conseillère regrette la grande absente de ce PST, à savoir la réalité financière de la commune. Il va falloir tra- vailler tous ensemble. Cela devrait être la priorité absolue, et aucune fiche ne s’y ré- fère. Cela devrait être le fil rouge de toutes les actions. Selon elle, il y a un devoir d’hon- nêteté et de transparence envers le citoyen de parler de cette réalité. C’est la grosse dé- ception. Il y a peu de budgétisation égale- ment – seulement 54 fiches sur 183. Elle note aussi que les moyens humains ne sont pas comptabilisés. Enfin, elle demande s’il est possible de faire une fiche récapitulative des investissements déjà estimés ou réali- sés. Christian Fayt (EPI) a comptabilisé le nom- bre de fiches sur lesquelles les conseillers ont décidé d’intervenir lors de ces discus- sions : 17/183. Ce PST est un travail com- plet, de fond, de collaboration, qui essaye de prendre en compte la majorité des ma- tières. Quand on dit qu’on n’a pas fait suffi- samment attention au développement durable, le Bourgmestre refuse d’approuver, puisque c’était un leitmotiv dans toute la démarche. C’est très important. Du point de vue financier, de gros investissements sont mis. Mais tout le monde est dans le flou. Chaque jour qui passe, on reçoit des nou- velles différentes. Il y a déjà des actions concrètes à prendre dès aujourd’hui, et on essaye d’avancer chaque jour. Certaines bonnes nouvelles arrivent également : la transformation de la MCAE en crèche, la prise en charge de la zone de secours par la Province. Il y a du travail, et chacun fait ce qu’il peut avec ce dont on dispose. Mais en 25 ans de parcours politique, le Bourgmes- tre souligne que c’est la première fois qu’il voit des objectifs clairs mis sur papier, de sorte que le Collège devra rendre des comptes. Il annonce toutefois qu’il n’éva- luera pas ce PST à chaque conseil. Pol Per- niaux (Pacte) estime que c’est la vie de la commune qui est reprise dans ce PST et que ça se fera donc. Christian Fayt (EPI) déclare que chaque fiche sera réévaluée en son temps. Il rappelle que c’est la première fois que l’administration est associée à une vision politique et inversement. C’est im- portant. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Commu- nale) remercie le Collège et l’ensemble de l’administration communale pour cette col- laboration. PAS DE VOTE 2. RAPPORT ANNUEL DE RÉMUNÉRA- TION 2018 : APPROBATION Ce document reprend la liste des mandats détenus, les jetons de présence et avan- tages, ainsi que les présences aux diffé- rentes réunions. Il n’est pas présenté en Conseil. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 3. ADOPTION DU ROI DE LA CCATM : DÉ- CISION Pascal Henry (MR) explique que, suite à la décision de renouveler la CCATM, le Collège a mis tout en œuvre pour adopter le ROI. Ferdinand Jolly (I.C.) trouve que l’article 10 n’est pas clair. Pascal Henry (MR) rap- pelle qu’il avait été demandé de pouvoir faire rapport au Collège après plusieurs réu- nions postposées si le quorum n’était pas atteint. Ça n’a pas été accepté, et donc, seul l’avis avec quorum pourra être pris en considération. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 4. BAIL EMPHYTÉOTIQUE RCA SPORT’IT- TRE : APPROBATION Lindsay Gorez (MR) présente le bail em- phytéotique pour le complexe sportif. Il a été établi par le notaire Van Molle. Ce bail permet d’avancer dans les démarches ad- ministratives de la RCA et la reconnaissance en centre sportif local. Pol Perniaux (Pacte) demande si ce bail ne couvre que le complexe sportif de Virginal. Lindsay Gorez (MR) confirme. Des discus- sions sont en cours pour savoir que propo- ser pour les terrains de tennis et de football d’Ittre, et cela se dirige probablement vers une convention avec la RCA, et pas un acte notarié. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) rappelle que dans le cas du centre sportif, cela fait partie des dé- marches en vue de récupérer la TVA des tra- vaux. Luc Schoukens (Pacte) se demande d’ail- leurs où en sont les démarches pour la TVA. Est-ce que l’information que ce sera rem- boursé est tangible, vérifiée, prouvée ? Il de- mande aussi si la contribution pendant 50 ans de 96 000 EUR de la RCA vers la Com- mune est indexée. Christian Fayt (EPI) ré- pond que non, c’est un canon. Lindsay Gorez (MR) déclare que c’est toujours comme cela dans ce genre de situations. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Commu- nale) confirme. Pour la récupération de la TVA, ce bail est la dernière étape, mais il y a bien une décision de ruling de l’administra- tion TVA. Pascale Carton (I.C.) demande quel est le montant. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) annonce plus ou moins 700 000 EUR. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 5. FABRIQUE D’EGLISE ST RÉMY – BUD- GET 2020 : APPROBATION Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que les recettes et dépenses sont de 34 980 EUR, dont 27 705,66 d’intervention commu- nale. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 6. FABRIQUE D’EGLISE ST PIERRE – BUD- GET 2020 : APPROBATION Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce que les recettes et dépenses sont de 21 935 EUR, dont 15 809,16 EUR d’intervention communale. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 7. FABRIQUE D’EGLISE RÉFORMÉE DE L’ALLIANCE – BUDGET 2020 : DÉCISION Le point est reporté car le dossier n’est pas complet. 8. SITUATION DE LA CAISSE COMMU- NALE 2019 – 1ER TRIMESTRE : PRISE D’ACTE Le montant total des caisses et comptes s’élève à 4 895 537,04 EUR. 9. COMPTES ANNUELS 2018 DE LA RÉGIE FONCIÈRE COMMUNALE : PRISE D’ACTE Les comptes annuels 2018 de la Régie Fon- cière Communale ont reçu l’approbation ministérielle. 10. C OMPTES ANNUELS 2018 ET RAP- PORTS DE LA COMMUNE : PRISE D’ACTE Les comptes annuels 2018 de la Commune ont reçu l’approbation ministérielle moyen- nant une modification sans influence sur le résultat. 11. MB 1/2019 : PRISE D’ACTE La MB1/2019 de la Commune a reçu l’ap- probation ministérielle moyennant une mo- dification sans influence sur le résultat. 12. RÉSEAU TERRITOIRE DE MÉMOIRE – RECONDUCTION DU PARTENARIAT 2020-2024 : DÉCISION Christian Fayt (EPI) rappelle que la Com- mune est affiliée au réseau Territoire de Mé- moire, qui lutte contre les extrémismes. Cela semble important étant donné la mon- tée inquiétante de l’extrémisme, du natio- nalisme et du populisme partout en Europe. La participation est de 172 EUR par an pendant toute la convention. Cependant les classes de l’entité pourront participer gratuitement à l’exposition permanente, la commune recevra de quoi participer aux campagnes médiatiques et pourra assurer la formation des services communaux et établissements scolaires. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 13. ADHÉSION À LA CHARTE « SERVICE LUMIÈRE » D’ORES ASSETS : DÉCISION Françoise Peeterbroeck (EPI) annonce qu’ORES propose une charte quant à l’en- tretien et la réparation de l’éclairage public. Pour l’instant, ils gèrent l’entretien des lumi- naires. Cette convention ferait en sorte qu’ils prennent en charge les coûts de répa- ration moyennant une redevance basée sur une moyenne de nos frais les trois dernières années. Pour 2020, c’est donc un montant de 6 595,93 EUR, revu chaque année. Chris- tian Fayt (EPI) ajoute que cela garantira une réparation plus rapide. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 14. DÉLÉGATION DU CONSEIL COMMU- NAL AU COLLÈGE COMMUNAL EN MA- TIÈRE DE MARCHÉS PUBLICS : BUDGET ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE – ADHÉSION À UNE CENTRALE D’ACHAT & CONCESSION DE SERVICES OU DE TRA- VAUX : DÉCISION Françoise Peeterbroeck (EPI) présente le point. Ferdinand Jolly (I.C.) demande si l’article 5 (concession de services ou travaux d’une valeur inférieure à 250 000 EUR HTVA) est nouveau. Françoise Peeterbroeck (EPI) déclare qu’il s’agit simplement de suivre une nouvelle réglementation en la matière. Hélène de Schoutheete (I.C.) s’étonne que les marchés de moins de 250 000 EUR ne seront plus présentés en Conseil. Carole Spaute (Dir. Gén. Adm. Communale) in- siste bien sur le fait qu’il s’agit juste des concessions de services et travaux. La com- mune n’en fait presque jamais, donc c’est plus un ajout théorique, pour que la tutelle puisse valider le document. Hélène de Schoutheete (I.C.) trouve quand même le montant important. Luc Schoukens (Pacte) avoue qu’il est interpellé aussi – c’est 2,5 % du budget quand même. Chris- tian Fayt (EPI) accepte de l’enlever. VOTE : Oui (Unanimité – 15) 15. C OLLECTEUR DE HAUT-ITTRE – CONDITIONS ET MODE DE PASSATION DU MARCHÉ DE TRAVAUX : DÉCISION Jacques Wautier (EPI) présente le point et annonce qu’il concerne les travaux d’égout- tage aux rues Thibermont et du Bilot. Pascale Carton (I.C.) voit qu’il est prévu de refaire la voirie à Thibermont mais pas au Bilot. Elle s’en étonne. Jacques Wautier (EPI) explique que c’est dû à la largeur de la voirie. Christian Fayt (EPI) ajoute que le Bilot sera pris en charge par la Région wal- lonne, mais que pour Thibermont, la prise en charge sera communale. Ferdinand Jolly (I.C.) s’assure de bien com- prendre. L’estimation est de 2 194 000 EUR, dont 58 % de subsides ? Jacques Wautier (EPI) le corrige. Pour le collecteur, le mon- tant est de 1 747 542,99 EUR HTVA, pris en charge par la SPGE. Pour les routes et l’égouttage, c’est en partie commun. C’est

Vues

  • 83 Total des vues
  • 57 Vues du Site web
  • 26 Embedded Views

Actions

  • 0 Social Shares
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 3

  • 1 ittreculture-prev.artecom.be
  • 7 www.ittreculture.be
  • 6 ittreculture.be